dimanche 24 septembre 2017 à 18:52 par

Darren Tulett (Champions Show, Champions Arena) : « L’abonné de beIN Sports ne perdra rien de l’actualité des gros clubs européens »

Arrivé à beIN Sports en 2012, Darren Tullet est l’une des figures de la chaîne grâce à son Champion Show, lors des soirées de Ligue Des champions. Cette saison 2017 / 2018, il prendra également les commandes de la Champions Arena, nouvelle formule de l’Europe Arena. Pour Toutelatele, le journaliste britannique est revenu sur ces deux programmes à succès.

Darren Tulett (Champions Show, Champions Arena) : « L’abonné de beIN Sports ne perdra rien de l’actualité des gros clubs européens »
©beIN Sports 

Paul Gratian : Cette saison 2017/2018, la Champions Arena remplace l’Europe Arena. Pourquoi avoir choisi une nouvelle formule ?
Darren Tulett :
Ce changement de nom reflète le choix de nos affiches sportives que nous axerons beaucoup plus autour des clubs en Ligue des champions. L’idée est d’accompagner l’abonné à travers le week-end des grandes équipes européennes de la même façon qu’il y a la ligue des champions la semaine. On suivra le Bayern, Dortmund, la Juventus, les grandes équipes espagnoles… L’abonné de beIN Sports ne perdra rien de l’actualité des gros clubs européens. Quand on aime un club, c’est comme une saga et on s’est dit qu’on devait répondre à cette attente en étant présents le plus souvent possibles.

Quelles sont les nouveautés de cette Champions Arena ?
On a refait le plateau pour le nouveau décor. Autour de nos consultants, il y aura de temps en temps des anciens footballeurs. L’idée est vraiment de vivre de plus près les gros matches hors de la ligue des champions. Le seul hic est que l’on a trop de droits : le week-end, il y a les quatre championnats européens, la ligue 1 et la Ligue 2. C’est un peu un problème de riche, mais les gens qui s’occupent de la programmation ont un gros travail pour choisir les matches à suivre, car il peut y avoir plusieurs rencontres importantes en même temps.

Vous concentrez-vous sur un seul match ou sur plusieurs confrontations ?
Cela dépend des week-ends et on se laisse guider par la programmation. Normalement, la soirée ne concerne qu’un seul match, mais on peut se concentrer sur deux voire trois confrontations. On est touche-à-tout. En tant qu’Européen convaincu, j’aime bien ce mélange et pouvoir naviguer entre plusieurs ligues européennes. C’est très agréable de pouvoir proposer un réel voyage aux téléspectateurs.

« À travers l’humour et les sourires du Champions Show, on retrouve un petit peu l’ambiance d’un vestiaire »

Cette émission colle un peu à votre ADN européen finalement…
Exactement. Malgré le Brexit, je reste un Européen engagé et convaincu !

Concernant le Champions Show, y aura-t-il des modifications cette saison ?
On a eu la chance de trouver une formule qui plaît donc il n’y aura pas de changements. Tout est une question de feeling par rapport aux affiches et du traitement éditorial des matches. En phase de poule, et notamment cette année en raison de l’homogénéité du tirage au sort, il y a souvent trois voire quatre possibilités de qualifications. Notre travail journalistique est de faire en sorte que tout le monde trouve son compte. Il y a mille façons de construire une émission donc on essaie toujours de trouver le bon équilibre. En animant en direct, je dois gérer les réactions, les interviews d’après matches, les chroniqueurs autour de la table, le public en plateau… Il faut toujours jongler.

Comment se fait la sélection du temps accordé à chaque sujet ?
Il y a beaucoup de débats dans l’équipe la veille et l’après-midi même de l’émission, mais aussi pendant la soirée si un événement inattendu est arrivé. Il peut nous arriver de changer complètement l’ordre de l’émission en fonction des résultats de la soirée. J’aime beaucoup cette possibilité d’imprévu, car cela me rapproche de ce que je pouvais faire dans le journalisme écrit. En faisant des comptes rendus de matches, il fallait en permanence être prêt à tout changer en fonction des événements. Il y a toujours beaucoup d’adrénaline, car tout peut changer d’une minute à l’autre. Il y a une bonne tension et une bonne énergie sur le plateau.

« Une finale de la Ligue des champions avec le PSG serait fabuleuse pour la France, le football français et pour nous sur beIN Sports »

En plus des analyses et des interviews, cette émission repose également sur la bonne humeur…
Oui, mon arrivée à la télévision était un heureux accident et j’essaie de partager le plaisir de pouvoir faire ce que je fais. Il faut qu’il y ait du sourire et que les gens se taquinent. À travers tout cela, on retrouve un petit peu l’ambiance d’un vestiaire finalement puisque c’est un endroit où ça chambre énormément. C’est sympa de retrouver cela dans le Champions Show. J’ai toujours été très attaché à l’idée que l’on soit dans le monde du divertissement. Aujourd’hui, quand on voit ce qu’il se passe dans le sport de haut niveau, on n’a jamais autant été dans ce monde de ‘l’entertainment’. On peut montrer que l’on est spécialiste, mais cela laisse aussi la place de partager un moment d’humour avec des blagues et des sourires.

Côté pronostic, qui vous semble être le mieux placé pour remporter la Ligue des champions cette année ?
Le Real Madrid est super bon sur le papier. Je suis impressionné par la moyenne d’âge qui, en dehors de Ramos et Ronaldo, est très basse. Cette équipe a encore de belles années devant elle. Vu que Zidane ne perd jamais de finale (rires), pourquoi pas réaliser un triplé. Tout le monde pensait que c’était impossible de gagner deux fois de suite, mais on pourrait bien voir Le Real Madrid dominer pour trois années consécutives. Après, je peux aussi penser au Paris Saint Germain. Vu d’Angleterre, les gens ont conscience que le PSG sera très sérieux cette année. C’est peut-être leur année… Sur le papier, cette équipe n’a pas de faiblesses. Il y a débat autour du gardien, mais elle a les moyens d’arriver jusqu’en finale. Ça serait fabuleux pour la France, le football français et pour nous sur beIN Sports (rires).



CABLE / SATELLITE   SPORT   beIN SPORTS  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
Juventus de Turin / Real Madrid : C8 et BeIN Sport diffusent la finale de la ligue des Champions, le Canal Football Club change de chaine
Ligue des Champions, Europa League : Canal+, beIN Sport et M6 perdent les droits face à SFR Sport
Darren Tulett (beIN Sports) : « On a habitué nos abonnés à une qualité de commentaires et une convivialité »
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017