[Imprimer cette page]

Danse avec les stars 2 > Le top et le flop de Sheila

Publié sur Toutelatele.com le samedi 12 novembre 2011
Ecrit par Tony Cotte


 

Sheila, Philippe Candeloro, Shy’m et Baptistse Giabiconi s’affrontent à l’occasion de la dernière ligne droite de Danse avec les stars avant la finale. Pour ce faire, la « terrible épreuve » du Marathon de la danse fait son retour. À l’issue de la soirée, ils ne seront plus que trois couples en compétition. À cette occasion, les deux animateurs ne cessent de se complimenter. Une façon de contredire la récente Une d’un hebdomadaire télé ? Force est de constater que la bonne humeur est de mise.

La première danse de la soirée est un paso doble avec un « combattant ». En effet, la piste se transforme en ring avec Philippe « Rocky » Candeloro et Candice « Adrienne » Pascale. L’ancien patineur ne s’est pas remis du « 3 » attribué par Chris Marques la semaine dernière. « Quoi que je fasse, je ne donnerai pas du plaisir à Chris », prévient le candidat défaitiste. Pour se défouler avant le prime, la danseuse amène son partenaire à un cours de boxe avec Brahim Asloum. Sur place, il découvre la photo du juré en guise de cible. Après une entrée sur le plateau sur la musique de L’œil du tigre, Philippe Candeloro vient porter des (faux) coups à Chris Marques à son pupitre. Très en forme, le participant termine sur un salto arrière. « Fierté. Port de bras à l’espagnol. (...) Victoire par KO  », lâche de façon lapidaire le fameux juré. « La posture était arquée. Il y avait la cape et il y avait aussi le torero », commente Alessandra. Puis, au moment de recevoir sa note, Philippe Candeloro revient sur son ressenti auprès de Sandrine Quétier : « Je ne me suis pas remis que vous m’ayez touché les fesses. J’espère qu’on passera au devant ce soir ! » Après le rire gêné de la coanimatrice, son prétendant découvre le verdict de sa performance : 24 points pour l’artistique et pour la technique.

La cumparsita est un air de tango, « très difficile à danser ». Pour l’effectuer, Shy’m et Maxime se sont entraînés d’arrache-pied. La semaine dernière, la chanteuse avait obtenu un 10 lors d’un paso doble enflammé. Cette semaine, la jeune femme est notée sur un tango pour la deuxième fois depuis le début de l’aventure. Une pression supplémentaire pour celle-ci qui espère que les professionnels relèvent son évolution. Mission accomplie : à la fin de la prestation, la candidate a le droit aux compliments du jury. «  C’était une routine très très difficile à faire, un beau mix de tango standard et argentin  », assure Jean-Marc Généreux avant de relever malgré tout quelques petites erreurs. « Les coups de pieds au niveau des mollets, c’était très bien. Pour les chainées, il y a eu quelques moments d’hésitation », tempère Alessandra Martines. Chris Marques, lui, conclut en parlant d’« interprétation quasiment parfaite ». L’interprète de Tourne en ressort avec 27 points pour l’artistique et 24 en technique.


De son côté, Sheila replonge dans les années 60 avec un de ses plus gros succès, L’École est finie. Si elle connait la musique, elle doit danser en couple pour la première fois sur sa chanson, et sur un jive de surcroit, décrite alors comme la danse « la plus sportive et la plus technique ». «  Vous vous foutez de ma gueule ?  », lâchait l’intéressée en apprenant la nouvelle au cours de la semaine. Selon elle, le tempo du morceau serait « insoutenable ». Résultat, la doyenne des candidats « foire » sa performance selon ses propres termes. « Les pieds étaient dans les patates », se plaint-elle. « J’ai envie de vous faire redoubler aujourd’hui », confirme Chris Marques sous les huées du public. « Vous êtes incroyablement belle en écolière. (...) Au niveau de l’énergie, il faut garder les genoux un peu plus serrés  », conseille Jean-Marc Généreux. « Vous êtes ravissante, comme La Petite danseuse de Degas. Comme elle, il aurait fallu rester sur demi-pointe pour permettre le rebond », explique Alessandra Martines. Sheila obtient 21 points en artistique et seulement 14 en technique.

