mardi 6 mars 2018 à 18:47 par

Daniel Bravo (PSG / Real Madrid, BeIN Sports) : « Paris a le niveau et l’expérience cette année pour réaliser l’exploit »

Ce mardi 6 mars, le PSG affronte le Real Madrid pour le match retour des 1/8e finale de la Ligue des Champions. Le coup d’envoi du match est donné à 20h45 sur BeIN Sports. Daniel Bravo et Christopher Josse sont aux commentaires, tout comme à l’aller où le PSG s’était incliné 3-1. Pour Toutelatele, Daniel Bravo a livré ses impressions avant ce match clé dans la saison parisienne, et évoqué l’équipe de France à quelques mois de la Coupe du Monde en Russie.

Daniel Bravo (PSG / Real Madrid, BeIN Sports) : « Paris a le niveau et l’expérience cette année pour réaliser l’exploit »
©BeIN Sports 

Joshua Daguenet : Le PSG affronte le Real Madrid en huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Sans Neymar et avec un handicap de deux buts, une qualification serait-elle synonyme d’exploit ?

Daniel Bravo : Évidemment, parce que le résultat du match aller n’est pas favorable et en l’absence de Neymar, cela le serait doublement. On sait que celui censé le remplacer, Di Maria, est en forme et est le meilleur buteur du Paris Saint-Germain cette année. Et ce sera un bel exploit, car le Real a gagné trois fois la compétition en quatre ans. Avec l’absence de Neymar, il ne faut pas s’apitoyer sur son sort, et Paris doit être plus fort collectivement.

La cheville de Neymar a occupé les gros titres de la presse, et pas seulement sportive. Comprenez-vous une telle couverture médiatique ?

En France, nous n’avons pas l’habitude d’avoir un tel joueur. Il est le plus grand joueur de notre championnat et il a une renommée mondiale. C’est un peu nouveau pour nous et certains peuvent être surpris même si nous avons eu Ibraihmovic. Neymar a une telle aura, c’est pour ça aussi que Paris a fait une grosse affaire en l’enrôlant. Cet achat va au-delà du talent pur du joueur.

Le Real Madrid a repris des forces ces dernières semaines. Être prêt pour les grands rendez-vous, est-ce l’essence même des toutes meilleures équipes ?

Bien sûr ! Le Real fait un championnat moyen et a eu le contrecoup des deux victoires consécutives en Ligue des Champions. Maintenant, ils ont montré qu’ils pouvaient se remobiliser pour les plus grands événements. Paris a été à la hauteur lors du match aller mais a été coupable de quelques erreurs que n’a pas commises le Real. Cela s’est joué sur des détails et le Real a été plus réaliste.

« Neymar a une telle aura, cet achat va au-delà du talent pur du joueur »

Les clubs espagnols archidominent sur la scène européenne. La force du championnat conditionne-t-elle les bonnes performances sur la scène européenne ?

Certainement, car le niveau espagnol est relevé. Les petites équipes jouent sans peur contre le Barça et le Real. En France, les équipes jouent derrière contre Paris de peur d’en prendre quatre. Elles mettent beaucoup d’intensité, beaucoup d’envie et ont un niveau technique que certaines équipes en France n’ont pas. Les grosses équipes doivent constamment se surpasser. Cette saison, le Real s’est un peu relâché et il a abandonné la course au titre.

Pourquoi le PSG, armé financièrement depuis sept saisons, n’est-il toujours pas parvenu à atteindre le dernier carré de la Ligue des Champions ?

Parce qu’il y a des grands clubs en Europe avec une histoire et une expérience des gros matchs. Arriver dans le dernier carré est très difficile, le talent ne suffit pas, il faut de la réussite. Paris a déjà failli se qualifier à plusieurs reprises, notamment à Barcelone avec le but de Pastore. Il faut garder beaucoup d’humilité, mais je pense que Paris a le niveau et l’expérience cette année pour réaliser l’exploit.

La Coupe du Monde se profile. Quelles sont les chances françaises de soulever le trophée en Russie ?

Les chances sont réelles, mais difficilement quantifiables. Le groupe est de qualité et Didier a un très beau collectif. Il faut déjà bien se qualifier en phase de groupe, monter en puissance et croire en ses chances. L’Équipe de France a déjà bien figuré à la Coupe du Monde au Brésil, et maintenant, les joueurs ont quatre ans d’expérience en plus.

« Les chances de la France à la Coupe du Monde sont réelles »

Les critiques à l’encontre de Didier Deschamps se concentrent sur sa frilosité. Avec les nombreux atouts offensifs à sa disposition, doit-il adopter un schéma offensif pour battre les meilleures nations ?

Le schéma préférentiel de Didier est le 4-2-3-1 et c’est un schéma plutôt audacieux et Didier doit l’être. Nous ne sommes pas faits pour défendre, mais pour faire mal à l’adversaire et jouer sur nos qualités. Nous avons beaucoup de talents offensifs et il faut trouver le bon équilibre pour réussir.

Avez-vous quelques surprises en tête pour sa liste des 23 ?

Je ne pense pas que Didier Deschamps fournira une liste avec des surprises. Il peut y avoir des joueurs avec un très bon potentiel laissés à la maison, car le sélectionneur a beaucoup de choix et il reste fidèle aux joueurs qui lui donnent satisfaction. Je pense à Giroud, toujours buteur avec l’Équipe de France. Il fera la Coupe du Monde même s’il joue moins en club.

Le sélectionneur privilégie la vie de groupe, et c’est pour cela qu’on ne voit plus Benzema…

Je comprends Didier Deschamps pour Benzema car il faut preuve de cohérence. Il l’a longtemps défendu et s’est abstenu de parler sur lui pour pouvoir le reprendre. Maintenant, il a construit un groupe sans lui depuis, et je crois que c’est mort pour Benzema en équipe de France. C’est un choix qui se respecte. Les décisions de Didier Deschamps ne sont pas prises à la légère même s’il est têtu, car c’est un basque. J’ai confiance en lui, car il a redonné confiance en cette équipe. Je compte sur cette Coupe du Monde pour que les résultats soient visibles. La reconstruction de l’après-Knysna a été lente, mais on avance malgré la déception de l’Euro.


SPORT   beIN SPORTS  




comments powered by Disqus
 Le Buzz Toutelatele
 On vous recommande
Real Madrid / PSG : Cristiano Ronaldo plus fort que Neymar, records d'audience pour BeIN Sports et L'Equipe
Real Madrid / PSG : sur quelles chaînes suivre le choc des 8e de finale de la Ligue des Champions ?
PSG / OM (audiences) : Neymar blessé, la victoire parisienne place Canal+ au coude-à-coude avec M6
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018