lundi 4 décembre 2017 à 19:21 par ,

Clément Rémiens (Demain nous appartient) : « Maxime pourrait aller très loin pour sa famille et ses amis »

Demain nous appartient s’est imposé au fil des semaines en access prime time sur TF1. Clément Rémiens se confie sur l’évolution de son personnage Maxime et le succès de la série.

Clément Rémiens (Demain nous appartient) : « Maxime pourrait aller très loin pour sa famille et ses amis »
©Fabien Malot  

Toutelatele : Du jeu de l’ange, à la greffe de sa sœur Judith, en passant même par son idylle manquée avec Margot, la vie de Maxime est plutôt dramatique. Ne peut-on pas imaginer qu’il finisse par dérailler totalement ?

Clément Rémiens : Je dis toujours aux scénaristes que cela va finir par arriver (rires). Maxime a vécu beaucoup de choses entre une garde à vue, des peines de cœur et des tensions avec ses parents. Il est passé par toutes les étapes, mais il tient le coup !

Comment avez-vous imaginé à la lecture des scénarios ce trait de caractère ?

Vu que Demain nous appartient est une quotidienne, il faut éviter de se poser trop de questions. C’est comme un nouveau scénario toutes les deux semaines, il faut s’aider à travers ce qu’on a déjà fait dans le passé pour le rôle. On passe heureusement rapidement à autre chose au sinon Maxime finirait enfermer avec un psy (rires). Je me suis rendu compte dès le début de l’amplitude de mon rôle à venir, mais maintenant je me suis fait comme une routine autour des drames de Maxime.

Lors de la disparition de son père Alex, les téléspectateurs ont pu observer l’émancipation de Maxime qui ne cesse de répéter qu’il n’est plus un enfant. Comment avez-vous abordé ce virage ?

En fait, c’est assez proche de moi. Il découvre le monde adulte comme cela a été le cas pour moi il y a quelques années. Maxime fait face à un sursaut de maturité qui est tout aussi choquant. Il est beaucoup plus mature que les jeunes de son âge. Il se projette dans un monde adulte que lui présentent ses parents auquel il est complètement en total désaccord. Cela va provoquer une crise d’adolescence.

Mis à part Margot, le public en sait peu sur les amours de Maxime à l’inverse de Bart par exemple. Que peut-on espérer pour lui ?

Je pense que Maxime va rapidement trouver l’amour. Il est vrai que malgré les relations qu’il peut avoir avec les amis de ses parents, cela est très discret au niveau de l’amour. Il va finir par le trouver, mais cela sera tout autant compliqué.

Maxime est en plein chaos après le vol d’argent sale de Thomas. Ne peut-on finalement pas dire qu’il a le chic pour s’attirer les ennuis ?

Je suis entièrement d’accord. Maxime est une personnalité sensible, qui traverse une période difficile avec sa découverte du monde adulte. Que ça soit avec ses amis, ses parents ou sa future copine, il extériorise tout.

« Maxime fait face à un sursaut de maturité qui est tout aussi choquant »

Maxime éprouve un lien très fraternel pour son cousin Thomas, incarné par Cyril Garnier. Alors qu’il suit son exemple, ce dernier se retrouve impliqué dans une affaire judiciaire…

L’arrivée de Thomas est une lueur d’espoir pour Maxime après tout ce qu’il vient de vivre. Malgré sa maturité, Maxime est très naïf et le public a pu s’en rendre compte lors du jeu de l’ange. Il va mettre beaucoup d’espoir sur son cousin, ce qui va lui mettre des étoiles dans les yeux. Maxime pourrait aller très loin pour sa famille et ses amis.

Chloé s’est remise en couple avec Alex. De quel œil Maxime voit le retour du couple parental ?

Il va avoir un mélange de sentiments en ayant à la fois des craintes, tout en étant heureux. Maxime continue de passer par tous les états (rires). La suite des événements va faire que tout ne va pas être encore une nouvelle fois top dans la tête de Maxime.

Quelles similitudes le public pourrait retrouver entre Maxime et Clément Rémiens ?

Si je retourne à l’âge de Maxime, je dirais ce sursaut de maturité. J’ai extériorisé ça de manière différente, plus calme et dans la paix. La découverte du monde adulte a été également brutale et difficile pour moi.

Lors d’une interview, vous avez déclaré que votre vie avait totalement bousculé avec Demain nous appartient. Comment l’avez-vous géré ?

