mercredi 26 janvier 2005 à 00:59 par

De Téloose à Coucou c’est nous, Comédie ! veut séduire

De Téloose à Coucou c’est nous, Comédie ! veut séduire
©Comédie ! 

Toute l’équipe du 6/9 de NRJ est de nouveau au pied d’œuvre ! Depuis le 8 janvier dernier sur la chaine Comédie !, 40 minutes de parodies cathodiques composent ainsi le nouveau régime « rigolade » du samedi soir. Son nom ? Téloose.

Après 25 jours, 25 cris et Bad People, parodies respectives de 60 jours, 60 nuits (Canal+) et de Nice people (TF1), Comédie ! s’attaquait l’année dernière à la Star Academy avec 14 candidats prêt à tout pour gagner dans la Starloose Academy... La version trash de la célèbre émission de real tv de TF1 avait alors connu un véritable engouement auprès des 15/25 ans. Fort de ce succès, la chaîne Comédie remet donc le couvert en ce début d’année 2005.

A l’image de La télé des Inconnus en son temps (sur Antenne 2), Téloose met en scène une ribambelle de personnages, des dénommés Thierry Ardisson, Bataille et Fontaine, Jack Bauer et encore Arthur ou Shirley et Dino (« toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite »). Sur le plateau de Daphné, tous se succèdent pour présenter et débattre de leur programme respectif : d’A prendre ou à looser à la Zaploose.

Programmé chaque samedi à 20h45 (multidiffusé toute la semaine), Téloose promet donc sa dose de rires - plutôt potache - à l’instar des parodies déjà diffusées sur l’antenne de Comédie ! Téloose occupera l’antenne jusqu’en juin prochain selon toute vraisemblance.

Mais la soirée du samedi ne s’arrête pas en si bon chemin. En effet, la chaîne câblée a choisi de rediffuser le meilleur de Coucou c’est nous en seconde affiche. Ainsi, à partir de 21h35, Christophe Dechavanne et Patrice Carmouze reprennent du service pour 52 minutes de nostaglie.

Lancée en septebmre 1992 en access sur TF1, la quotidienne de Christophe Dechavanne reste l’un des programmes cultes des années 90. Avec 4,6 millions de téléspectateurs en moyenne, la grande farce de 19 heures est restée à l’antenne pendant deux saisons. Aujourd’hui, à grands renforts de DVD (Coucou c’est nous : les meilleurs moments sorti le 4 novembre) et de rappels télévisés (Coucou c’est nous, 10 ans déjà ! en février dernier sur TF1 et autres bêtisiers), l’émission est dans tous les esprits. Ainsi, alors que Christophe Dechavanne espère toujours le retour d’un tel rendez-vous sur une grande chaîne, Comédie ! a choisi 40 émissions parmi les 250 existantes pour booster son antenne.

Outre les programmes de divertissements, les séries figurent en haut de la liste des succès de la chaîne. Et depuis la rentrée de janvier, That 70’show (tous les jours à 19h50), Spin City (chaque dimanche à 20h50) et South Park (du lundi au vendredi à 17h50) sont trois autres points forts de la grille.

Propriété exlusive de MultiThématiques (Groupe Canal +) depuis peu, la chaîne Comédie ! rassemble actuellement 0,4% de part de marché, se plaçant à hauteur de Jimmy, L’équipe TV et TV5 monde.



  A LIRE AUSSI  









comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 14 novembre 2018) : Dix pour cent revient en forte hausse, Le Meilleur pâtissier triomphe avec Ludovic

Audiences TV prime (mercredi 14 novembre 2018) : Dix pour cent revient en forte hausse, Le Meilleur pâtissier triomphe avec Ludovic


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 14 novembre 2018) : DNA leader, C à vous et 28 minutes au plus haut, L'info du vrai faible

Audiences TV access (mercredi 14 novembre 2018) : DNA leader, C à vous et 28 minutes au plus haut, L’info du vrai faible


INTERVIEW
Moundir (Perdus au milieu de nulle part, W9) : « On n'a rien à envier à Pékin Express et The Island »

Moundir (Perdus au milieu de nulle part, W9) : « On n’a rien à envier à Pékin Express et The Island »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018