mercredi 1er octobre 2014 à 18:31 par

Alessandra Sublet (Un soir à la Tour Eiffel) : « On ne va pas marcher sur les plates-bandes de Vivement Dimanche »

Alessandra Sublet (Un soir à la Tour Eiffel) : « On ne va pas marcher sur les plates-bandes de Vivement Dimanche »
©Benjamin DECOIN / FTV 

France 2 lance ce mercredi 1 octobre le nouveau talk-show Un soir à la Tour Eiffel en seconde partie de soirée, l’occasion pour Alessandra Sublet d’opérer son grand retour à la télévision, en hebdomadaire. Depuis son départ de C à vous, l’animatrice s’est faîte beaucoup plus rare sur le petit écran, pour mieux revenir. Lors de la conférence de présentation de sa nouvelle émission produite par Pierre-Antoine Capton, Alessandra Sublet s’est confiée sur sa rentrée aux commandes de ce pari risqué pour France 2, mais aussi pour elle-même.

«  Quand j’ai quitté C à vous, il fallait qu’on trouve un lieu aussi atypique que le loft  » a expliqué celle qui a fait les beaux du talk de France 5 pendant plusieurs saisons. Reste que la production a sorti les grands moyens avec un tournage depuis le premier étage de la Tour Eiffel. Alessandra Sublet a dévoilé, « Les invités arrivent par la Seine en bateau. On a évité l’idée de la limousine qui faisait trop Champs-Élysées. J’aurais bien aimé voir arriver les invités dans des tuc tuc mais ça n’a pas été validé par la rédaction (rires) ».

« Il existe une réelle méfiance des artistes vis-à-vis des présentateurs »

Chaque semaine un artiste est reçu sur le plateau hors du commun d’Un soir à la Tour Eiffel pour plus de deux heures d’émission. Parmi les séquences qui reviendront à chaque numéro, on retrouve « L’interview 7ème ciel » dans l’ascenseur de la Tour Eiffel, le module « La bande originale de... » avec la playlist des artistes invités, et « Le monde selon » qui permettra de rebondir sur l’actualité. L’invité a également le privilège de faire scintiller le monument le plus visité au monde.

« On voulait du temps pour que les artistes parlent, avec une vraie tribune. On va donc l’avoir et les gens se lâchent. Ça me permet d’obtenir plus de choses d’eux » a expliqué l’animatrice du talk-show. Interrogée sur la possible redondance des contenus avec un nombre considérable d’invités sur l’année, Alessandra Sublet s’est défendue, « On suit leur évolution. Il n’y aura pas de lassitude je pense, ni de redite ». Pour essayer d’avoir la meilleure émission, la présentatrice promet d’ailleurs d’« essayer d’avoir des gens généreux, autrement ça ne marche pas. Les trois invités autour de l’artiste de la semaine vont dans le même temps partager le même univers que les artistes ». Pour le premier numéro avec Kad Mérad, Conchita Wurst est reçue, puisque « ces deux artistes adorent chanter ».

Car Alessandra Sublet a aujourd’hui le luxe de pouvoir « choisir qui prendre en invités », et elle compte bien le mettre à profit, malgré les craintes de nombre d’entre eux. «  Il existe une réelle méfiance des artistes vis-à-vis des présentateurs. Moi, je leur veux du bien et je ne leur tends aucun piège  », a-t-elle analysé tout en revendiquant son côté sympathique et bienveillant.

« Je me suis beaucoup posée, mais on ne change pas ce qu’on est »

Un soir à la Tour Eiffel a régulièrement été comparé à Vivement Dimanche ou Champs-Élysées par la presse, avant même sa diffusion. La présentatrice a tenu à rassurer celui qui est aux commandes des dimanches après-midi de France 2, «  On ne va pas marcher sur les plates-bandes de Michel Drucker et de Vivement Dimanche. C’est une très bonne référence et si ça peut nous porter chance, tant mieux !  »

À 37 ans, Alessandra Sublet assume son ton et pense, « avec beaucoup de modestie », que c’est ce qui peut expliquer le succès d’un programme tel que C à vous, outre son format. Dans le même temps, elle espère « apporter un peu de sourire par les temps qui courent ». Malgré les attaques régulières de ses confrères, elle compte rester la même. «  J’ai eu le temps d’observer, je me suis beaucoup posée, mais on ne change pas ce qu’on est  », a-t-elle conclu.

Un soir à la Tour Eiffel est proposé chaque mercredi soir en seconde partie de soirée sur France 2.



  A LIRE AUSSI  
¤ Alessandra Sublet (Un soir à la Tour Eiffel) : « On a une clause d’audience mais France 2 sait qu’aucun talk-show ne s’installe en deux mois »

¤ Alessandra Sublet : le concept détaillé de son nouveau talk-show, Un soir à la Tour Eiffel


FRANCE 2   DIVERTISSEMENT   ALESSANDRA SUBLET   UN SOIR A LA TOUR EIFFEL  







comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 12 novembre 2018) : L'amour est dans le pré plus forte que Joséphine, ange gardien, Thalassa battu par W9

Audiences TV prime (lundi 12 novembre 2018) : L’amour est dans le pré plus forte que Joséphine, ange gardien, Thalassa battu par W9


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 12 novembre 2018) : DNA puissant leader, Quotidien et C à vous au plus haut, Les Marseillais au top

Audiences TV access (lundi 12 novembre 2018) : DNA puissant leader, Quotidien et C à vous au plus haut, Les Marseillais au top


INTERVIEW
Elliot Delage (Les Mystères de l'amour) : « José et Cathy sont inquiets de perdre Julien »

Elliot Delage (Les Mystères de l’amour) : « José et Cathy sont inquiets de perdre Julien »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018