lundi 16 août 2010 à 14:08 par

Larry Hagman : En tête-à-tête avec JR

« Dallas, ton univers impitoyaaaaable »... Stetson vissé sur le crâne, costume beige de nabab, impossible de ne pas reconnaitre en Larry Hagman l’inoubliable « JR » de Dallas. Dans les couloirs du Festival de Télévision de Monte-Carlo, l’acteur américain ne passe pas inaperçu, chacun ayant conscience de croiser une légende de la télévision. Toutelatele.com a eu le privilège d’un tête-à-tête avec le méchant éternel du petit écran, loin d’être aussi incisif que son grand rôle.

Larry Hagman : En tête-à-tête avec JR
©Festival de Télévision de Monte-Carlo (2010) 

Émilie Lopez : Vous avez commencé votre carrière avec I dream of Jeannie (Jinny de mes rêves, en France sur TF1) mais on vous connait surtout pour votre rôle de JR dans Dallas. Comment a commencé cette aventure extraordinaire ?

Larry Hagman : J’étais à New York avec ma femme, et j’ai reçu deux scripts. L’un d’entre eux était une comédie. J’ai commencé à le lire, c’était ennuyeux à mourir, tandis que ma femme lisait le second, dans une autre pièce. Tout d’un coup, je l’ai entendu hurler « Waouh Larry ! C’est celui-là ! ». Je l’ai donc lu, et j’ai aimé instantanément.

Si la série a vécu pendant 14 ans, elle a connu des bas, notamment lors du départ de Patrick Duffy, qui est revenu par la suite. Pensez-vous que Dallas ne pouvait pas survivre sans lui ?

On commençait à perdre de l’audience, et on a continué malgré son retour, compte tenu de la façon dont son retour a été orchestré. Mais je ne vois pas comment on aurait pu faire autrement. Toute l’année avait été un désastre : le producteur était parti, Patrick également, ce qui m’a particulièrement affecté, car nous nous amusions vraiment beaucoup tous les deux sur le plateau. Du coup, j’ai réussi à les faire revenir pour quatre ans : c’est ma plus grande fierté.

L’ambiance sur le plateau était donc bonne, à l’inverse de celle de la série ?

Oui, nous étions vraiment une famille, et je revois beaucoup d’entre eux, notamment Patrick, même si nous habitons loin l’un de l’autre. Ou encore Linda Gray, avec qui je déjeune ou dine au moins deux fois par mois.

Au bout de 14 saisons, la série a dû prendre fin. Auriez-vous fait les choses différemment, par exemple, en tuant JR ?

Je ne sais pas si j’aurai fait les choses différemment, et, quoi qu’il en soit, je n’étais pas impliqué dans l’écriture. Par la suite, nous avons fait deux téléfilms, ce qui a laissé d’autres portes ouvertes. Quant à tuer JR, je ne pense pas non. Il n’est pas nécessaire forcément de tuer le méchant à chaque fois ! C’est encore mieux s’il survit, au contraire (rires)

Une rumeur veut qu’un retour de la série soit envisagé. Seriez-vous intéressé à l’idée d’y participer ?

J’ai été approché, mais je n’ai encore vu aucun script, ni pris aucun engagement. Et j’aimerais y participer, mais seulement si je n’ai pas à travailler trop dur ! (rires)

Au final, pensez-vous que le personnage de JR a été un frein à une éventuelle carrière cinématographique ?

Bien sûr ! C’est très difficile d’engager un acteur qui a interprété un personnage aussi marqué et ayant eu autant d’impact pendant des dizaines d’années. C’est pourquoi je n’ai eu que quelques rôles depuis lors, comme dans Nip/Tuck.

Comment avez-vous intégré cette série ?

Ils m’ont appelé, m’ont envoyé un script, qui était pas mal. Mais je ne connaissais pas du tout Nip/Tuck. On m’a donc fait parvenir des DVDs, et je suis tout de suite tombé amoureux de cette série. Elle est tellement différente des autres ! J’ai donc accepté.

Si l’opportunité vous était donnée, changeriez-vous quelque chose à votre carrière ?

Absolument pas ! J’ai eu la chance d’avoir deux rôles importants dans deux séries importantes. 18 ans de télévision, c’est énorme ! Et 14 ans dans le rôle de JR ! Je ne peux pas me plaindre ! Et je n’ai absolument aucun regret.



  A LIRE AUSSI  

SERIES   DALLAS   JINNY DE MES REVES   DALLAS 2012  









LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (jeudi 18 juillet 2019) : La 7e compagnie au clair de lune puissant leader, Secrets d'histoire momifié par Pékin express, 24 heures Legacy très faible

Audiences TV Prime (jeudi 18 juillet 2019) : La 7e compagnie au clair de lune puissant leader, Secrets d’histoire momifié par Pékin express, 24 heures Legacy très faible


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (jeudi 18 juillet 2019) : Demain nous appartient et N'oubliez pas les paroles redescendent en température, Chasseurs d'appart réagit timidement

Audiences TV Access (jeudi 18 juillet 2019) : Demain nous appartient et N’oubliez pas les paroles redescendent en température, Chasseurs d’appart réagit timidement


INTERVIEW
Frédéric Longbois abandonne Je suis une célébrité, sortez-moi de là : « J'ai pleuré, je m'en veux encore... »

Frédéric Longbois abandonne Je suis une célébrité, sortez-moi de là : « J’ai pleuré, je m’en veux encore... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019