jeudi 15 novembre 2018 à 18:35 par

Jean-Pascal Lacoste (Perdus au milieu de nulle part / Vous avez un colis) : « Avec Issa Doumbia, on a partagé des expériences difficiles »

Ce jeudi 15 novembre à 21 heures, W9 diffusera Perdus au milieu de nulle part. Jean-Pascal Lacoste se confie sur sa participation au nouveau jeu d’aventure de Moundir. Il évoque également l’arrivée de Vous avez un colis sur 6Ter et ses projets.

Jean-Pascal Lacoste (Perdus au milieu de nulle part / Vous avez un colis) : « Avec Issa Doumbia, on a partagé des expériences difficiles »
©Capture W9  

Benoît Mandin : Ce jeudi 15 novembre à 21 heures, W9 diffusera Perdus au milieu de nulle part. Comment êtes-vous arrivé dans ce projet ?

Jean-Pascal Lacoste : Je suis toujours en très bonne relation avec différents dirigeants de chaînes. J’ai discuté avec W9 de ce projet. Quand ils me l’ont présenté, j’ai trouvé ça très intéressant et différent. On se fait confiance mutuellement donc j’ai tout de suite accepté.

Par quoi avez-vous été séduit ?

On m’a un peu expliqué le concept, mais je ne savais pas avec quelle personnalité je partais. C’est un jeu d’aventure. On part avec le minimum d’information et de matériel, le tout sans argent et téléphone. On n’est pas coincés sur une île à faire des épreuves pour trouver à manger, mais dans la découverte d’un pays. Les téléspectateurs vont pouvoir découvrir des images extraordinaires. Cela va être drôle avec de l’émotion. J’ai été séduit par le fait que j’allais pouvoir me découvrir aussi à travers une expérience inédite.

Dans quel état d’esprit étiez-vous lorsque vous avez découvert que vous alliez partager l’aventure avec Issa Doumbia ?

Jusqu’à l’arrivée au Panama, je ne savais pas avec qui j’allais être. Je suis sur la plage, je dois marcher, et je vois arriver Issa Doumbia. Il n’y a pas de tricherie dans ce jeu, ça va clairement faire la valeur ajoutée de l’émission. Avec Issa, on ne se connaissait pas plus que ça. L’expérience nous a permis de nous découvrir et on a passé des chouettes moments. On se confie, on a partagé des expériences difficiles…

Quelle a été la force de votre binôme ?

On est complémentaires sur de nombreux points. On a assemblé nos différences pour mieux avancer. On est deux déconneurs donc on s’est bien marrés. On se souvient du Panama, mais le Panama se souvient de nous (rires).

« Dans Perdus au milieu de nulle part, on retrouve un peu le côté Pékin Express »

Comment définiriez-vous le rôle que vous avez adopté ?

On n’avait pas vraiment de rôle défini puisqu’on partageait nos idées. C’était un binôme pur. Il n’y en avait pas un qui dirigeait l’autre, je n’ai pas eu du tout cette sensation. Je n’avais pas d’appréhensions. J’ai essayé de rester moi-même, ce que je pense avoir fait. Si on s’amuse, on est vrai, le public le voit et passe un bon moment.

Comment avez-vous géré cette sortie de zone de confort ?

Le plus dur a été de dormir dans la jungle. Il y a les serpents, les singes, les lions, les araignées… L’inconnu de la nuit que l’on allait passer était le plus angoissant. Concernant l’éloignement avec mes proches, je ne l’ai pas difficilement vécu, car je ne suis parti qu’une semaine. Le côté physique n’a pas été négatif pour moi vu que j’ai l’habitude de faire du sport. Au final, on se rend compte que ce n’était pas aussi extrême que ça. Là, on ne savait pas où on allait donc on était plus captivés par l’inconnu.

Que retenez-vous de cette aventure ?

Il ne faut pas hésiter à découvrir les choses. Alors que j’avais toujours dit que je ne ferais pas la jungle, je suis très heureux de l’avoir vécu. Je suis content d’avoir validé ce programme, car c’est une superbe rencontre avec Issa Doumbia. On est vraiment devenus amis et puis on a pu découvrir une autre culture et d’autres décors. Je ne retiens que du positif.

