samedi 10 mai 2014 à 20:21 par

Cyril Féraud / Natasha St-Pier (Eurovision 2014) : « Les Twin Twin ont déjà la palme de la sympathie ! »

Cyril Féraud / Natasha St-Pier (Eurovision 2014) : « Les Twin Twin ont déjà la palme de la sympathie ! »
©C.Lartige / CL2P / F3 

Ce 10 mai aux alentours de 22 heures, le groupe Twin Twin défendra les couleurs de la France au 59e Concours Eurovision de la chanson, devant un public de 11 000 personnes et plus de 100 millions de téléspectateurs.

Après des artistes confirmés, comme Patricia Kaas en 2009 ou Anggun en 2012, ou déjà connu du grand public comme Amaury Vassili en 2011 ou Amandine Bourgeois en 2013, France 3 a fait le pari de proposer de jeunes talents. Un choix logique selon Cyril Féraud : « On observe que les derniers gagnants n’étaient pas des méga-stars dans leurs pays. En Suède, le Royaume-Uni avec Bonnie Tyler s’est classé en bas de tableau. » Sa partenaire acquiesce, Natasha St-Pier : « Je ne vois pas l’intérêt d’envoyer quelqu’un qui n’est connu que chez nous : pour les autres, ça reste une découverte. »

« Les Twin Twin sont tout à fait représentatifs de l’image que la France »

En quelques semaines, le groupe originaire de la région parisienne à su se faire une place dans le cœur des personnes présentes sur place. « Ils vont à l’Eurovision comme on va à la fête des voisins : tout le monde amène un gâteau et on n’est pas là pour savoir qui a le meilleur gâteau, mais pour partager un bon moment tous ensemble  » explique Cyril Féraud. « Ils plaisantent avec tout le monde et sont potes avec tous les artistes de l’hôtel. Les Twin Twin, c’est l’inverse de l’arrogance française que certains disent ressentir. » Fait remarquable, même notre diplomatie sur place est conquise : « Nous avons été reçus jeudi par l’ambassadeur de France au Danemark » poursuit Natasha St-Pier. « Selon lui, avec leur joie de vivre, leur chaleur et leur autodérision, les Twin Twin sont tout à fait représentatifs de l’image que la France veut véhiculer aux Danois. Moi j’habite la France depuis 13 ans et bien que parfois c’est compliqué, si vous étiez aussi méchants et moroses, je serai repartie ! »

« Les Twin Twin se rendent compte de l’opportunité que c’est de chanter devant un public international, mais au lieu d’être tétanisés par le trac, ils s’amusent », assure l’animatrice de Des chansons d’abord. C’est cette bonne humeur communicative qu’ils vont essayer de transmettre à toute l’Europe à travers le poste. « Les pays peuvent demander d’être filmés d’une certaine façon. On va voir une foule s’amuser et sauter. Franchement, si ça ne nous touche pas, c’est qu’on a un cœur de pierre ! »

Des esprits chagrins critiquent le choix d’une chanson légère et prétendent qu’ainsi la France met toutes les chances de son côté pour ne pas gagner. Une version que la candidate de 2001 réfute totalement : « Il y a un problème d’information dans les médias. Si la population française savait à quel point ces gamins sont doués et à quel point les autres pays nous envient d’avoir ces artistes-là, ils nous soutiendraient bien davantage. Quand on dit la France ne veut plus gagner, il suffit de rencontrer la délégation française pour se rendre compte à quel point c’est faux. À force de perdre, on est un peu aigris : on s’auto-flagelle avant la défaite pour ne pas être déçus. »

« Conchita, on est fans ! »

Pour les deux commentateurs, l’Autriche, qui séjourne au même hôtel que la délégation française, est toutefois archi-favorite. « Conchita, on est fans ! », affirme l’animateur de Slam. « Avec sa barbe, elle fait polémique. Je trouve génial qu’elle représente un pays qui a été pointé du doigt pour certains votes politiques extrêmes. L’Eurovision, c’est une grande fête populaire, mais aussi un rassemblement de cultures qui sont pour certaines très éloignées. C’est intéressant qu’elle provoque le débat et fait avancer les mentalités dans des pays comme la Russie ou en Arménie. » Mais ce n’est pas le seul pays à disputer le trophée aux Twin Twin : ils se produiront en quatorzième position, juste après la Suède. Une prestation également à suivre avec attention.

Mais si, heureuse surprise, les Twin Twin surclassent l’ensemble de leurs concurrents, Natasha St-Pier et Cyril Féraud se tiennent fin prêts : « Peut-être que Natasha et moi on sera l’année prochaine à Bercy devant 10 000 personnes à présenter. On répète déjà : Europe, are you ready ? Europe start voting now !  » Verdict vers minuit.

Eurovision 2014 : Découvrez le visage et les chances de gagner des 26 finalistes ?




FRANCE 3   DIVERTISSEMENT   EUROVISION  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017