mercredi 26 décembre 2018 à 16:39 par

Cyril Vergnol (Hôtel de Crillon, Renaissance d’un palace mythique) : « On ne se dit pas qu’on va nous copier en dévoilant nos sources »

France 2 consacre ce mercredi 26 décembre à 22h45 un documentaire au cœur des coulisses de la réouverture de l’Hôtel de Crillon en 2017. Classé au titre des monuments historiques, ce palace a été remis au goût du jour et la chaîne publique dévoile les secrets de cette aventure hors normes. Toutelatele s’est entretenu avec Cyril Vergnol, décorateur des chambres de l’hôtel. Dans cet échange, il revient sur les enjeux de ce contrat et les challenges auxquels il a dû faire face. Rencontre.

Cyril Vergnol (Hôtel de Crillon, Renaissance d’un palace mythique) : « On ne se dit pas qu’on va nous copier en dévoilant nos sources »
©Capture France 2 

Benjamin Lopes : les coulisses de votre travail de décorateur sont dévoilées dans ce documentaire. Pourquoi avoir accepté de dévoiler vos secrets ?

Cyril Vergnol : Nous travaillons avec les boîtes artisanales qui sont mises en avant dans le documentaire depuis très longtemps. Ils nous connaissent bien. On met au point des produits spéciaux pour un client, ou pour un chantier. Il n’existe donc aucun risque que quelqu’un ait la même chose. Le propriétaire de l’hôtel voulait absolument faire appel à l’artisanat français et c’est bien de mettre en avant ces maisons dans ce documentaire. Il ne faut pas avoir une démarche égotique. On ne se dit pas qu’on va nous copier en dévoilant nos sources. Ce n’était pas tout notre esprit.

Était-ce une évidence pour vous d’apparaître dans ce documentaire ?

J’ai aimé le fait de mettre en avant un savoir-faire. Ça n’a rien de racoleur. Je n’ai même pas hésité ou pensé à refuser d’apparaître dans ce projet télévisuel. En général je ne fais aucune presse. On ne trouve absolument rien de moi sur internet et c’est un peu le « trademark » de l’agence. On fait des gros chantiers, mais on ne publie jamais rien. Pour un chantier privé, je ne l’aurais jamais fait. Là, les artisans sont heureux. L’hôtel aussi, car ça permet de communiquer sur la qualité de la réalisation.

« Les retards ont été gérés »

Karl Lagerfeld est intervenu sur ce grand chantier. Avez-vous travaillé avec lui ?

Non, il s’est chargé d’une suite qui a été signée sur un contrat particulier. Des clients de l’hôtel avaient demandé une suite signature qui puisse être personnifiée par quelqu’un de connu. Le choix s’est porté sur Karl Lagerfeld.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières sur ce chantier ?

La principale difficulté a été dans la validation des choix. On ne pouvait pas parler directement au propriétaire à chaque fois. Il peut y avoir quinze personnes qui décident et les choix diffèrent selon les individus. Sinon, tout s’est bien passé. Les retards ont été gérés.

« Pendant des siècles, la France a donné le ton au monde entier pour les arts décoratifs »

L’objectif était aussi d’associer l’histoire des lieux et la modernité. Comment avez-vous procédé ?

On a fait des boiseries relativement classiques dans les chambres et on a choisi des couleurs pour faire plus ou moins bouger le curseur de la modernité. On a choisi le mobilier en mélangeant des éléments classiques et modernes. Il faut trouver la bonne balance entre hier et aujourd’hui. C’est vraiment dans cet esprit que l’on a présenté le projet dès le début. C’est un esprit avec lequel je suis tout à fait à l’aise donc c’était relativement facile pour moi.

Si vous deviez résumer ce projet hors du commun en un mot ?

Français. C’est rare d’avoir un client étranger qui tient à ce point à avoir uniquement une fabrication totalement française. Nous sommes parvenus à garder l’esprit des lieux très français pour qu’à l’heure d’instagram, si quelqu’un fait une photo dans l’hôtel, on sache qu’on est à Paris. Même sans décors derrière la photo, on doit savoir qu’on est à Paris, et non à Los Angeles ou Tokyo. C’est unique au monde d’avoir toutes ces périodes des arts décoratifs. Pendant des siècles, la France a donné le ton au monde entier pour les arts décoratifs. On a ce patrimoine que le monde entier nous envie. Il fallait le mettre en valeur.



  A LIRE AUSSI  
¤ Hôtel de Crillon, renaissance d’un palace mythique (France 2) : pourquoi l’ouverture a été retardée ?

¤ Affaire conclue : Pierre-Jean Chalençon plagié par Cristina Cordula ?


FRANCE 2   DOCUMENTAIRES  







comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 19 mars 2019) : L'arme fatale s'incline, Maison à vendre et Une mère sous influence au coude-à-coude

Audiences TV Prime (mardi 19 mars 2019) : L’arme fatale s’incline, Maison à vendre et Une mère sous influence au coude-à-coude


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 19 mars 2019) : Demain nous appartient s'offre une 15e victoire de suite, NOPLP en hausse, C à vous s'envole

Audiences TV Access (mardi 19 mars 2019) : Demain nous appartient s’offre une 15e victoire de suite, NOPLP en hausse, C à vous s’envole


INTERVIEW
Caroline Pons (Affaire conclue) : « Je n'ai aucune stratégie »

Caroline Pons (Affaire conclue) : « Je n’ai aucune stratégie »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019