mercredi 21 novembre 2007 à 13:30 par

Esprits Criminels / Les Feux de l’amour > Shemar Moore

Toutes les filles et les ménagères de moins de 50 ans sont folles de lui le plus souvent pour l’avoir vu dans Les Feux de l’amour, le feuilleton phare de TF1. Mais aujourd’hui, Shemar Moore veut effacer cette image du « gentil de service » qui lui colle à la peau. Il y parvient en se glissant dans la peau d’un des héros d’Esprits Criminels. Exit Malcolm Winters, Bienvenue Derk Morgan ! Depuis le Festival de la télévision de Monte-Carlo, Shemar Moore nous fait quelques révélations...

Esprits Criminels / Les Feux de l’amour > Shemar Moore
©Festival de Télévision de Monte-Carlo / DR  

Comment avez-vous appréhendé le rôle de Derek Morgan dans Esprits Criminels ?

Shemar Moore : Mandy Patinkin (Jason Gideon dans la série, ndlr) a eu l’occasion de visiter, à l’époque, un centre d’entraînement des agents du FBI en Virginie. Il s’en est beaucoup inspiré pour interpréter son personnage. Pour ma part, je ne suis pas allé directement là-bas mais j’ai fait des recherches sur les profilers. J’avais principalement joué dans des soap opéra donc je n’avais aucune idée, au départ, de la façon de tenir une arme ou de la manière de bouger d’un policier.

La transition n’a t-elle pas été trop contraignante ?

Shemar Moore : Au cours de la première saison, nous avions des agents du FBI sur le plateau que nous pouvions consulter à tout moment. Nous pouvons toujours les contacter aujourd’hui pour obtenir des éléments concrets sur une quelconque situation ou pour connaître la manière dont eux se comporteraient à notre place. C’est très enrichissant et formateur et cela permet de faire une série de qualité.

Comment définiriez-vous le personnage que vous interprétez dans la série ?

Shemar Moore : J’avais l’habitude de jouer des rôles de charmeurs ou de gars marrants. Derek Morgan, est, quant à lui, quelqu’un de sérieux et qui ne sourit pas trop étant donné que la série met en scène des crimes souvent odieux. Mais il est aussi intelligent, fier et fonceur. Ca me plait bien !

Selon vous, quels sont les atouts d’Esprits Criminels par rapport aux autres séries du même genre ?

Shemar Moore : Lorsque la série a débarqué sur les écrans, les gens ont peut-être pensé qu’Esprits Criminels était un show de plus s’inscrivant dans la veine des Cold Case, Experts et autres NCIS. Mais Esprits Criminels se différencie par la priorité donnée à la psychologie des personnages et non aux scènes d’action. On ne met pas en avant le meurtre en lui même, on essaye d’analyser comment une personne lambda a pu commettre l’irréparable.

La force d’Esprits Criminels serait donc son approche psychologique ?

Shemar Moore : C’est une autre manière de comprendre les meurtriers en décryptant ce qui a pu les faire basculer du mauvais côté. Les intrigues tentent d’étudier les raisons qui les ont poussés à prendre cette direction. Personnellement, je pars du principe que nous avons, à l’origine, tous une bonne nature. Les tueurs dans la série ne sont pas stéréotypés. Ce sont des gens comme vous et moi, il ne s’agit pas de gros durs avec des tatouages sur tout le corps et des bandanas sur la tête (rires).


De nombreuses personnes affirment que le succès des Experts est dû au fait que la série rassure les téléspectateurs. Mais le message d’Esprits Criminels serait donc qu’un tueur potentiel peut être n’importe où autour de nous ?

Shemar Moore : Dans la série, les tueurs sont enseignants, médecins ou encore avocats : des gens que nous pouvons côtoyer tous les jours ! Esprits Criminels va vraiment à l’encontre de notre perception des méchants et c’est justement ça qui rend la série réaliste.

Quelles sont vos relations sur le tournage avec Mandy Patinkin (l’interview a été réalisée avant l’annonce du départ de l’acteur dans la série, ndlr) ?

Shemar Moore : Je n’aime pas du tout Mandy (rires). En fait, je savais dès le départ que ça allait être une grande opportunité pour moi de jouer avec lui vu son CV prestigieux. Quand j’ai appris à le connaître personnellement j’ai compris la chance que j’avais de côtoyer quelqu’un comme lui. En plus d’être talentueux, il est généreux, respectueux, sensible et très gentleman.

Vous êtes devenu célèbre grâce à votre rôle dans les Feux de l’amour. N’est-ce pas trop difficile de se débarrasser de l’étiquette d’acteur de soap ?

Shemar Moore : Lorsque j’ai arrêté les Feux de l’amour, j’ai quitté une zone de confort dans laquelle je me sentais à l’aise vu que c’était quelque chose que je savais bien faire. C’est comme si j’avais quitté le lycée pour aller à l’Université. Je voulais me lancer dans des projets différents et qui n’avaient rien à voir avec ce que j’avais fait précédemment. Malheureusement, juste après les Feux de l’amour, je suis resté cantonné dans toute une série de rôles dans lesquels j’étais le « gentil de service ».

Peut-on dire qu’Esprits Criminels a sauvé en quelque sorte votre carrière ?

Shemar Moore : Grâce à mon rôle dans la série, j’ai pu enfin me mettre en danger mais aussi montrer ce dont j’étais capable. Ce que je cherche maintenant, un peu à l’image de Brad Pitt, Georges Clooney ou Matt Damon, c’est de jouer des personnages totalement différents d’un film à l’autre. Sortir de tout ce qui est strictement commercial pour pouvoir faire des choses qui vont m’enrichir. Il n’y a rien de mieux que les longs métrages pour donner la possibilité à un acteur de changer de style à chaque fois. On joue un même rôle pendant deux ou trois mois ensuite on cherche un autre projet.

Comme vous, Eva Longoria a commencé sa carrière dans les Feux de l’amour. Quel regard portez-vous maintenant sur son parcours ?

Shemar Moore : Lorsqu’elle est arrivée sur le show, elle avait cette envie de réussir et une détermination incroyable. Elle savait ce qu’elle voulait et avait le talent et les atouts nécessaires pour y arriver (rires). C’est une femme sublime. Pour être honnête, je lui avais proposé un rencard à l’époque mais elle a malheureusement décliné mon offre (rires). Je précise que c’était bien avant qu’elle se marie. Je n’ai vraiment pas été surpris quand je l’ai vu incarner l’un des rôles principaux dans Desperate Housewives. Je suis très content de son succès, elle le mérite d’autant plus que c’est une jeune femme délicieuse, intelligente, talentueuse et drôle.



  A LIRE AUSSI  

TF1   SERIES TV   ESPRITS CRIMINELS   LES FEUX DE L’AMOUR  




- Esprits Criminels, tous les mercredis à 22h30 sur TF1
- Les Feux de l’amour, du lundi au vendredi à 13h50 sur TF1






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (samedi 16 novembre 2019) : Échappées belles cartonne, Commissaire Magellan leader, Sophie Davant résiste bien à DALS

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (samedi 16 novembre 2019) : N’oubliez pas les paroles creuse l’écart, 50 mn Inside sur une pente raide, C l’hebdo et La Grande Darka se portent bien


INTERVIEW


Caroline Riou (Laetitia Belesta dans Plus belle la vie) : « Le départ de Laurent Orry m’a fait mal... c’était bouleversant »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019