L'ENCYCLOPEDIE DES SERIES TV
KABOUL KITCHEN
©Scarlett Production  

KABOUL KITCHEN

2 saisons - 24 épisodes - En cours de production
1e diffusion : 13 février 2012 sur Canal+

Créateurs : Marc Victor / Jean-Patrick Benes & Allan Mauduit
Distribution : Gilbert Melki (Jacky) / Stéphanie Pasterkamp (Sophie) / Benjamin Bellecour (Axel) / Alexis Michalik (Damien) / Marc Citti (Victor) / Simon Abkarian (Amanullah) / Faïssal Azizi (Habib) / Nadia Niazi (Hamida) / Brahim Bihi (Sayed) / Jonas Senhadji (Carl) / Fanny Touron (Camille) & Lucia Sanchez (Rosemary)...

Synopsis
Guide
des épisodes
Photos
Actualité
Communauté

2005. Jacky, un ancien baroudeur, a posé ses valises dans la capitale afghane, où il est le propriétaire d’un restaurant le Kaboul Kitchen. Son commerce sert de lieu de ralliement à de nombreux étrangers venus reconstruire le pays, après l’intervention des Américains. Humanitaires, militaires, consultants, journalistes, espions et autres mercenaires s’y côtoient. Occupé par ses galères de restaurateur, Jacky voit débarquer sa fille, Sophie, à Kaboul pour faire de l’humanitaire...

Anecdotes

- La série s’inspire de l’histoire de l’ex-journaliste Marc Victor. Ce dernier a passé six ans en Kaboul, de 2002 à 2008. Il raconte : « Je débarque dans la capitale afghane quelques mois après l’armée américaine et sa cohorte d’experts en reconstruction, de jeunes humanitaires baroudeurs et de diplomates aguerris. Je découvre, avec un mélange d’enthousiasme et de scepticisme croissant, le monde de l’aide internationale. Convaincu que le développement d’un pays passe aussi par la création d’entreprises, je monte un restaurant français, L’Atmosphère. Un très bel endroit selon les standards locaux : grand jardin, piscine, bar d’été, bar d’hiver, déco “bistro“... et des gardes armés à l’entrée. Le tout dans un pays où l’alcool est interdit par la Constitution (mais toléré pour les étrangers, semble-t-il). N’ayant pas à affronter une concurrence effrénée, le lieu devient très vite le point de rencontres obligé de la communauté internationale. »

- Le parcours de Marc Victor a stimulé l’imagination de Jean-Patrick Benes & Allan Mauduit. Fans de westerns, ils ont vu en son histoire le saloon du XXIe siècle. Mais, ils ont finalement opté pour la comédie plutôt que le drame, « parce que toutes les anecdotes vécues par Marc nous faisaient marrer et froid dans le dos à la fois, on a voulu retrouver ce ton ».

- Dans un soucis de réalisme, un coach afghan a été engagé pour apprendre phonétiquement le dari aux comédiens principaux.

- Les scènes extérieures ont été tournées à Kaboul. Le reste du tournage s’est déroulé au Maroc. « C’était trop dangereux d’envisager un tournage au long cours sur place. Dire que l’on est Français ouvre des portes. Mais, parfois, on a senti qu’il ne fallait pas s’attarder  », explique Jean-Patrick Benes

- Kaboul Kitchen a été récompensée du FIPA d’or de la « Meilleure série » et du prix du « Meilleur scénario », lors du Festival international des programmes audiovisuels 2012.

- Lors de son lancement sur Canal+, les trois premiers épisodes Kaboul Kitchen ont rassemblé en moyenne 940 000 téléspectateurs, soit 14.6% des abonnés. La chaîne cryptées s’est alors félicitée en annonçant que la série avait enregistré « les meilleures performances en prime pour une série de comédie depuis la création de la chaîne ».

Critiques

« La force de la série est de montrer à travers quelques portraits que les deux mondes ne s’opposent pas toujours. Idéalistes et profiteurs voient leurs parcours se croiser, leurs ambitions se mêler. »
Libération

« Tout est réussi dans cette série satirique qui confronte deux mondes opposés. La réalisation, avec moult scènes de rues véritablement tournées à Kaboul, est impeccable, tout comme le casting, les dialogues et la BO. »
Telé Câble Sat

« Avoir choisi d’explorer l’univers des expatriés est une drôle de bonne idée. Loin du regard de ses compatriotes, l’impunité est de mise, on se laisse aller. Les petites lâchetés et les grandes compromissions, les désillusions, une dose de tolérance contre deux de cynisme : le bar de la piscine est une scène de théâtre où les entrées et sorties sont particulièrement soignées. On s’y frotte, on s’y pique, tandis que le danger, palpable à l’extérieur, exacerbe le moindre sentiment. »
Le Monde

« Cette série se veut une « dramédie ». Un pari à relever dans la durée. »
Télé Star

« Inspirée de l’expérience vécue par Marc Victor à Kaboul pendant 6 ans, cette « dramédie » est culottée et jubilatoire. Gilbert Melki est irrésistible en bistrotier roublard, râleur, de mauvaise foi… »
Télé 7 jours

Actualité

CANAL+ CANAL+ CANAL+ CANAL+ CANAL+ CANAL+ CANAL+ CANAL+ CANAL+ CANAL+





Share


 SERIES TV
LES DERNIERES FICHES SERIES
Les Nouvelles aventures de Vidocq
Ce cher inspecteur
Ranch L
Baretta
Cheers
LE TOP 5 DES FICHES SERIES
Daktari
Maguy
La Loi est la loi
Lignes de vie
The Tudors
ACTUELLEMENT A L'ANTENNE 
ABECEDAIRE 
F
comme

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017