mercredi 2 mars 2016 à 12:47 par

Météo : Quelle chaîne fait la pluie et le beau temps sur les audiences ? Bilan

Météo : Quelle chaîne fait la pluie et le beau temps sur les audiences ? Bilan
©Montage Toutelatele / TF1 / M6 / France 2 / France 3 

Évelyne Dhéliat, Catherine Laborde ou Nathalie Rihouet sont des figures incontournables du petit écran. Elles présentent la météo sur TF1 et France 2 depuis plus de 20 ans. Si les bulletins météo des chaînes généralistes ne réalisent plus des pics d’audience aujourd’hui comme cela pouvait être le cas il y quelques années, tant les habitudes de consommation ont changé, ils restent un rendez-vous incontournable du paysage audiovisuel avec près de 13 millions de Français branchés chaque soir devant les prévisions.

La principale raison reste que les téléspectateurs sont météo-sensible, c’est-à-dire que la météo a directement un impact sur leur comportement et sur leur consommation. Il s’agit d’informations précieuses puisqu’anticiper la pluie et le beau temps a une influence directe sur l’industrie. 70% de l’économie dépend d’ailleurs de la météo selon le département américain du Commerce et Climpact-Metnext, le spécialiste français de la gestion des risques météo-climatiques. La météo est donc devenue une information stratégique, comme l’a relevé Évelyne Dhéliat, chef du service météo de TF1 et LCI à Toutelatele : « Les hôteliers me confirment par exemple que les gens réservent en fonction des prévisions du mercredi. Et dans un sens, c’est le signe de la crédibilité de l’information que l’on délivre ».

TF1 règne en maitre sur la météo TV

Pour les téléspectateurs, les bulletins météo de TF1, France 2, France 3 et M6 restent privilégiés chaque soir et à la mi-journée. Après le JT de Gilles Bouleau la semaine, et Anne-Claire Coudray le week-end, 5.6 millions de Français suivent le bulletin météo de TF1, soit 22% du public âgé de 4 ans et plus. La chaîne privée affronte alors la fin du journal de France 2. Le bulletin météo du soir de la chaîne publique est, quant à lui, proposé pendant le tunnel de publicité de sa principale concurrente. Résultat, 3.85 millions de téléspectateurs (15.1% de part d’audience) regardent les prévisions de Valérie Maurice, Anaïs Baydemir ou Nathalie Rihouet. Juste avant Le 19.45 de M6, la météo de Cali Morales, Laurence Roustandjee et Tatiana Silva informe 1.6 million de téléspectateurs du lundi au dimanche, soit 8% du public âgé de 4 ans et plus, mais 13% des femmes de moins de 50 ans responsables des achats, ce qui en fait le deuxième bulletin météo le plus regardé par cette ciblée prisée par les annonceurs. «  La météo est de l’information et on ne cherche pas attirer à tout prix un public féminin. L’information s’impose à nous […] La raison est sans doute un peu historique, car il s’agit d’une partie du public qui regarde M6 » a souligné Stéphane Gendarme, Directeur de l’information de M6.

INTERVIEW : Evelyne Dhéliat (chef du service météo de TF1 et LCI) : « C’est une grande satisfaction de conserver le leadership »

Alors que les applications météo se multiplient et que BFMTV, I>Télé et LCI bombardent les téléspectateurs de bulletins prévisionnels à longueur de journée, les Français restent fidèles aux rendez-vous télévisuels historiquement installés. « Les gens sont connectés à tout moment et au début on s’est posé la question de l’impact sur les bulletins météo. Ça les a presque finalement renforcés et quand je discute avec les gens ils m’expliquent qu’ils ont besoin d’avoir leur météo sur TF1 » analyse Évelyne Dhéliat qui souligne également la « crédibilité » de la météo de la première chaîne d’Europe, « Les téléspectateurs veulent être sûrs que ce qu’ils ont vu sur internet est vrai dans nos bulletins météo. Je pense que les Français sont devenus encore plus accros à la météo qu’avant. Les prévisions sont de plus en plus fiables  ». Du côté de M6 on mise sur la lisibilité et la fluidité des bulletins météo, même si la concurrence distingue quelques similarités.

France Télévisions dépassé par M6 sur la cible privilégiée

La chef du service météo de TF1 et LCI estime effectivement que la Une est un vecteur d’inspiration pour ses concurrentes, tant au niveau de la forme que du fond avec l’achat de logiciels de mise en forme identiques par exemple, «  La météo de TF1 est souvent copiée, que ce soit par les chaînes généralistes ou les chaînes d’information en continu […] J’ai le souvenir d’un producteur de CNN qui m’avait dit que notre météo sur TF1 était unique au monde. C’est vrai que maintenant on est copié et que c’est un peu différent. Aujourd’hui, la météo est très uniformisée à l’international ». Et si la météo de TF1 demeure leader, elle reste en même temps l’un des piliers historiques de la grille de la chaîne, en dehors des JT et des Feux de l’amour, véritable marque de longévité à une époque où les téléspectateurs sont en quête de réassurance. « Nous sommes trois sur TF1 avec Catherine Laborde et Louis Bodin. Quand on nous rencontre dans la rue, on nous associe directement à la météo de TF1, il n’y a pas d’hésitation dans l’esprit des gens. Je pense que c’est aussi important, c’est une incarnation de la météo de TF1 totalement ancrée chez les téléspectateurs » selon Evelyne Dhéliat. C’est effectivement l’une des clés du succès des bulletins météo en Europe.