Perdus au milieu de nulle part présente des similitudes avec The Island, Pékin Express et Je suis une célébrité : sortez-moi de là, prochainement relancée sur TF1. En quoi est-elle différente ?

On retrouve un peu le côté Pékin Express. En plus du casting bien réussi, le public va découvrir le Panama comme on ne l’a jamais vu. Je pense que ça va faire plaisir à des millions de gens. Voir un pays sous cet angle, c’est magnifique. Ce n’est pas juste Jean-Pascal Lacoste et Issa Doumbia qui se promènent à travers le Panama pour retrouver l’indice afin de rentrer chez eux.

« Danse avec les stars, je le ferais avec un réel plaisir ! »

Depuis le vendredi 12 octobre, vous êtes à l’affiche de Vous avez un colis sur 6Ter. Quel bilan en tirez-vous ?

L’émission s’est installée petit à petit. Les scores montent et les critiques sont bonnes. C’est une émission familiale et populaire, on le voit sur les résultats d’audience. Je suis satisfait de voir que l’on peut avoir aujourd’hui une offre où on peut partager un moment en famille devant la télé.

L’émission est proposée le samedi en access prime time sur M6 depuis le 10 novembre…

Si M6 l’a fait, c’est que Vous avez un colis marche. Au niveau du résultat, c’est énorme le pré-access et l’access prime time. La chaîne attend beaucoup du programme et cela a pu lui donner des idées. Les téléspectateurs ont besoin de se retrouver sur des choses simples, marrantes et populaires. J’ai fait le boulot du mieux que possible et j’en suis très content. Je discute beaucoup avec M6 et d’autres chaînes de différents projets. En télé, ils aiment bien quand on passe la quarantaine donc on recommence à m’aimer. J’ai mis un peu d’eau dans mon vin, deux, trois rides et ça leur plaît (rires).

Avez-vous été approché pour une émission telle que Danse avec les stars ?

Danse avec les stars, je le ferais avec un réel plaisir ! Je danse comme une casserole donc les gens rigoleraient bien. Ça me plairait beaucoup d’apprendre à danser et ce serait marrant. On m’a mis dans la Star Academy alors que je ne savais pas chanter, mais j’ai démontré que je voulais faire des choses. Le ridicule ne tue pas, il fait prendre du plaisir aux téléspectateurs. Il y a quelques années, j’ai été approché par la production de Danse avec les stars, mais ce n’était pas le moment.

Quid des Anges ?

Je ne pense pas que cela me convienne. L’émission marche bien avec les nouvelles personnes de la télé-réalité. C’est deux choses différentes. On ne sait pas ce que l’avenir réserve, mais pour le moment, ce n’est pas d’actualité.



  A LIRE AUSSI  
¤ Moundir (Perdus au milieu de nulle part, W9) : « On n’a rien à envier à Pékin Express et The Island »

¤ Vous avez un colis : Jean-Pascal Lacoste remplace Cauchemar en cuisine sur M6


W9   DIVERTISSEMENT  




- Perdus au milieu de nulle part, ce jeudi 15 novembre à 21 heures sur W9





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 9 décembre 2018) : Triomphe pour Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu sur TF1, Vera siphonnée, Zone interdite désertée

Audiences TV Prime (dimanche 9 décembre 2018) : Triomphe pour Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu sur TF1, Vera siphonnée, Zone interdite désertée


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 9 décembre 2018) : Carton plein pour C Politique, Sept à huit en net repli, L'esprit de Noël agit sur W9

Audiences TV Access (dimanche 9 décembre 2018) : Carton plein pour C Politique, Sept à huit en net repli, L’esprit de Noël agit sur W9


INTERVIEW
Romuald Graveleau (Cauchemar en cuisine, producteur) : « Allan a fait une véritable révélation à Philippe Etchebest »

Romuald Graveleau (Cauchemar en cuisine, producteur) : « Allan a fait une véritable révélation à Philippe Etchebest »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018