L'ENCYCLOPEDIE DES SERIES TV
DALLAS 2012
©TNT / DR  

DALLAS 2012

2 saisons - 25 épisodes - En cours de production
1e diffusion : 13 juin 2012 sur TNT

Créateurs : David Jacobs & Cynthia Cidre
Distribution : Larry Hagman (J.R. Ewing) / Patrick Duffy (Bobby Ewing) / Linda Gray (Sue Ellen Ewing) / Brenda Strong (Ann Ewing) / Josh Henderson (John Ross Ewing) / Jesse Metcalfe (Christopher Ewing) / Jordana Brewster (Elena Ramos) et Julie Gonzalo (Rebecca Sutter)

Synopsis
Photos
Actualité
Communauté

La rivalité légendaire entre J.R. et Bobby Ewing s’est déroulée, par le passé, avec pertes et fracas. Les années ont passé et désormais la concurrence est tout aussi vive entre les plus jeunes membres de la dynastie. Le futur de la fortune familiale est désormais entre les mains de John Ross Ewing, le fils de JR et Sue Ellen, et Christopher Ewing, fils adoptif de Bobby. Et comme si ce n’était pas suffisant, les deux cousins se retrouvent, malgré eux, pris dans un triangle amoureux...

Anecdotes

- Le projet d’un remake de Dallas a souvent fait l’objet de nombreuses rumeurs au fil des années. Mais le 7 décembre 2009, Cynthia Cidre, créatrice de la série Cane, est officiellement annoncée comme chargée d’écrire le pilote du « revival » du feuilleton. Dès lors, les noms de Patrick Duffy (Bobby Ewing), Larry Hagman (JR) et Linda Gray (Sue Ellen Ewing) sont annoncés pour revenir à nouveau sur le devant de la scène.

- Le 8 septembre 2010, la chaîne câblée américaine TNT annonce officiellement la commande d’un pilote de Dallas.

- Au mois de décembre 2010, les négociations financières entre le producteur Warner Horizon Television et l’acteur Larry Hagman, interprète de JR, ne débouchent sur aucun accord. À l’inverse, Patrick Duffy et Linda Gray ont, pour leur part, déjà signé pour effectuer leur retour.

- Si Josh Henderson a été l’un des premiers jeunes acteurs choisis au casting de cette nouvelle version de Dallas , sous les traits de John Ross, les producteurs ont plus longuement hésité pour choisir l’interprète de Christopher, fils de Bobby et Pamela Ewing. Après la phase de casting, deux noms ont retenu l’attention des producteurs : Jesse Metcalfe et Alex Russell. C’est finalement le John Rowland de Desperate Housewives, l’ancien jardinier souvent dénudé, qui a été sélectionné au mois de février 2010.

- Le 18 mai 2011, lors de l’annonce de sa grille de la saison 2011/2012, la chaîne TNT ne fait pas mention du Dallas 2.0. Le projet semble alors abandonné. C’était sans compter, le 8 juillet 2011, sur un communiqué officiel annonçant la nouvelle version du feuilleton culte à l’antenne lors de l’été 2012 pour 10 épisodes.

- À l’exception du pilote, tous les épisodes de la série sont tournés à Dallas, dans le Texas, dans un studio construit à l’origine par la FOX pour la série, aujourd’hui annulée, The Good Guys.

- Vendredi 23 novembre 2012, Larry Hagman décède des suites d’un cancer à l’âge de 81 ans.

Critiques

« Il s’agit davantage d’une suite que d’un remake. Cette nouvelle version appartient désormais aux jeunes membres du casting, mais les historiques sont là pour donner vie et apporter de l’amour. Hagman, Gray et Duffy semblent même prendre du plaisir »
Newsday

« Ce que l’on aime ici, c’est cette révérence à la duperie et au désespoir qui a animé la série originale. Cette tragédie épique a beaucoup appris de Desperate Housewives, de Revenge et de telenovelas. (…) Le seul point négatif reste John Ross, loin d’égaler l’idée d’une version plus machiavélique de J.R. Son interprète, Josh Henderson, délivre une performance peu mémorable.  »
Washington Post