INTERVIEW : Stéphane Gendarme (Directeur de l’information de M6) : « Un nouveau visage pourrait bien arriver à la météo de M6 »

Roberto Brasero présente ainsi la météo depuis seize ans en Espagne sur Tele Madrid puis Antena 3, Marie-Pierre Mouligneau depuis dix-neuf ans sur la RTBF en Belgique, ou encore Dave Price aux États-Unis depuis 20 ans sur CBS puis NBC, à l’inverse de Nils Holmqvist, météorologue phare de la chaîne publique suédoise SVT1 âgé de 29 ans qui culmine à plus de 40% de part d’audience chaque soir. Il faut dire que la plastique du présentateur affole les téléspectatrices et les louanges se multiplient sur les réseaux sociaux. La météo italienne sur la RAI est, quant à elle, moins glamour puisqu’elle est présentée par des militaires de l’Armée de l’air, et ce, depuis la création d’un accord avec cette organisation. Reste que la crédibilité des présentateurs et le lien avec le public restent un des facteurs primordiaux qui maintient les audiences de la météo à la télévision, aussi bien le soir qu’en milieu de journée.

Un record à 8.6 millions de Français en 2015 sur TF1

Le bulletin météo de TF1 diffusé à 13h45 après le JT de 13 heures séduit ainsi 3.3 millions de Français, soit 29% de part d’audience auprès de l’ensemble des individus âgés de 4 ans et plus, contre 2.24 millions pour France 2 (16.7% du public). Le week-end, le bulletin -proposé par Louis Bodin ou Catherine Laborde avant le journal d’Anne-Claire Coudray- culmine à 4.20 millions de fidèles pour 30% de part de marché, soit une avance de près de 2 millions de téléspectateurs sur France 2. France 3 se contente de 570 000 curieux à 11h55 (10% du public) contre 767 000 Français pour le bulletin tout en image avant Le 12.45 sur M6, soit 6% de part d’audience. Le record de 2015 a été établi le 17 octobre à 20h44 sur TF1. Les prévisions de Catherine Laborde ont ainsi été regardées par 8.6 millions de Français représentant 36.8% du public avant le match de rugby Nouvelle-Zélande / France.

Quelque soit la forme - sur fond vert ou en trois dimensions - ou la durée - 2 minutes et trente secondes en moyenne en France contre jusqu’à dix minutes en Espagne - la météo continue aujourd’hui de rassembler des millions de téléspectateurs en France et en Europe. Le prochain défi des diffuseurs et de pérenniser le lien entre le téléspectateur et la météo via le digital. « Nous travaillons sur l’aspect digital de la météo et l’interactivité avec le téléspectateur. C’est un axe de développement  » a confirmé Évelyne Dhéliat quand Stéphane Gendarme évoque un « rapprochement de la météo avec la partie digitale du groupe M6  », alors même que France Télévisions lancera prochainement son nouveau service de la météo. Par la voix de France 2, le groupe audiovisuel public s’est d’ailleurs refusé à tout commentaire concernant sa météo et n’a pas souhaité collaborer à cette étude tant sur les demandes d’audiences détaillées que sur l’importance des prévisions pour les Français à travers l’interview des visages concernés. En proie à des changements depuis plusieurs mois, France 2 peine à se renouveler comme l’a appuyé la chef du service météo de TF1, « France 2 a utilisé la 3D à un moment donné et a abandonné le concept pour faire un copier-coller de ce que fait TF1 il y a à peu près plus d’un an ». La polémique autour de l’éviction de Philippe Verdier, fin 2015, n’a par ailleurs fait que renforcer la confusion qui règne actuellement au service météo de France Télévisions. Pour autant, la météo semble avoir encore de beaux jours devant elle, qu’il vente ou qu’il neige…



  A LIRE AUSSI  
¤ Evelyne Dhéliat (chef du service météo de TF1 et LCI) : « C’est une grande satisfaction de conserver le leadership »

¤ Stéphane Gendarme (Directeur de l’information de M6) : « Un nouveau visage pourrait bien arriver à la météo de M6 »


TF1   FRANCE 2   FRANCE 3   M6   INFORMATION  








AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (dimanche 13 mai 2019) : Kong Skull island détruit tout sur TF1, Dans la Brume électrique triomphe sur Arte

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (dimanche 13 octobre 2019) : Retour en hausse pour Les enfants de la télé, le Canal Football Club plonge, C Politique en grande forme


INTERVIEW


Agustin Galiana (Coup de foudre en Andalousie, TF1) : « Avec Maud Baecker, on a eu un tournage idyllique »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019