vendredi 9 novembre 2018 à 19:12 par

Karim Zéribi (Balance ton post, C8) : « Cyril Hanouna dérange, sa réussite provoque des jalousies »

Ce vendredi 9 novembre à 22h40, C8 diffusera un nouveau numéro de Balance ton post. Karim Zéribi se confie sur sa participation et tire un premier bilan de l’émission de débats et d’actualité, animée par Cyril Hanouna.

Karim Zéribi (Balance ton post, C8) : « Cyril Hanouna dérange, sa réussite provoque des jalousies »
©Capture C8  

Benoît Mandin : Comment êtes-vous arrivé dans Balance ton post ?

Karim Zéribi : Je suis ami avec Raymond Aabou, chroniqueur de Touche pas à mon poste. Lorsque j’ai pris du recul avec Les Grandes Gueules et RMC, je lui fait part de ma volonté de changer d’horizon et de faire un peu de télé. Il m’a mis en contact avec Cyril Hanouna qui m’a proposé d’intégrer l’équipe de TPMP. Je lui ai dis que je trouvais qu’il avait déjà une famille bien installée et que j’étais étonné qu’il ne fasse pas d’émission de débats. Il va très vite comme tant de personnes qui ont de l’avance sur le reste. Avec Lionel Stan (directeur de H2O Productions, la société de Cyril Hanouna, ndlr), ils ont compris qu’il fallait mettre en place l’idée. On s’est vus autour d’un petit déjeuner et quelques heures après, il m’appelle pour me dire : « On va partir sur une nouvelle émission à la rentrée ». C’est une réactivité hors norme !

Par quoi avez-vous été séduit ?

Cyril Hanouna a été dans un concept qui n’existe presque pas à la télé. On connaît On n’est pas couché, mais Balance ton post est une émission de débats. C’est une agora TV. Le fait que l’on soit en direct est une condition fondamentale pour moi. Je sais que ça ressort sur la qualité des débats et sur la perception des téléspectateurs. Il faut qu’on mette de la vérité et de la passion. C’est une raison qui explique pourquoi certaines émissions de débats n’ont pas connu le succès. Elles étaient dans une forme d’abseptisation, de ton un peu lisse et convenu. Dans Balance ton post, nous n’avons aucune consigne. Chacun livre ses convictions avec sa petite part de vérité sans se prendre au sérieux. On nous a reproché de réaborder des thèmes de société légitimes tels que l’IVG ou la burka. On n’a jamais fait une émission pour dire qu’il faut changer la loi ! Nous sommes pas des éditorialistes professionnels venant prêcher une parole convenue. Le public est toujours curieux de connaître les positions d’Eric Naulleau, Bernard Laporte… Je crois beaucoup à cette émission.

« On sent que Balance ton post monte en puissance et qu’il y a une attente du public »

Diriez-vous que l’équipe de chroniqueurs est la force de Balance ton post ?

Lorsqu’un concept est bon, il faut qu’il soit incarné. Celui du débat est attendu dans la société. Les gens ont envie de donner leurs opinions, leurs avis, leurs émotions ou leurs colères. Il est important d’avoir des espaces pour ça. On ne peut pas douter de l’authenticité de Cyril Hanouna, capitaine de cette équipe. C’est un garçon entier, sans phare et sans filet. L’équipe de Balance ton post est à cette image-là. Il n’a pas choisi des gens à l’opposé de ce qu’il est. Tout le monde est content de se retrouver chaque vendredi, ce qui donne un résultat positif sur le plateau. On peut ne pas être d’accord, mais on se respecte.

Depuis la rentrée, Cyril Hanouna fait face à une série de polémiques à travers Balance ton post et Touche pas à mon poste. Qu’en pensez-vous ?

Elles sont entretenues par certains. Quand on veut mettre en difficulté une personne qui a le vent en poupe, on tente de le diaboliser. Avec les réseaux sociaux, cette stratégie est démultipliée. Cyril Hanouna dérange et ne laisse pas indifférent. Sa réussite provoque des jalousies. Cela fait que certains veulent venir chercher la petite bête et créer des polémiques. Je crois qu’il est au-dessus de tout ça parce que nous avons tous plaisir à faire ses émissions. Et puis, il y a la réponse des téléspectateurs. On est partis avec 350.000 téléspectateurs et on est à plus de 500.000. On sent que l’émission monte en puissance et qu’il y a une attente du public. Balance ton post se doit d’apporter quelque chose sans se prendre au sérieux. Dans le débat public, c’est fondamental de pouvoir être libre !

