lundi 28 juillet 2014 à 13:53 par

Laura Leighton : une carrière dans le soap

Laura Leighton : une carrière dans le soap
©RHI Entertainment 

« Avec Doug, nous formons une famille moderne et avons des buts communs : poursuivre notre carrière et notre vie de famille. Heureusement d’ailleurs que la série de mon mari (Desperate Housewives) est restée à l’antenne autant d’années. » (Rock’n roll ghost)

Sur le petit écran, nombreux sont les acteurs ou actrices ayant acquis leur renommée grâce à un seul rôle. Laura Leighton en est le parfait exemple. En 1993, elle débute sous les traits de Sydney Andrews dans Melrose Place. À l’origine, son personnage ne devait d’ailleurs prendre part qu’à seulement deux épisodes dans la saison 1. Mais la jeune femme devient vite « régulière ». Et si cette Sydney est appréciée du grand public, c’est sans doute pour son image de petite peste manipulatrice et croqueuse d’hommes. « C’était vraiment un des personnages les plus drôles. Elle était capable de tout ce qui était libérateur », déclarait-elle en 2010 au site Movieweb. Un rôle qui lui permet de crever l’écran, lui valant même une nomination aux Golden Globe dans la catégorie « Meilleur second rôle ». Sur le plateau de cette production de Darren Star, elle rencontre également Doug Savant (le futur Tom Scavo de Desperate Housewives), qui deviendra son mari.

Un an après son entrée au casting de Melrose Place, elle devait même être la tête d’affiche du téléfilm Shake Rattle and Rock. Mais une fracture de la jambe l’écarte du projet, laissant alors place à Renée Zellweger. Toujours sur le petit écran, elle incarne ensuite le premier rôle dans Seulement par amour avant de présenter une émission du Saturday Night Live en 1995, un certain gage de popularité outre-Atlantique.

Lorsqu’elle quitte Melrose Place à la fin de son contrat en 1997, le producteur Aaron Spelling crée pour elle le personnage de Sophie Burns dans la série mère Beverly Hills 90210. Laura Leighton y apparaît seulement six épisodes. Et malgré sa participation à un nouveau téléfilm Naked City : A Killer Christmas, sa carrière ne décolle pas, se limitant à des apparitions dans des séries comme Au-delà du réel : L’aventure continue ou Demain à la une. Avec Skin (2003) et Eyes (2005), elle intègre de nouveau le casting récurrent d’un programme, mais sans succès puisque les deux fictions s’arrêtent après quelques épisodes. Entre 2006 et 2007, Laura Leighton apparaît successivement dans Les Experts : Miami, Boston Justice, Shark, et New York Unité Spéciale, à chaque fois au cours d’un seul épisode.

En 2009, Melrose Place renaît de ses cendres sous l’égide de Todd Slavkin et Darren Swimmer avec la Nouvelle Génération. Dans cette suite, la native d’Iowa City est ravie de reprendre son rôle de Sydney Andrews pour treize épisodes. Une surprise puisque le personnage a été tué dans la version originale. « J’ai eu beaucoup de chance d’incarner le même personnage dans deux séries liées car Melrose avait déjà son public pour cette Nouvelle Génération  », précisait-elle au site Movieweb. Depuis 2010, elle fait partie de l’équipe de Pretty Little Liars, sous les traits d’Ashley Marin, la mère de Hanna (Ashley Benson). Un personnage « complètement différent de Sydney Andrews » selon Laura Leighton. « Sydney était plutôt immature, alors que maintenant j’ai une vraie relation mère-fille dans Pretty Little Liars », poursuit l’actrice de 46 ans dans une interview donnée au site The TV Chick.



  A LIRE AUSSI  

M6   MELROSE PLACE   FICTIONS   MELROSE PLACE NOUVELLE GENERATION   PRETTY LITTLE LIARS  







comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 12 décembre 2018) : Harry Quebert large leader, Stéphane Plaza plus fort que Mystère au Louvre

Audiences TV prime (mercredi 12 décembre 2018) : Harry Quebert large leader, Stéphane Plaza plus fort que Mystère au Louvre


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 12 décembre 2018) : DNA toujours devant NOPLP, C à vous et Quotidien au top, TPMP résiste

Audiences TV access (mercredi 12 décembre 2018) : DNA toujours devant NOPLP, C à vous et Quotidien au top, TPMP résiste


INTERVIEW
Rio Mavuba (Rennes / Astana) : « Je n'ai pas d'amertume sur ma fin de carrière au Sparta Prague »

Rio Mavuba (Rennes / Astana) : « Je n’ai pas d’amertume sur ma fin de carrière au Sparta Prague »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018