vendredi 28 décembre 2018 à 13:10 par

Denitsa Ikonomova (Les Touristes, TF1) : « On n’était pas assez bien préparé... »

Ce vendredi 28 décembre à 21 heures, TF1 diffusera un nouvel épisode des Touristes. Denitsa Ikonomova se confie sur son arrivée dans l’équipe des aventuriers d’Arthur et sur son expérience en haute montagne. Elle dresse également un bilan de la saison 9 de Danse avec les stars qu’elle a remporté avec Clément Rémiens.

Denitsa Ikonomova (Les Touristes, TF1) : « On n’était pas assez bien préparé... »
©Capture TF1  

Benoît Mandin : Comment êtes-vous arrivée dans Les Touristes ?

Denitsa Ikonomova : J’ai reçu une proposition d’Arthur. Il voulait savoir si j’étais aventurière pour prendre le courage de participer à ce type d’expérience. L’aventure ne s’est pas avérée aussi facile.

Par quoi avez-vous été séduite ?

J’ai été séduite par le côté aventure. J’aime beaucoup sortir de ma zone de confort et découvrir de nouvelles activités. A chaque fois où je peux m’attaquer à quelque chose de nouveau, je n’hésite pas.

Comment Arthur vous a présenté le projet ?

On ne nous a pas vraiment dit ce qu’on allait faire. On arrive et on découvre tout sur place. Vu que l’on devait préparer des vêtements chauds, on s’attendait à la montagne (rires). Je suis totalement partie dans l’inconnu.

Avez-vous eu des appréhensions ?

Même si je suis une aventurière, j’ai toujours peur de l’inconnu. Quand on ne sait pas vraiment ce qu’on a à faire, on se demande comment ça va se passer. Les conditions de tournage ont également pu faire peur.

Comment s’est passée votre intégration au sein de l’équipe des Touristes ?

Je connaissais tout le monde, ce qui m’a poussé à accepter la proposition d’Arthur. Avec Shy’m, nous étions les deux nouvelles de l’équipe. L’intégration s’est très bien passée. Baptiste Giabiconi, Artus, Cartman et Jarry ont été bienveillants et prenaient soin de nous. C’était parfait !

« On se devait de survivre... »

Comment définiriez-vous votre rôle ?

Tout le monde m’a appelé « la bonne élève ». Je posais à chaque fois des questions, je voulais apprendre et bien connaître les instructions afin de donner le meilleur de moi-même. J’étais la fille studieuse (rires).

Quel type d’aventurière êtes-vous ?

Celle qui a toujours peur, mais qui se lance toujours (rires). J’appréhende tout, mais je fonce. Dans Les Touristes, on a pas eu beaucoup d’aide et on devait gravir l’Aiguille Rouge. Il y a eu un manque d’oxygène et on a dû dormir dans un igloo où il n’y avait pas beaucoup de chaleur. On se devait de survivre... Cette expérience était géniale, car elle nous a beaucoup appris sur nous-mêmes.

Quelles ont été vos forces et vos faiblesses ?

Je pense que l’on n’était pas assez bien conditionné. Pour faire une ascension comme celle de l’Aiguille Rouge, il faut une préparation minimale. Il faut bien prendre les instructions et se préparer physiquement. C’est pour ça que je me renseigne beaucoup et que j’étudie en amont. J’essaye de me préparer le plus possible. Le fait d’être danseuse et d’avoir une activité physique a été un bon atout.

Comment avez-vous vécu cette sortie de zone de confort ?

L’expérience m’a beaucoup plu même si ça n’a pas été facile. J’ai pris comme un défi l’opportunité de me mettre dans la peau de quelqu’un qui a l’habitude de vivre ça. Juste se brosser les dents était une difficulté parce qu’on n’avait pas d’eau. On a les conditions minimes pour survivre, mais j’ai trouvé ça génial.

Que retenez-vous de cette expérience ?

Il faut sortir de sa zone de confort et ne pas avoir peur de se lancer dans ce type d’aventure. Il faut se fier à ses camarades, car le travail en équipe est mille fois mieux. J’en retiens aussi l’amitié que l’on a pu créer avec mes coéquipiers.

