lundi 21 juin 2004 à 00:05 par ,

Cauet

Cauet
©TF1/DR 

Loin des stéréotypes de la vedette du petit écran - grand, bronzé et musclé - Sébastien Cauet a su imposer un style radiophonique aux deuxièmes parties de soirée de TF1.

Né le 21 Avril 1972 à Saint Quentin dans l’Aisne, il fait ses premières armes en radio à 13 ans à Laon (02). Poursuivant ainsi ses études dans la région, tout en s’adonnant à sa passion première, il s’improvise animateur pour quelques stations locales : NRL (Nouvelle Radio Laon), Radio Folie, CSM... Ce qui ne dessert en rien ses résultats scolaires, il décroche un bac D. Mais Sébastien voit grand et décide de rejoindre la capitale. Sur place, il intègre une école de commerce, mais l’appel des ondes prend le dessus. Il postule partout, jetant son dévolu sur la radio jeune du moment : Fun Radio. Benoît Sillard, PDG de l’époque, l’engage alors comme assistant d’un animateur vedette : Arthur...

Ses prémices se veulent prometteurs. Il décroche un poste d’animateur. D’abord aux commandes de la tranche 16/19 heures, Cauet passe très vite aux matinées qui feront son succès. Sa matinale sera écoutée par bon nombre d’auditeurs. Un dérapage interrompra néanmoins son ascension. En 1995 il ironise sur les camps d’Auschwitz... erreur fatale qui lui vaudra sa place.

La même année, il fait ses débuts sur M6, alors la petite chaîne qui monte. Après les Dance Machine, il présente Allo Cauet, trois heures d’émission en direct chaque après-midi. Mais le monde télévisuel non plus ne lui accordera aucune faveur. Cauet est exclu du PAF...

L’impertinent ne se fera pas longtemps désiré puisque Skyrock l’engage sans aucune hésitation. Une semaine suffira à convaincre ses supérieurs, Cauet fait partie de l’équipe. Le morning de 6h à 9h, amasse foule. Pourtant, la quotidienne prendra fin le 1er Juillet 1998.

Loin s’en faut pour Cauet ! Il rebondit à nouveau et opte pour NRJ, présentant son Gros afternoon. Moins de liberté, l’aventure ne durera que 4 mois. Petit tournant dans sa carrière, Cauet devient directeur d’antenne de NRJ et de Rire et chansons. Loin de la bureaucratie, il construit sur cette dernière Le France Info du rire. La station réalise alors des scores historiques.

Et la consécration se profile, les succès foisonnent ! L’année 2000 sera charnière pour le joyeux drille. Europe 2 le « requisitionne » en tant que directeur d’antenne. Gardant sa casquette d’animateur, la matinale de Cauet, comme à son habitude, fait fureur. Les sketchs et parodies de musique pullulent. Le prince de la radio séduit inéluctablement. De Zidane à Lang, en passant par Jean-Claude Van Damme : tous sont invités à prendre leur petit déjeuner en live sur Europe 2... Depuis novembre 2001, plus de 600 000 auditeurs ont rejoint le Morning de Cauet qui comptait déjà plus de 1 300 000 adeptes. C’est la plus grosse progression enregistrée sur l’ensemble des radios musicales.

Fort de son succès grandissant, en mars 2002, la matinale offre une heure supplémentaire à ses auditeurs et devient, par la même, le Morning le plus long et le plus apprécié de la bande FM. Au programme de ce 6/10 heures, des invités toujours plus nombreux et décalés, des déplacements d’antenne en public et en province et des rendez-vous incontournables l’instant Maïté, le Pierre et Maryse show, les réveils de Stars, le boccolinithon ou le seuil de tolérance.

Et son humour caustique l’amène à revenir à la télévision. Sur MCM d’abord, Cauetivi est la captation même de son émission radio. Aventure qu’il poursuit aux côtés de ses camarades Cécile, Miko, Cartman, Jean-Piêtre... Le principe est toujours le même : du rire, du rire et encore du rire !

Janvier 2003 : Record historique. Chaque matin, Cauet réveille plus de 2 256 000 auditeurs, dont l’ambassade de Norvège, voisine du studio... Plébiscité par tous, TF1 se penche alors sur le cas Cauet. Testée en juin 2003, La Méthode Cauet est produite par le duo Bataille et Fontaine. Les débuts ne font pourtant pas décoller le baromètre audimat. Mais, TF1, croyant en le potentiel de sa nouvelle vedette, lui confie les jeudis soirs de la saison 2003/2004.

Ainsi, depuis septembre 2003, Cauet présente sa méthode on ne peut plus dangereuse... Des personnalités des plus éclectiques sont, tour à tour, amenées à prendre place sur un fauteuil original. Chaque invité devra maîtriser ses émotions, car le capteur relié à leur index veille sur leurs réponses. Entre Steven Seagal, Jackass et les candidats des real tv de la chaîne, les 15/35 ans apprécient, les audiences se maintiennent.

Entre morning à la radio et deuxièmes parties de soirée à la télévision, Cauet pourrait devenir l’un des piliers des prochaines grilles de TF1 et d’une nouvelle station de radio...



  A LIRE AUSSI  





- La Méthode Cauet (TF1)
- Cauetivi (MCM)
- Allo Cauet (M6)





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (samedi 19 janvier 2019) : Destination Eurovision s'effondre, Meurtres dans le Morvan puissant, NCIS en baisse

Audiences TV prime (samedi 19 janvier 2019) : Destination Eurovision s’effondre, Meurtres dans le Morvan puissant, NCIS en baisse


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (samedi 19 janvier 2019) : 50' inside repasse devant NOPLP, C l'hebdo et 28 minutes en baisse

Audiences TV access (samedi 19 janvier 2019) : 50’ inside repasse devant NOPLP, C l’hebdo et 28 minutes en baisse


INTERVIEW
Luce Mouchel (Demain nous appartient) : « Pour Marianne, c'est terrible de penser que Chloé et Anna puissent disparaître... »

Luce Mouchel (Demain nous appartient) : « Pour Marianne, c’est terrible de penser que Chloé et Anna puissent disparaître... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019