jeudi 7 mars 2019 à 18:35 par

Honorine Magnier (Section de recherches, saison 13) : « Lucas et Rose vont être éloignés par des événements »

La saison 13 de Section de recherches débarque ce jeudi 7 mars à 21h05 sur TF1. Honorine Magnier, interprète de Rose Orsini, s’est livrée à Toutelatele pour évoquer les nouvelles enquêtes et la relation entre son personnage et Lucas. Dans l’attente d’un heureux événement, l’actrice a aussi émis l’hypothèse d’une possible absence en saison 14.

Honorine Magnier (Section de recherches, saison 13) : « Lucas et Rose vont être éloignés par des événements »
©Capture TF1 

Joshua Daguenet : Avant Section de Recherches, vous avez été invitée dans de nombreuses séries le temps d’un épisode. Comment avez-vous géré ce changement de statut ?

Honorine Magnier : Avec une grande joie. Cela m’a permis d’étoffer un personnage pendant assez longtemps avec une continuité et un fil rouge. C’est un luxe de passer du temps avec la même équipe, me mettre à l’aise avec elle, retrouver des camarades de jeu comme au théâtre.

Votre intégration a sans doute été facilitée par vos retrouvailles avec le réalisateur Julien Zidi, quatre ans après Alice Nevers...

Le retrouver a été un bonheur ! Il a commencé la saison 13 en Nouvelle-Calédonie et nous nous entendons très bien. Julien m’a vu grandir, évoluer. Il m’a offert la possibilité de faire de Rose, une femme, alors que j’étais une « jeune fille » dans Alice Nevers.

Le final de la saison 12 avait offert une jolie séquence entre Rose et Lucas. Comment va évoluer leur relation au cours de cette saison 13 ?

Il y aura beaucoup de rebondissements et le retour de Sara Casanova va installer un trio amoureux. Qui Lucas va-t-il vouloir choisir ? En plus, Rose va en avoir pour son grade et des événements risquent de la fermer de Lucas.

Section de Recherches et Alice Nevers vont former un cross-over. Vous prêterez sans doute une grande attention à l’intrigue…

Malheureusement, je ne serai pas dans le cross-over parce que je suis trop enceinte pour y participer. Ce n’est pas très grave car je suis morte dans Alice Nevers (rires). J’ai très hâte de voir le résultat et la rencontre Bernier / Alice Nevers. Cela sera proposé très rapidement car cette série est diffusée après Section de Recherches. Volontairement, je n’ai pas lu les scénarios. Je crois seulement qu’Alice est kidnappée et que Bernier viendra à sa rescousse.

« Sara et Rose sont incomparables »

Manon Azem a quitté définitivement la série après un bref retour en saison 12. Espérez-vous prendre une place plus importante encore à l’avenir ?

Le rôle de Sara était celui d’une jeune fille alors que Rose est arrivée plus tardivement. Ils sont incomparables. Ma place est celle d’une femme plus « dark », confrontée à des problèmes familiaux. Rose était une ancienne gendarme donc sa venue est légitime.

Vous avez multiplié les allers-retours entre Nice et Paris pour le tournage en Côte d’Azur. Avez-vous modifié votre organisation pour cette nouvelle saison ?

Je suis obligée de faire avec et ma vie privée s’adapte. C’est une habitude à prendre même si elle n’est pas évidente. Je viens d’Aix-en-Provence et j’ai emménagé à Paris pour devenir actrice donc je ne me verrais pas tout abandonner, même temporairement, pour Nice. Pour moi, Paris représente le Graal pour une actrice.

Avec Section de Recherches, Plus belle la vie, Demain nous appartient et Un si grand soleil, le sud n’a-t-il pas tendance à éclipser la capitale ?

Je reste persuadée qu’il faut avoir un pied-à-terre sur Paris même si l’action est de plus en plus délocalisée. Je vois de superbes acteurs parvenant à travailler toute l’année en étant Marseillais, Montpelliérain… C’est une question de choix mais pour moi cela reste Paris car il y a plus de projets, de productions et les rendez-vous sont facilités. Ce métier reste centralisé.

