samedi 14 décembre 2013 à 23:59 par

NRJ Music Awards > bug pour Katy Perry, succès pour Stromae

Nikos Aliagas sur TF1

NRJ Music Awards > bug pour Katy Perry, succès pour Stromae
© 

Comme chaque année, Nikos Aliagas ouvre la cérémonie depuis le tapis rouge. Si les NRJ Music Awards ont habituellement lieu à l’occasion du Midem, à la fin du mois de janvier, l’événement a été avancé à ce 14 décembre. Malgré tout, plusieurs artistes internationaux ont fait le déplacement à Cannes. Derrière l’animateur, une limousine avec les membres des One Direction attend d’ailleurs patiemment. À l’ouverture de la portière, les cris du public présent ne font que redoubler… Dans un autre véhicule, alors que les garçons britanniques rencontrent leurs fans en signant des autographes, Shy’m est venue accompagnée de Patrick Timsit et Alizée. Cette dernière prévient qu’elle chantera à trois reprises au cours de la soirée. Derrière, un véhicule un peu particulier fait son arrivée. A l’intérieur, un Stromae figé, comme dans son clip « Papaoutai ». Le titre est d’ailleurs diffusé, à mesure que l’artiste est littéralement porté par ses gardes du corps, avec, à ses côtés la version enfant du chanteur. La première prestation de la soirée fait l’unanimité, sur place comme sur les réseaux sociaux.

Pour la dernière partie du titre, Will.I.Am rejoint l’artiste français, lui aussi venu avec un sosie miniature. Un petit Nikos fera même une brève apparition avant la remise du premier prix avec Flora (Coquerel) et Florent (Pagny). Premier problème (d’une longue série) : la nouvelle Miss France et le juré de The Voice n’ont pas l’enveloppe pour annoncer les résultats du « Groupe ou duo international de l’année ». Après un peu d’attente, c’est sans grande surprise que les One Direction sont appelés. Au milieu des nombreuses acclamations de la gent féminine, quelques huées peuvent être entendues…

Tout au long de la soirée, les téléspectateurs ont pour mission d’élire la « Chanson francophone de l’année ». Chaque artiste en lice vient ainsi interpréter son titre en compétition. Zaz ouvre le bal avec « On ira », accompagnée, elle aussi, par quelques huées lors de son arrivée sur la scène. Elle est suivie par Keen’V, Emmanuel Moire, Stromae et Joyce Jonathan. Seul absent, Maître Gims n’est alors plus éligible.

Après Tal l’année dernière, qui peut bien être élu la « Révélation francophone » ? En lice, Brice Conrad, Axel Tony, Louis Delort et Maude, la jeune femme découverte dans Les Anges de la télé-réalité. Pour présenter le prix, Max Boublil est accompagné de Patrick Timsit. Ce premier se déshabille alors pour indiquer à Shy’m le numéro de sa chambre. L’ancien participant de The Voice et membre de la troupe de 1789 est, lui, récompensé.


« C’est la star que tout le monde s’arrache en ce moment. Elle est sauvage, épanouie et rugissante ». Elle le sera peut-être un peu moins à l’issue de la soirée. Katy Perry fait son arrivée et interprète son tube « Roar », mais un problème de « bande-son » force Nikos à intervenir sur le plateau pour prévenir la jeune femme. Celle-ci devient la risée des réseaux sociaux, au même titre que l’ingénieur son responsable du playback non désiré. L’artiste recommence alors sa performance, cette fois en live.
Le moment est venu de remettre le trophée à « L’artiste francophone de l’année ». Mais un autre problème technique pour la présentation des nommés survient avec un magneto diffusé en accéléré. Aucune allusion de ce désagrément à l’antenne et Shy’m remet, comme si de rien n’était, le prix à sa « copine » Tal. « Je tiens à remercier avant tout la #Teamtal », déclare-t-elle en brandissant son trophée.

