vendredi 4 novembre 2011 à 16:18 par

Les Mystères de l’amour : 20 ans d’aventures pour Hélène et ses garçons

Les Mystères de l’amour : 20 ans d’aventures pour Hélène et ses garçons
©C.Chevalin/TMC 

En 2010, Jean-Luc Azoulay, producteur et scénariste, ressuscite Hélène et sa bande, disparus de l’antenne de TF1 quatre ans plus tôt, avec la précédente série Les vacances de l’amour. Celle-ci avait d’ailleurs été assez maltraitée lors de sa diffusion sur la Une (interruption de plusieurs années, case de nuit, etc.) Pourtant, Jean-Luc Azoulay relance la saga Hélène et les garçons, démarrée en 1992, et réunit le groupe d’acteurs, qui furent rien de moins que les idoles de toute une génération d’adolescents et de pré-ados.

La production et la chaîne TMC, cette fois-ci, parient alors sur la nostalgie du public, en créant Les Mystères de l’amour. Il faut souligner que les nostalgiques - à l’image des larmes de Faustine Bollaert - avaient déjà manifesté leur existence lors de l’apparition de Dorothée sur le divan de Michel Drucker en novembre 2007. Ce moment de télévision avait recréé une aventure à micro-échelle (IDF1) à laquelle Patrick Puydebat et Laure Guibert avaient, notamment, participé.

Le producteur réunit donc la troupe autour de lui : Patrick Puydebat (Nicolas), Philippe Vasseur (José), Laure Guibert (Bénédicte), Laly Meignan (Laly), pour le noyau dur, et quelques autres. Hélène Rollès revient également, mais avec retard (et considère ne plus être la star : « Le personnage central, c’est Jeanne » (Télé Star)). Tandis que Rochelle Redfield (Johanna) n’est qu’une guest dans Les Mystères de l’amour. À l’inverse de Sébastien Roch, qui avait, lui, quitté l’aventure dès 1994 (Il fait une apparition dans Les vacances de l’amour en 2004). Il reprend ici son célèbre personnage de Cricri d’amour. « C’était l’occasion de tourner. Et puis, ça fait vingt ans que je connais les gens avec qui je travaille. Je ne vais pas utiliser le mot « famille » parce que ça serait un peu bizarre, mais il y a une vraie aventure humaine autour de Jean-Luc Azoulay, ce qui est assez rare. On se voit, on fait la fête. On parle de nos familles et de nos enfants. On s’amuse et on est lié », raconte le comédien et chanteur, qui reconnait aussi avoir « du mal à retrouver » son personnage.

Mais au-delà de l’affection que ces acteurs peuvent se porter, Philippe Vasseur a l’honnêteté de dire que rempiler, c’est surtout l’occasion de travailler. José « sera probablement le seul rôle de ma vie » constate le comédien. Cependant, les fans pourraient, prochainement, se réjouir de les voir jouer autre chose ; puisque Patrick Puydebat a pour projet de diriger ses camarades, cet hiver, dans un film d’horreur qu’il a lui-même écrit.


Au terme de sa diffusion sur TMC, le bilan de la première saison satisfait la chaîne de la TNT, qui en commande une seconde. Ainsi, entre février et mai 2011, Les Mystères de l’amour avait rassemblé chaque samedi après-midi près de 400 000 fidèles en moyenne, pour 3.6% de part de marché et captivaient en moyenne 7.1% des femmes de moins de 50 ans et 8.1% des femmes de 15/34 ans. Le pilote de 90 minutes, diffusé le 12 février, avait, lui, attiré la curiosité de 530 000 téléspectateurs et 4.5% du public. Les nostalgiques ont donc répondu présents à un nombre suffisant pour que la production d’une nouvelle salve soit lancée dès le mois de juin. Face à ce résultat d’audience, « nous nous sommes dit qu’il avait une réelle attente. Des nostalgiques continuent à nous regarder. Cet attachement me touche », a confié Hélène Rollès dans TéléCâbleSat.

Mais le feuilleton ne s’assoit pas sur cet acquis. Les comédiens en ont eu assez - Patrick Puydebat le premier - de « ces histoires policières farfelues, qui n’ont ni queue, ni tête » - initiées dans Les vacances de l’amour - et se sont plaints de ne jouer que trop peu souvent ensemble. Finis les trafics, la prison pour Jeanne et les méchants dont il faut se défaire de l’emprise, les nouvelles aventures renouent avec ses fondamentaux : les histoires de cœur.

En effet, pour ses vingt-six nouveaux épisodes, Les Mystères de l’amour devrait retrouver l’ambiance du Miracle de l’amour et donc jouer encore un peu plus la carte de la nostalgie. Les héros prennent possession d’une maison de campagne et redécouvrent les joies de la cohabitation. Les personnages vivent leurs problèmes de couples et la quarantaine apparait comme « une remise en question totale », selon Isabelle Bouysse (Jeanne). De son côté, Philippe Vasseur promet une saison « beaucoup moins naïve » et « plus crédible » que ce qu’ils proposaient aux téléspectateurs depuis 20 ans et qui leur a valu les railleries de la critique.

Mais, au milieu de cette lente évolution - des personnages, des acteurs et des fans -, une chose reste immuable : Hélène. « Je suis toujours la fille posée et raisonnable à laquelle il n’arrive pas grand-chose », a ainsi déclaré son interprète. Le résultat répondra-t-il aux attentes du public ? Les idoles d’hier redeviendront-elles les rois d’aujourd’hui ? Jugement et réponse sont à découvrir sur TMC dès le samedi 5 novembre, à partir de 16h50.



  A LIRE AUSSI  

SERIES TV   CABLE / SATELLITE / ADSL   TMC   LES VACANCES DE L’AMOUR   LES MYSTERES DE L’AMOUR   HELENE ET LES GARCONS   LE MIRACLE DE L’AMOUR  









LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV prime (jeudi 5 décembre 2019) : Balthazar et Rock’n Roll ont-ils été victimes du Seigneur des anneaux ?

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV access (jeudi 5 décembre 2019) : N’oubliez pas les paroles affole Demain nous appartient, Objectif Top Chef sous les 10%


INTERVIEW


Eric Revel (Face à l’info / Balance ton post) : « La joute intellectuelle avec Eric Zemmour m’intéressait »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019