« Pour faire une ascension comme celle de l’Aiguille Rouge, il faut une préparation minimale »

Seriez-vous partante pour participer à un nouvel épisode des Touristes ?

A 200% ! Je me lancerais avec plaisir et peur dans un nouveau défi. Bien que le safari a déjà été fait, j’aurais aimé partir en Afrique et faire un vrai safari. Je souhaiterais aller dans le désert dans des chaleurs extrêmes.

Le samedi 1er décembre, vous avez remporté la saison 9 de Danse avec les stars avec Clément Rémiens. Quel regard portez-vous sur votre parcours ?

J’étais extrêmement contente pour Clément Rémiens. C’est ma quatrième victoire, mais j’avais vraiment envie de lui offrir le trophée. C’est une personne extrêmement gentille, bienveillante et respectueuse. Il s’est donné à 200%. Alors qu’il avait deux tournages en même temps, il ne s’est jamais plaint. Quant on a pu soulever le trophée ensemble, j’étais vraiment la plus heureuse.

Clément Rémiens a alterné les tournages de Demain nous appartient et les répétitions de Danse avec les stars. Comment l’avez-vous géré ?

Au début, cela me faisait peur parce que je savais qu’il allait tourner beaucoup. Bien qu’on a une bonne condition physique à 21 ans, Danse avec les stars est une aventure où le mental prédomine beaucoup. Je redoutais des difficultés liées à la concentration, à l’apprentissage et à la mémoire. Ça été le cas au milieu de l’aventure puisque Clément Rémiens ne m’écoutait plus à un moment donné. Il arrivait après huit heures de tournage et était complètement épuisé. Mais il a été plus fort que tout ça. Malgré sa surcharge de travail, Clément a fait des danses extraordinaires sur les primes !

La saison 9 de Danse avec les stars a été celle de toutes les nouveautés avec les arrivées de Shy’m, Patrick Dupond, Camille Combal et Karine Ferri. Quel bilan en tirez-vous ?

TF1 a bien fait de mettre autant de changements, car ça a donné un nouveau souffle à l’émission. Camille Combal, c’était une excellente idée ! Il a pu apporter sa petite touche et tout le monde avait envie de voir comment il allait se débrouiller puisque ce n’est pas tout à fait la même école que C8. Le fait de lui donner cette liberté de faire ses improvisations a été bénéfique à Danse avec les stars. Il a tout de suite pris sa place, c’est comme s’il était avec nous depuis longtemps. Le casting était aussi très fort, car tout le monde partait du même niveau. Patrick Dupond est une icône dans le milieu de la danse et ça a été bien de pouvoir bénéficier de ses conseils. Shy’m a amené sa fraîcheur et est très artistique.

A l’occasion du mariage de Chloé et Alex, incarnés par Ingrid Chauvin et Alexandre Brasseur, vous avez joué en guest dans Demain nous appartient...

C’était une nouvelle expérience pour moi avec des tournages aussi intenses en télé. L’équipe a été extrêmement bienveillante et accueillante. Ils m’ont tout de suite mis à l’aise et ont bien pris soin de moi. Le mariage a été ma première danse avec Clément Rémiens (interprète de Maxime, ndlr), ça a été un beau clin d’oeil à notre futur couple pour Danse avec les stars. C’était une bonne idée de TF1 de pouvoir le faire dans Demain nous appartient. J’ai bien aimé me glisser dans la peau de quelqu’un d’autre donc pourquoi pas le refaire.



  A LIRE AUSSI  
¤ Clément Rémiens (DALS / Demain nous appartient) : « Je me protège de ce que les gens disent... »

¤ Danse avec les stars 9 (audiences) : Clément Rémiens grand gagnant, Camille Combal au sommet


TF1   DIVERTISSEMENT   DANSE AVEC LES STARS  




- Les Touristes, ce vendredi 28 décembre à 21 heures sur TF1






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (vendredi 15 novembre 2019) : J’ai épousé un inconnu et Bull convaincants, Mask Singer leader en baisse, Fauteuils d’orchestre sous le million

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (vendredi 15 novembre 2019) : Demain nous appartient renverse N’oubliez pas les paroles, C à vous et Objectif top chef puissants


INTERVIEW


Eric Naulleau (De quoi je me mêle, C8) : « La polémique Yann Moix est terminée... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019