NEWS TV
lundi 25 juin 2012 à 12:13 par Tony Cotte

Engrenages, Joséphine et Maison close : quand les séries françaises s’exportent


Engrenages, Joséphine et Maison close : quand les séries françaises s’exportent
©WAHIB / Noé Productions / CANAL+ 

« Les fictions à la sauce française sont guéries de leur complexe face aux américaines ». C’est du moins ce qu’affirme Le Parisien. Selon le quotidien, l’Amérique des « Desperate Housewives » lorgne désormais vers le vieux continent, et notamment la France...

« Il y a actuellement à Los Angeles un vrai marché du remake. Et beaucoup de producteurs américains, depuis deux ou trois ans, regardent de très près ce qui se passe en France », analyse Emmanuelle Bouilhaguet, directrice générale d’Europe Images International. Ce qui intéresse, notamment, ce serait la fiction de Canal +, entre Engrenages, Braquo, Mafiosa et même Maison close , cette dernière ayant été achetée par « une trentaine de pays ».

En plus de la vente des droits de remake à une filiale de la BBC à Los Angeles, Engrenages est désormais disponible au catalogue de Netflix, le géant américain de la VOD. Quant à Maison close, son adaptation américaine devient un peu plus concrète avec un projet de placer son récit en Louisiane ou dans les États du Sud.

France 2 n’est pas en reste. Toujours selon Le Parisien, Les hommes de l’ombre intéresse plusieurs pays anglo-saxons pour un remake. La série avec Nathalie Baye a également été achetée par la Finlande et la Hongrie.

Quant à Joséphine, elle a été achetée par l’Espagne, l’Italie et un « bon nombre de pays de l’Est ». Il se murmure même la prévision d’un remake en Ukraine ! « Ce qui marche bien, ce sont les séries qui véhiculent des valeurs positives  », conclut Emmanuelle Bouilhaguet.




  
 


comments powered by Disqus
 Dans l'actu
 On vous recommande