Comment s’est déroulé le tournage des deux premiers épisodes en Nouvelle-Calédonie ?

C’est un cadeau ! Nous étions comme des fous quand la production nous a annoncé la destination. Ces conditions sont particulières car nous sommes partis pour travailler, et non comme des touristes. Les gens nous ont accueillis, nous ont tout expliqué et une telle immersion n’est pas possible en partant deux semaines en vacances. Nous avons eu accès à ce magnifique territoire grâce à notre productrice calédonienne.

« Section de recherches est une série historique qui a su se renouveler »

L’an passé, Xavier Deluc donnait encore trois ans à la série avant de s’arrêter. Vous qui êtes encore nouvelle, on imagine que vous souhaiteriez pousser plus loin l’aventure…

Trois ans c’est très réaliste mais deux ans à présent, oui, cela fait un peu court (rires). Je trouve que la série s’est beaucoup renouvelée en saison 13 avec la Nouvelle-Calédonie, le cross-over et le retour d’anciens personnages. Ce sont les audiences et le public qui décident de son avenir, en plus de l’envie des comédiens et de la production. Section de recherches a pris suffisamment d’air pour voir plus loin. Elle est historique tout en ayant fait peau neuve.

Au théâtre, vous avez rendu hommage à votre grand-père, Claude Magnier, à travers sa pièce « Lady Oscar ». Vous sentiez-vous le devoir d’intégrer physiquement son univers ?

Pas du tout. Je suis ayant droit des pièces de mon grand-père et je me sens le devoir de les faire perdurer sans pour autant être dedans. Pour « Lady Oscar », cela s’est joué à un coup du destin. J’étais jeune et un rôle s’est libéré pour jouer auprès d’une bande de potes. Je rêverais aujourd’hui de remonter sur les planches en amoureuse du boulevard des années 60. Mais c’est pour l’heure impossible avec le rythme actuel de Section de Recherches et ce tournage à Nice.

Vous arrivez au terme de votre grossesse. A-t-elle interféré dans le tournage de cette saison 13 ?

Oui, forcément. J’ai appris ma grossesse en Nouvelle-Calédonie au tout début de la saison. Pour moi, cela a été bouleversant. Je l’ai annoncée très vite à la production et elle a été intégrée au scénario, évitant les cachotteries habituelles. Je suis arrivée dans Section de Recherches en tant que jeune fille avant de me marier un an plus tard pour être maman au bout de deux ans. La productrice était hyper heureuse pour moi, et TF1 ravie.

Votre participation à la saison 14 est-elle compromise ?

C’est le grand mystère parce que les dates de tournage ne sont pas encore définies. Si le débit correspond au congé maternité, cela engendra une absence mais elle n’ira pas au-delà de deux épisodes.



  A LIRE AUSSI  
¤ Section de Recherches (saison 13) : le sort de Sara Casanova (Manon Azem) scellé sur TF1

¤ Section de recherches / Alice Nevers : le crossover où Martin Bernier (Xavier Deluc) rencontre Alice Nevers (Marine Delterme)


TF1   SERIES   SECTION DE RECHERCHES  







comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 23 mars 2019) : MacGyver très faible, succès pour Secrets d'histoire et Les disparus de Valenciennes

Audiences TV Prime (samedi 23 mars 2019) : MacGyver très faible, succès pour Secrets d’histoire et Les disparus de Valenciennes


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 23 mars 2019) : NOPLP trop court face à 50 mn Inside, Les terriens du samedi reculent

Audiences TV Access (samedi 23 mars 2019) : NOPLP trop court face à 50 mn Inside, Les terriens du samedi reculent


INTERVIEW
Alexandre Prince (Demain nous appartient) : « Hugo va jongler entre Bart et Julien... »

Alexandre Prince (Demain nous appartient) : « Hugo va jongler entre Bart et Julien... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019