J’adore les rythmes de tournage et je suis quelqu’un qui travaille énormément. Je le fais pour arrêter de penser et de réfléchir. Quand je ne tourne pas, je suis sur le plateau. Je n’ai pas eu la sensation de devoir m’imposer, mais de faire mes preuves vu que c’était mon premier grand rôle dans une série. J’ai essayé de prouver mon implication pour le programme et je lui ai donné beaucoup de mon temps. Je rencontre des gens bienveillants, c’est une aventure incroyable.

Comment avez-vous géré cette soudaine notoriété ?

Cela a été un peu compliqué, j’ai supprimé tous mes réseaux sociaux deux semaines avant le lancement de la série. Nos ancêtres acteurs n’en avaient pas besoin pour exister et montrer leurs talents. Bien que je regarde ce que peuvent y dire les téléspectateurs, ce n’est pas ma priorité.

« L’arrivée de Thomas est une lueur d’espoir pour Maxime après tout ce qu’il vient de vivre »

Que pensez-vous de l’évolution de votre personnage ?

J’ai commencé avec beaucoup de journées de tournage, et puis après, j’ai été un peu moins présent. Depuis quelques semaines, je commence à avoir un rythme plus intense et j’en suis particulièrement ravi. Cela a été rendu possible grâce au public puisque j’imagine que la chaîne regarde ce qui plaît en particulier. J’éprouve énormément de bonheur de voir que j’ai encore des choses à défendre sur ce rôle et en tant que comédien.

Le vendredi 1er décembre, TF1 a diffusé le 100e épisode de Demain nous appartient, le feuilleton est un succès pour la chaîne. Comment l’analysez-vous ?

Au début, j’étais trop concentré avec le coach sur mon jeu pour me focaliser sur l’enjeu de la série pour TF1. Je pense que c’est stressant pour les comédiens de voir des chiffres qui montent et descendent. Certains comédiens s’intéressent énormément aux audiences. Ingrid Chauvin est capable de tout gérer parce qu’elle avait plus beaucoup d’expérience que moi. Je ne savais même pas ce qu’était un prime time. En tout cas, on est très heureux de fêter ça avec les équipes.

Quel regard portez-vous sur les débuts de la série ?

Grâce au travail de la production et des coachs, je pense que j’ai fait un énorme progrès en tant que comédien. Je me sens beaucoup plus libre et je peux me permettre d’étendre mon jeu. Pour la technique, cela est un sujet récurrent et là aussi les progrès sont impressionnants. On fait de plus en plus de belles choses. Au début, les scénaristes écrivaient pour des gens qu’ils ne connaissaient pas. Une fois qu’ils m’ont vu travailler, ils ont pu écrire sur le rôle de Maxime à travers ce que j’en proposais. J’espère que l’on aura encore longtemps le temps de progresser. Si un jour, je me lève le matin en ayant pas l’envie de travailler, c’est que je n’aurais plus rien à faire dans Demain nous appartient. C’est loin d’être le cas, car même quand je ne travaille pas, je me lève tôt pour aller voir mes coéquipiers de la technique.



  A LIRE AUSSI  
¤ Frédérique Bel (Demain nous appartient) : « Angelina est une femme d’affaires vénale et manipulatrice »

¤ Demain nous appartient : Flore en danger, Angelina veut reconquérir Thomas, les moments forts du 4 au 8 décembre 2017 sur TF1


TF1   SERIES   DEMAIN NOUS APPARTIENT  




- Demain nous appartient, du lundi au vendredi à 19h20 sur TF1





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 17 décembre 2018) : Coup de foudre leader, Les Rivières pourpres termine en beauté, échec pour Cap Horn

Audiences TV prime (lundi 17 décembre 2018) : Coup de foudre leader, Les Rivières pourpres termine en beauté, échec pour Cap Horn


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 17 décembre 2018) : DNA large leader, C à vous et Quotidien puissants, 28 minutes en forme

Audiences TV access (lundi 17 décembre 2018) : DNA large leader, C à vous et Quotidien puissants, 28 minutes en forme


INTERVIEW
Bernard de la Villardière (Cap Horn, M6) : « Cette aventure a été épouvantable et fatigante »

Bernard de la Villardière (Cap Horn, M6) : « Cette aventure a été épouvantable et fatigante »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018