mardi 21 septembre 2004 à 00:41 par

Le Grand Journal de Canal + trouve ses marques

Le Grand Journal de Canal + trouve ses marques
©C+/R.Dobremel 

Le 31 août dernier, Canal + balayait à tout jamais Merci pour l’info, émission événement de la rentrée 2003/2004 de la chaîne animée par Emmanuel Chain. Depuis l’ex-animateur de Capital s’en est retourné sur la chaîne de ses débuts, M6, pour prendre en main Soyons directs, un nouveau talk show qui débute vendredi prochain.

Et pour remplacer Merci pour l’info, Canal + a, cette année, misé sur une émission produite par KM (société de production du réalisateur Renaud Le Van Kim) et animée par un des animateurs pilier de la chaîne : Michel Denisot. Avec Le Grand Journal, chaque jour à 18h50, l’animateur passe au crible l’actualité dans tous les domaines. Pour cela, il est accompagné de quelques chroniqueurs. D’un côté des « chroniqueurs maisons » comme Mademoiselle Agnès toujours fidèle à la Mode ou encore Laurent Weil, le monsieur Cinéma de la chaîne. De l’autre, de nouvelles recrues venant de la radio, de la presse ou tout simplement de la concurrence : Isabelle Morini-Bosc pour la Télévision, Stéphane Blakowski qui, après avoir fait les billets d’humeur dans On ne peut pas plaire à tout le monde, a pris en charge la Littérature, tout en occupant une place de plus en plus importante dans l’émission...

Entre débats, infos, chroniques et pastilles récurrentes (Le Petit Journal de Yann Barthès, le Zapping, la boîte à questions, la minute Blonde...), Le Grand Journal mise également sur les interventions de trois personnages en 3D qui ne sont autres que les clones de Marc-Olivier Fogiel, Christophe Dechavanne et Thierry Ardisson, animateurs représentatifs des trois premières chaînes françaises et qui ont comme particularité commune de ne pas avoir leur langue dans la poche.

Depuis son lancement, il y a maintenant plus de trois semaines, Le Grand Journal semble avoir conquis les téléspectateurs et ce après quelques légers ajustements. Le retour a une formule plus divertissante a fait rapidement oublié Merci pour l’info, émission pourtant très bien côtée auprès des abonnés.

Pourtant, le 31 août dernier, pour sa première, l’émission de Michel Denisot n’avait pas reçu l’accueil de Merci pour l’info en réunissant 539 200 téléspectateurs pour 3.7% de part de marché contre 639 800 pour l’ancienne émission d’Emmanuel Chain et 4.1% de part de marché. Mais au fil de la première semaine, Le Grand Journal a vu son audience progresser pour atteindre une moyenne de près de 600 000 fidèles, soit 4.1% de part de marché.

La deuxième semaine du Grand Journal a réalisé très exactement la même moyenne avec une part de marché légèrement supérieure (3.8%). Ici, l’émission est en deca de ceux de Merci pour l’info (près de 700 000 fidèles pour sa deuxième semaine en 2003). Il faut dire que son audience semble varier inéluctablement selon l’invité d’honneur et le jour de diffusion. Ainsi, c’est principalement le lundi que Le Grand journal réalise ses meilleures performances (600 000 téléspectateurs en moyenne).

En trois semaines, sans véritablement avoir atteint des audiences extraordinaires, Le Grand Journal semble avoir trouvé son rythme de croisière et son public. Reste à attirer cependant encore plus de téléspectateurs pour asseoir l’avenir de l’émission qui aurait, d’ores et déjà, séduit les abonnés de la chaîne cryptée.



  A LIRE AUSSI  

CANAL +   MICHEL DENISOT   LE GRAND JOURNAL  








comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 10 décembre 2018) : Un bébé pour Noël domine Les Rivières pourpres, Cauchemar en cuisine résiste

Audiences TV prime (lundi 10 décembre 2018) : Un bébé pour Noël domine Les Rivières pourpres, Cauchemar en cuisine résiste


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 10 décembre 2018) : DNA en tête, record pour C à vous, Les Princes et 28 minutes au plus bas

Audiences TV access (lundi 10 décembre 2018) : DNA en tête, record pour C à vous, Les Princes et 28 minutes au plus bas


INTERVIEW
Vanessa Demouy (Demain nous appartient) : « Rose est prête à mourir pour son bébé »

Vanessa Demouy (Demain nous appartient) : « Rose est prête à mourir pour son bébé »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018