Fa si la chanter

Fa si la chanter
© 

La Classe de Fabrice tire sa révérence en 1994, sur France 3, avec son lot de comiques et de queues leu leu. La chaîne publique décide alors de casser les us et coutumes de la télévision, et lance un jeu à l’heure du sacro-saint 20 heures. Son titre ? Fa si la chanter.

Pour l’animer, France 3 rappelle un jeune animateur, disparu de l’antenne depuis Yacapa : Pascal Brunner. Imitateur, amuseur, chanteur et parodiste, Pascal Brunner devient très vite l’homme-orchestre de l’émission. Les portées secrètes et indices musicaux - respectivement les 1e et 2nd manches du jeu - attirent jusqu’à 5 millions de fidèles chaque soir. Et les spéciales, proposées à 20h50, font le bonheur des ménagères.

En 1998 pourtant, le jeu s’essouffle. France 3 préfère jeter l’éponge alors que la Coupe du monde de football démarre. Pascal Brunner se tourne alors vers TF1. Puis retour à la case presque départ au printemps 1999. Changement de décor et de formule. Le jeu tiendra jusqu’au mois de mai 2000 avec ses candidats aux couleurs des régions.

Il aura fallu attendre que Plus belle la vie trouve son public, soit plusieurs saisons plus tard, pour que le 20 heures de France 3 brille à nouveau de mille feux…

En 2010, France 3 relance son Fa, si, la chanter. Cette fois-ci, Cyril Hanouna prend le micro.






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (lundi 27 janvier 2020) : Sam et Les Rivières pourpres s’achèvent au même niveau, Independence Day et Taken 2 divertissent en masse

Audiences TV Prime (lundi 27 janvier 2020) : Sam et Les Rivières pourpres s’achèvent au même niveau, Independence Day et Taken 2 divertissent en masse

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (lundi 27 janvier 2020) : N’oubliez pas les paroles reste invincible devant Demain nous appartient, Chasseurs d’appart distance C à vous

Audiences TV Access (lundi 27 janvier 2020) : N’oubliez pas les paroles reste invincible devant Demain nous appartient, Chasseurs d’appart distance C à vous


INTERVIEW
Eric Larchevêque (Qui veut être mon associé ?, M6) : « Il y a eu des échanges tendus avec des négociations musclées »

Eric Larchevêque (Qui veut être mon associé ?, M6) : « Il y a eu des échanges tendus avec des négociations musclées »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020