« Balance ton post est entre Les Grandes Gueules et On n’est pas couché »

Diriez-vous que vous participez à la libération de la parole à la télé ?

Je ne sais pas si on peut dire ça, mais en tout cas il n’y a pas de sujet tabou. Nous avons le sentiment qu’il est nécessaire de regarder la société française et la manière dont elle fonctionne en face. Cela passe par le fait de ne pas se priver de sujets qui peuvent apparaître un peu sensibles. On n’est pas là pour agresser que ça soit entre chroniqueurs ou avec des invités. A partir du moment où on a ce cadre de démocratie télévisuelle, je crois que l’on peut parler de tout. Les choses ne sont pas cadrées à Balance ton post.

Sur le plan personnel, que vous apporte Balance ton post ?

Je touche un autre public et je le vois sur les réseaux sociaux. Les Grandes Gueules ne sont pas une émission écoutée par 65 millions de Français. Beaucoup me disent qu’ils ne me connaissaient pas et qu’ils me découvrent à travers Balance ton post. Même si je ne suis pas très vieux, j’ai fait quelques plateaux télé. J’ai aujourd’hui envie d’aller parler à un public qui n’est peut-être pas branché radio le matin, émission politique… C’est la première fois que je participe à un programme où mes filles me disent : « On attend le vendredi, car on aime vos débats ». Elles ne sont pas le style à regarder C dans l’air ou écouter Les Grandes Gueules. Il y a pour moi une autre partie du public qui peut être intéressante parce que j’aime conscientiser les gens sur le plan politique et faire en sorte qu’ils jouent leurs rôles de citoyens. J’aime livrer mes convictions, débattre… Si je touche des gens que je n’ai pas touchés jusqu’à présent, c’est un pur plaisir.

Quel bilan tirez-vous des premières semaines de l’émission ?

Un bilan très positif puisqu’on ne savait pas vraiment où on allait. Que ça soit Cyril Hanouna ou les chroniqueurs, c’est un exercice différent de nos différentes activités. Et la mayonnaise a pris ! Le téléspectateur est là et on a envie qu’il soit encore plus présent. On veut renforcer les liens qui font cette équipe toujours en étant sur le même créneau : débattre de tout sans complexe et a priori avec beaucoup de vérité et de sincérité. Je pense qu’on répond à une attente du public qui n’a pas été satisfaite dans le format télé. Balance ton post est entre Les Grandes Gueules et On n’est pas couché. On mixte les deux concepts pour en créer un original, innovant et atypique.



  A LIRE AUSSI  
¤ Christine Kelly (TPMP, Balance ton post) : « Derrière le succès de Cyril Hanouna, il y a un génie ! »

¤ Balance ton post : audiences en baisse pour Cyril Hanouna sur C8


C8   DIVERTISSEMENT   BALANCE TON POST !  




- Balance ton post, chaque vendredi à 22h40 sur C8





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 17 novembre 2018) : Commissaire Magellan et Sandrine Quétier font tomber DALS, France / Argentine proche du top 2

Audiences TV Prime (samedi 17 novembre 2018) : Commissaire Magellan et Sandrine Quétier font tomber DALS, France / Argentine proche du top 2


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 17 novembre 2018) : 50 mn Inside et NOPLP laminés par le 19/20 national et les gilets jaunes, Les Terriens du samedi chutent

Audiences TV Access (samedi 17 novembre 2018) : 50 mn Inside et NOPLP laminés par le 19/20 national et les gilets jaunes, Les Terriens du samedi chutent


INTERVIEW
Julie Chevallier (Les Mystères de l'amour) : « Avec Cathy et José, Béatrice entend libérer les moeurs »

Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour) : « Avec Cathy et José, Béatrice entend libérer les moeurs »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018