Au cours de la semaine, Baptiste Giabiconi est parti à Los Angeles enregistrer le clip de son prochain single. Pour pouvoir s’entraîner avec sa danseuse, le chouchou de Lagerfeld a emporté Fauve dans ses valises. Les séances d’entraînement ont ainsi eu lieu sur la cote ouest américaine et avec décalage horaire. Ainsi, le duo répétait quand il était encore 5 heures du matin du côté de la France. Malgré tout, le foxtrot du couple sur Stranger in the night séduit. « J’ai trouvé ça très fluide. J’aurais aimé davantage, quand tu pivotes, que tu ne soulèves pas tes pieds en arrière », explique Alessandra Martines avant de féliciter son interlocuteur pour sa posture travaillée depuis le début de l’aventure. «  Vous avez raconté une belle histoire. Côté technique, j’aurais aimé un peu plus d’élan dans vos pas », explique Chris Marques. «  Ta position était nickel. C’était digne des plus beaux romans d’amour », félicite Jean-Marc Généreux. Résultat, le binôme obtient 27 points pour l’artistique et 22 en technique, soit un total de 49. De quoi placer le duo en deuxième position du classement temporaire. Puis, Baptiste Giabiconi a le droit à un « joyeux anniversaire » souhaité par Karl Lagarfeld via un message enregistré.

Pour son deuxième passage sur le plateau, Philippe Candeloro doit réaliser un quickstep. Au cours de l’entraînement, celui-ci se blesse en cognant le genou de sa partenaire et se tord la cheville. « Ce n’est pas la douleur qui m’énerve, c’est l’appréhension d’avoir mal  », explique l’homme blessé et particulièrement stressé au vu de l’enjeu de la demi-finale. Ce dernier décide cependant de mettre au second plan son état de santé. Il réalise ainsi un quickstep sur I’m so excited. Au cours de la performance, celui-ci reproduit ses petits sauts, popularisés lors de son passage aux Jeux olympiques. « Tout allait bien, à part le quickstep  », commente Chris Marques qui reproche surtout au candidat « des pieds tournés vers le dedans ». Ce à quoi son interlocuteur répond par un slogan de son cru : « Commentaire de Chris Marques, mettre les boules Quies  ». L’intéressé sourit poliment. « Ce quickstep a perdu un peu de contrôle. [Mais] on a vu du grand Candeloro... au niveau spectacle  », assure Jean-Marc Généreux. Résultat, le binôme obtient 23 points pour l’artistique et 14 en technique. Au cumul au cours de la soirée, Philippe Candeloro marque 85 points.


Pour son deuxième tour de piste, Shy’m devient une pussycat doll ! La candidate réalise en effet un Chacha sur le tube When I grow up. « C’est un cadeau empoisonné cette chanson », se plaint-elle finalement, étant emportée par la musique et étant obligée de porter une attention toute particulière aux pas techniques. Après la performance, introduite et conclue par une cage, l’émission se déroule en accéléré, la chaîne étant visiblement en retard pour la diffusion des spots publicitaires. Shy’m doit ainsi se contenter de commentaires très lapidaires. « Dynamique. Explosif. Tu as du talent, c’était incroyable », avoue Jean-Marc Généreux. «  Oui c’était dynamique, mais trop approximatif pour une demi-finale », à en croire Chris Marques. Après une coupure pub, le binôme peut recevoir ses notes : 27 points (dont un 10 du juré canadien) pour l’artistique et 22 en technique. La jeune femme se dit un peu déçue : « On s’approche de la fin, on a envie de viser un peu plus haut ». Au cumul au cours de la soirée, le duo est gratifié par 100 points et prend la tête du classement.

Sheila s’attaque à une autre blonde (après elle-même), à savoir Marylin Monroe. Au cours du magnéto d’introduction, celle-ci se montre émouvante : « J’ai la sensation d’être revenue quand j’avais une trentaine d’années. Une chose qui est un grand pas en avant pour moi : j’ai accepté mon âge grâce à la compétition. Et pourtant, quand je suis arrivée, j’ai dit « Attention, j’arrive ». C’était une connerie. Il n’y avait pas de compétition possible parce que ce sont des gamins. J’ai commencé à me sentir bien parce qu’au fond, je suis la seule personne qui peut les aider par mes bisous, mes câlins, mes conseils. Je suis devenue une vraie maman  ». Puis, la candidate effectue un slow fox, autre nom donné au foxtrot. La performance enchante les jurés. «  Je vous ai trouvée resplendissante », remarque Chris Marques. « Techniquement, ça aurait pu être plus allongé, plus étiré. (...) Mais c’est un très beau tableau », rajoute Jean-Marc Généreux. « Les jambes étaient compactes, le haut du corps bien tenu et puis cette élégance, ce charme... Vous êtes une vraie déesse », s’enflamme Alessandra. L’intéressée, elle, repart avec 27 points pour l’artistique et 23 en technique. De quoi assurer un cumul de 85 points au cours de la soirée. Sheila se retrouve au même score que son concurrent Philippe Candeloro.

 

 

[Imprimer cette page]