dimanche 27 janvier 2019 à 18:47 par

Malik Elakehal (Un si grand soleil, France 2) : « Bilal ne veut pas perdre Simon, mais il aime une autre personne... »

Depuis la rentrée, Malik Elakehal est à l’affiche d’Un si grand soleil, le nouveau feuilleton quotidien de France 2. Le comédien se confie sur l’évolution de son personnage Malik et sa relation avec Simon. Il évoque également le succès de la série et ses projets.

Malik Elakehal (Un si grand soleil, France 2) : « Bilal ne veut pas perdre Simon, mais il aime une autre personne... »
©Capture France 2  

Benoît Mandin : Comment Bilal a vécu son rapprochement avec Simon ?

Malik Elakehal : Les deux personnages se sont découverts à travers un acte très violent et sauvage (Simon a été victime d’une agression, ndlr). Cela crée quelque part un rapprochement dans l’adversité. En essayant tous les deux de passer au-delà de cette agression, ils ont réussi à apprendre à se connaître. Puis, le rapprochement s’est fait (rires).

À l’instar de Simon, Bilal n’assume pas ses sentiments pour un homme. Comment avez-vous imaginé ce paradoxe ?

Au-delà du paradoxe, je dirais que c’est aussi les parcours de vie qui sont différents. Les auteurs ont écrit deux personnages qui ont une vision différente de leurs ressentis dans leurs vies amoureuses et privées. Je ne le considère pas comme un paradoxe, mais une différence de vie. Bilal a gardé beaucoup de choses et se retrouve face à Simon, un homme qui a plus l’habitude d’exprimer ce qu’il ressent de manière plus concrète et directe. Les contraires se sont attirés, ce qui pousse Bilal à se remettre en question. Et c’est loin d’être simple…

Comment avez-vous construit ce couple avec Julien Drion (interprète de Simon, ndlr) ?

Il y a eu une grosse phase de dialogue pour aborder ce sujet-là. Nous sommes comédiens donc notre travail est aussi de comprendre comment amener la sincérité et les choses dans un vrai réalisme, mais toujours en ayant pour objectif une forme d’offrir quelque chose de vrai aux téléspectateurs. Avec Julien Drion, on ne savait pas à quoi s’attendre puisqu’on a jamais abordé ce sujet à l’écran. C’était quelque part une découverte de comment rendre fidèle l’émotion. À travers cette discussion, on espérait que le rendu soit assez proche de ce qu’on a voulu proposer.

Avez-vous eu dans ce sens des retours du public ?

Je n’ai jamais intégré un feuilleton quotidien donc je ne savais pas à quel type de réaction et de retour m’attendre. Au fond, on met un peu distance avec ça pour être libre dans notre proposition. Cela permet d’aborder un personnage qui a un thème aussi fort que l’homosexualité à défendre. Je ne lis pas tout ce qui peut s’écrire sur internet, mais des retours que j’ai pu en avoir, c’est très positif et les gens font preuve de bienveillance. Ils arrivent à comprendre les situations dans lesquelles sont les personnages sans forcément aller dans du jugement brutal. Je trouve ça beau et rassurant de voir que tout le monde n’est pas aussi radical envers l’homosexualité.

« Quand on essaye de retranscrire l’amour de manière sincère et honnête, les téléspectateurs peuvent le percevoir »

Selon vous, Bilal et Simon peuvent-ils avoir un avenir en commun ?

Pour Bilal, Simon est quelque chose d’assez costaud et important. Ce n’est pas évident de passer outre cela. Avec une relation qui démarre de manière un peu aussi délicate, on peut se poser la question de savoir comment ils vont surmonter ces aspects. Est-ce que l’histoire continue ou pas ? C’est comme dans la vie, il faut suivre les émotions et les ressentis de chacun.

Quel regard portez-vous sur leur relation ?

Je trouve que l’histoire a été bien amenée. C’est bien de montrer qu’il y a des gens qui font preuve de courage malgré les différentes épreuves de la vie. Ils finissent par s’unir par amour et conviction, car ils estiment que leur bonheur équivaut à n’importe quel autre. Je suis content parce qu’on ne tombe pas dans des écueils et des préjugés possiblement attendus par le public.