Alizée vient remettre à Christophe Maé un « NRJ d’honneur » pour le féliciter de l’ensemble de son parcours : « Pour reprendre le titre de ton dernier album, le bonheur : pour nous, le bonheur c’est à chaque fois que tu chantes  ». L’intéressé, « qui a plus de tubes que d’années de carrière  » selon les termes de Nikos, remercie comme il se doit son entourage et sa maison de disques pour ses 8e NRJ Music Awards.

Après une coupure publicitaire, Will I Am reprend « Bang bang », puis « Scream & shout ». En lieu et place de Britney Spears, le public retrouve une Alizée assez peu à l’aise en anglais. Les réactions sur les réseaux sociaux ne se font pas attendre, a fortiori quand la demoiselle ose un « You’re rocking with Will.I.Am and Alizée bitch » ! En étant gratifiée « Artiste féminine internationale », Katy Perry, elle, remercie les One Direction avec ce qui semble être une private joke : « Sans vous, je ne serais nulle part les gars ». Quelques minutes plus tard, les garçons remportent le trophée pour le clip de « Best song ever », sans pour autant retourner le compliment. Sur la scène, les Anglais préférés de la jeune génération entonnent leur dernier titre, « Story of my life ». Quant à Katy Perry, elle ne peut être présente pour venir chercher le prix de la « Chanson internationale », étant sur le point d’entrer en scène pour interpréter son dernier single en date, « Unconditionally »


Quand la jeune génération rend hommage à Florent Pagny c’est, là encore, non sans un problème technique. Emmanuel Moire, Louis Delort, Gregoire, Alizée, Tal, Damien Sargue, Joyce Jonathan, Olympe et Élodie Frégé montent tour à tour sur scène en reprenant « Ma liberté de penser » avant d’être rejoint par l’artiste original. Celui-ci tient à saluer l’effort : « Avec le prompteur qui merde c’est encore plus dur ». L’interprète reçoit dans la foulée un double disque de platine pour les ventes de son dernier album.

Faire chanter de nouveaux artistes internationaux est toujours un risque pour un divertissement grand public sur TF1. La chaîne a, comme l’année dernière, pensé à former des duos avec des visages connus des téléspectateurs. D’abord, Olympe, ancien finaliste de The Voice, accompagne Alex Hepburn, puis Tal chante aux côtés de James Arthur la reprise d’« Impossible ». Avant un hommage rendu à Nelson Mandela, avec Birdy et James Blunt, Stromaé est désigné « Artiste masculin francophone de l’année ». C’est tout en simplicité, au grand étonnement, que le jeune homme remercie tous ceux qui l’on accompagné dans sur « ce projet ».

Alizée aura prévenu qu’elle allait être présente à plusieurs reprises, comme Shy’m en son temps. Après un duo lynché sur Twitter avec Will.I.Am et une collégiale pour rendre hommage à Florent Pagny, la gagnante de Danse avec les stars reprend « Le tourbillon de la vie » avec Tal, un duo présent sur la réédition de l’album de celle-ci.

La soirée s’achève avec le verdict du vote des téléspectateurs en direct. Tout au long de la soirée, ces derniers ont eu pour mission d’élire la « Chanson francophone » entre Zaz, Keen’V, Emmanuel Moire, Joyce Jonathan et Stromae. Encore une fois, sans grande surprise, ce dernier obtient les faveurs du public des mains d’une Élodie Frégé toujours plus coquine, de Damien Sargue et de David Carreira. Le « grand gagnant de cette 15e cérémonie des NRJ Music Awards  » remercie alors sa famille en guise de bouquet final.



  A LIRE AUSSI  

TF1   DIVERTISSEMENT   NRJ MUSIC AWARDS  








LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (mercredi 16 octobre 2019) : Good Doctor facile leader, Le meilleur pâtissier met La carte aux trésors à la diète

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (mercredi 16 octobre 2019 : N’oubliez pas les paroles réagit, Demain nous appartient leader en baisse, La meilleure boulangerie de France prolonge son succès


INTERVIEW


Stéphane Plaza (La meilleure offre) : « Avec Julien Courbet, j’ai appris qu’il n’y avait pas que des gens maladroits dans la vie »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019