« Dans son ensemble, ce Dallas est un soap solidement construit aux dialogues ciselés »
Entertainment Weekly

« Oubliez Dallas, cette série pourrait s’appeler Thèbes (ville de l’Égypte antique, ndlr). On y trouve des momies plus vivantes que ces reliques recouvertes de moisissures et plus inspirées que ces carcasses embaumées de vacuité. (…) La seule bonne idée est d’avoir réuni Larry Hagman, Patrick Duffy et Linda Gray à Southland. Malheureusement, toute l’attention est portée à la nouvelle génération des Ewing, [parmi laquelle] on retrouve un Josh Henderson, qui surestime le sex appeal que peut avoir son irascibilité »
USA Today

« On ne s’attendait pas à grand-chose de ce projet, mais cette version de Dallas est exactement ce qu’elle devait être. [Non seulement] le tout marie avec adresse l’esprit de la série originale à la nouveauté, mais les producteurs ont également fait un travail exceptionnel sur la distribution, tant au niveau des acteurs réguliers que des guest comme Carlos Bernard (« 24 ») ou Mitch Pileggi (« The X-Files »)  »
Variety

« Au-delà du générique, les puristes peuvent zapper. (…) Les répliques de J.R. ont de quoi satisfaire, mais tout le reste est convenu, handicapé par les plus jeunes acteurs. Espérons qu’une fois les bases posées, les scénaristes vont apporter un peu plus de profondeur. »
Boston Globe

« Cette version est un soulagement pour les fans de l’originale, tous les personnages importants étant de retour et en bonne forme, du moins compte tenu des années écoulées. (…) Dès la fin du pilote, l’intrigue s’épaissit de nombreux secrets, de sombres révélations et de trahisons, qui ne sont pas sans rappeler l’esprit du premier Dallas que l’Amérique et la moitié du monde ont aimé par le passé »
Wall Street Journal

«  Pour ceux qui se souviennent de la version d’origine, qui a établi la définition même du « soap de soirée » pendant 14 saisons, ce nouveau Dallas ramène les anciens personnages principaux, certes plus âgés, mais toujours aussi manipulateurs. Les plus jeunes, eux, peuvent compter sur la nouvelle galerie de très beaux acteurs, mais cela prend du temps à s’intéresser à leur sort. Même une fois la démarche effectuée, J.R. reste de loin le personnage le plus fascinant »
San Francisco Chronicle

« Il y a eu Côte Ouest, Falcon Crest et Dynasty, mais Dallas fut le premier soap de soirée et le plus subversif de tous. (…) Son retour sur les petits écrans n’atteint pas les espérances. Il s’agit d’une pale (mais fidèle) copie de l’origine sans la moindre sédition »
The New York Times

« C’est à la fois vieillot et moderne. Il en ressort de la nostalgie doublée d’un guilty pleasure particulièrement frais  »
People weekly

« Si la chaîne TNT pense que la jeune génération, qui a dû entendre parler de Dallas uniquement lors d’une partie de Trivial Pursuit, (…) attend cette nouvelle version avec beaucoup d’enthousiasme, on peut alors parler d’une belle illusion. (…) Cette série est épouvantable. Qu’importe l’excuse du « guilty-pleasure » utilisée lors de la diffusion de l’originelle, le fait de s’en souvenir encore aujourd’hui n’est pas suffisant pour suivre ce nouveau Dallas. L’exigence est, ici, à son plus bas degré tant l’écriture est violente et l’interprétation comique, le tout peu aidé par la réalisation. »
The Hollywood Reporter

Actualité

Warner Horizon Television Warner Bros. Television Warner Horizon Television Warner Horizon Television Warner Horizon Television Warner Horizon Television Warner Horizon Television Warner Horizon Television Warner Horizon Television Warner Horizon Television





Share


 SERIES TV
LES DERNIERES FICHES SERIES
Les Nouvelles aventures de Vidocq
Ce cher inspecteur
Ranch L
Baretta
Cheers
LE TOP 5 DES FICHES SERIES
La Loi est la loi
Châteauvallon
Chéri-Bibi
Zorro
L’Âge heureux
ACTUELLEMENT A L'ANTENNE 

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017