Comment expliquez-vous l’attachement du public pour Bilal et Simon ?

Ca fait plaisir de savoir que les gens s’attachent à ce couple. C’est agréable parce que je me dit : « Pourquoi est-ce qu’ils ne s’accrocheraient pas à des personnages comme eux ? ». Quand on essaye de retranscrire l’amour de manière sincère et honnête, les téléspectateurs peuvent le percevoir. Ca doit faire du bien à des personnes de voir quelque chose de beau et sincère. C’est agréable de voir que le public est touché par l’histoire de Bilal et Simon.

« C’est agréable de voir que le public est touché par l’histoire de Bilal et Simon »

Pensez-vous que Bilal va finir par révéler la vérité à sa famille ?

Il faut sans doute que Bilal ait un électrochoc dans sa vie. Souvent, on veut que les choses aillent vite, mais le problème est que tout ne se décide pas d’un claquement de doigt. Il y a un processus et il ne faut pas le perdre de vue. Pour Bilal, ce n’est pas une mince chose de faire cet aveu. Il faudra qu’il y ait une assurance au bon moment.

Bilal n’a-t-il pas un risque de perdre Simon ?

Oui, c’est un risque, mais l’un fait écho à l’autre. Bilal et Simon sont deux aimants. Quelque part, il y a un aveu pour ne pas perdre quelqu’un, mais aussi il y a un aveu délicat à amener avec toutes les questions qui peuvent subsister au fond d’un personnage. Bilal est conscient des deux problématiques et il marche sur un fil pour essayer de tomber ni d’un côté ni de l’autre. Bilal ne veut pas perdre Simon, mais il aime aussi une autre personne : sa mère. Il doit quelque part gérer deux « problématiques » qui auront leurs importances.

Un si grand soleil connaît un succès grandissant en audience. Comment l’analysez-vous ?

J’ai l’impression que la production a su donner sa chance à des comédiens qui ont beaucoup de choses à montrer. Tout en étant bons et sincères, ils ont abordé l’aventure avec une belle dynamique et envie. J’ose espérer qu’elle se reflète à travers les séquences offertes. Si les téléspectateurs répondent présents, c’est qu’ils ont réussi à percevoir des gens investis que ça soit les équipes de production ou les comédiens. Je me sens très bien dans Un si grand soleil et les gens qui m’entourent sont très agréables et investis dans leurs métiers.

Parallèlement à Un si grand soleil, avez-vous d’autres projets ?

Je vais passer des castings pour des projets qui ne sont pas encore validés. Rien n’est sûr et gravé dans le marbre. On essaye aussi d’aller des projets où on peut montrer d’autres choses.



  A LIRE AUSSI  
¤ Un si grand soleil (spoiler) : Manon prise au piège, Alice en danger, ce qui vous attend du 28 janvier au 1er février 2019 sur France 2

¤ Julien Drion (Un si grand soleil, France 2) : « Entre Simon et Bilal, l’histoire est terminée... »


FRANCE 2   SERIES   UN SI GRAND SOLEIL  




- Un si grand soleil, du lundi au vendredi à 20h40 sur France 2






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (vendredi 19 juillet 2019) : Ninja Warrior et The Rookie en forte baisse, Candice Renoir résiste

Audiences TV prime (vendredi 19 juillet 2019) : Ninja Warrior et The Rookie en forte baisse, Candice Renoir résiste


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (vendredi 19 juillet 2019) : Demain nous appartient triomphe, 28 minutes leader talks, Alerte Cobra respire

Audiences TV access (vendredi 19 juillet 2019) : Demain nous appartient triomphe, 28 minutes leader talks, Alerte Cobra respire


INTERVIEW
Frédéric Longbois abandonne Je suis une célébrité, sortez-moi de là : « J'ai pleuré, je m'en veux encore... »

Frédéric Longbois abandonne Je suis une célébrité, sortez-moi de là : « J’ai pleuré, je m’en veux encore... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019