dimanche 18 septembre 2011 à 20:37 par

Justified > Rencontre avec le créateur Graham Yost

En visite au Festival de Deauville et à Paris, les 5 et 6 septembre 2011, Graham Yost a présenté la saison 2 de sa série Justified. Pour Toutelatele.com, le créateur a parlé de l’origine de ce projet, de l’univers de la série, de l’acteur Timothy Olyphant, mais aussi de son travail sur The Pacific et Falling Skies

Justified > Rencontre avec le créateur Graham Yost
©FX 

Claire Varin : Comment est né votre envie d’adapter le travail d’Elmore Léonard sur le petit écran ?

Graham Yost : J’avais un contrat avec Sony Television et nous cherchions un projet. Ils avaient les droits de ce roman Fire in the Hole, mettant en scène Raylan Givens. Je lis les livres d’Elmore Leonard depuis plus de vingt-cinq ans. J’adore ce qu’il fait. J’aime ses personnages, sa violence et son humour. J’ai lu l’histoire et j’aimais le fait que ça se passe dans le Kentucky. Ce n’est pas un lieu que l’on voit souvent dans les séries. Mais ce que j’aimais surtout c’est le personnage de Raylan Givens, un homme un peu hors du temps, portant un chapeau et des bottes de cow-boy, et un pistolet à la ceinture. Un cow-boy dans une histoire moderne.

Dans Justified, vous montrez l’Amérique profonde et la violence de cette société. Quel regard portez-vous sur cette violence ?

J’ai grandi au Canada, qui a une culture beaucoup moins violente que les États-Unis. Mais la violence fait partie de l’histoire de l’Amérique, les histoires de frontières, de cow-boys et de western sont encore présentes à un certain degré aujourd’hui. Dans Justified, il y a beaucoup plus de violence qu’il n’y en aura dans toute la carrière d’un vrai US marshal. En général, ils n’ont pas besoin de sortir leur arme et de tirer, les criminels renoncent lorsqu’ils arrivent. Mais ça peut arriver, deux marshals ont été tués l’an dernier. Concernant la fiction, la violence rend l’histoire intense et captivante parce qu’on ne sait pas ce qu’il va se passer ensuite. À chaque fois que quelqu’un sort un flingue, vous vous accrochez à votre siège. Et il y a cette tension dans l’univers d’Elmore Leonard. Quelque chose de terrible peut toujours arriver, à n’importe quel moment.

Justified est une série policière très littéraire et en même temps très cinématographique. En est-elle moins réaliste ?

La violence dans l’univers d’Elmore Leonard et celui de la série n’est pas très réaliste par un certain côté. Les personnages et les histoires sont un peu différents de la réalité. Nous ne faisons pas une série policière âpre et percutante, comme Engrenages, qui est une série beaucoup plus réaliste, montrant comment le système judiciaire fonctionne... Nous avons essayé de capter le ton plus amusant d’Elmore Leonard. Les personnages ont le sens de l’humour et ils font des références au cinéma. Leonard est cinéphile, comme tous les scénaristes, réalisateurs et acteurs de la série. Nous essayons donc de faire une fiction qui lorgne aussi un peu sur le 7e Art et en particulier, les vieux westerns et policiers.

Avez-vous réussi à vous détacher de l’empreinte d’Elmore Leonard ?

Elmore Leonard écrit des nouvelles et des histoires courtes. On passe quelques heures à les lire puis c’est fini. Nous, nous devons faire treize heures par an. Nous développons donc davantage les personnages, en allant plus profondément dans leur psychologie. Nous devons prendre des directions et réfléchir à comment les choses vont fonctionner. Nous essayons de garder l’univers d’Elmore Leonard et le plus important pour nous, c’est qu’il apprécie la série.

Page 1 sur 4 SUIVANT 


  A LIRE AUSSI  

SERIES   BAND OF BROTHERS, FRERES D’ARMES   OCS   BAND OF BROTHERS : L’ENFER DU PACIFIQUE   JUSTIFIED  




- Justified, tous les dimanches à 20h40 sur Orange CineChoc





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 23 juin 2019) : Raz-de-marée pour le football sur TF1, Agatha Raisin et Capital tentent de sauver la mise, Cézanne et moi déserté

Audiences TV Prime (dimanche 23 juin 2019) : Raz-de-marée pour le football sur TF1, Agatha Raisin et Capital tentent de sauver la mise, Cézanne et moi déserté


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 23 juin 2019) : Les enfants de la télé et Sept à huit progressent, Enquête sous haute tension en repli sur C8

Audiences TV Access (dimanche 23 juin 2019) : Les enfants de la télé et Sept à huit progressent, Enquête sous haute tension en repli sur C8


INTERVIEW
Aïssam Medhem (Un si grand soleil) : « Akim et Lucille ne sortiront pas indemnes... »

Aïssam Medhem (Un si grand soleil) : « Akim et Lucille ne sortiront pas indemnes... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019