samedi 22 novembre 2008 à 18:45 par

Panique dans l’oreillette > Véronique Genest

Frédéric Lopez sur France 2

Panique dans l’oreillette > Véronique Genest
© 

Véritable figure incontournable de TF1, Véronique Genest fait cette semaine une escale chez la concurrente de sa chaîne de prédilection : France 2 ! Afin de tout connaître de l’interprète de Julie Lescaut, Frédéric Lopez accueille, dans sa bulle magique, Mayer, le mari de l’actrice, Sam, son fils, Stéphane Freiss, Boris Bergman, Micky Sebastian, ou encore Gabou sa belle-fille.

Cette dernière ne tarit d’ailleurs pas d’éloge sur sa belle-mère : « Elle a toujours la pêche, et ne baisse jamais les bras ! ». De quoi permettre à Véronique Genest d’expliquer sa philosophie de la vie : « Le bonheur est un vrai combat ! ». Une « positive attitude » héritée d’une enfance loin d’être aisée : « J’ai perdu mon père à l’âge de 10 ans, mon frère en 93, je suis allée en pension... ». Selon Gabou, voici une des raisons pour lesquelles l’exubérante rousse serait une « maman poule ». « Plutôt une maman inquiète » tempère-t-elle, alors que son fils précise « Elle ne me laisse pas tout faire ! ». L’actrice, pour sa part, s’inquiète des déclarations des complices : « Tout ça se payera parce que je vais la voir, l’émission ! »

Après avoir découvert que son fils, apparu sur le plateau, faisait partie des « balances », la Julie Lescaut revient sur son arrivée dans la capitale, tout droit venue de Strasbourg : « Un copain, Moustaki, m’a accueillie quand ma copine (qui s’avère être Valérie Mérès !) m’a jetée, pour être avec son mec ! ». A l’époque, la jeune femme prend des cours de théâtre avec Stéphane Freiss, qui l’accuse de lui avoir cassé le nez pendant une représentation ! « Non ! C’est lui qui s’est cassé le nez sur mon talon ! » s’exclame l’actrice, sous les éclats de rire de l’assemblée.

L’heure est venue d’évoquer son rôle dans Nana, et une séance de casting surprenante : « Non, on cherche une fille jolie ! » lui aurait dit la directrice. Ce, avant que le réalisateur ne la choisisse finalement... Micky Sebastian, sa partenaire à l’écran, devenue une amie, débarque par la suite sur le plateau, après avoir réussi à lui faire avouer une énormité pour de nombreux fans : l’actrice est une « rousse de secours ! » selon ses propres termes. « En blonde, ça me va comme un képi à une vache ! » avoue-t-elle non sans humour...



  A LIRE AUSSI  

PANIQUE DANS L’OREILLETTE  




Véronique Genest, Stéphane Freiss, Boris Bergman, Micky Sebastian...





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 15 décembre 2018) : Mongeville et Les Années bonheur surnagent devant Miss France, Cauchemar en cuisine dans les bas-fonds

Audiences TV Prime (samedi 15 décembre 2018) : Mongeville et Les Années bonheur surnagent devant Miss France, Cauchemar en cuisine dans les bas-fonds


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (samedi 15 décembre 2018) : 50 mn inside accroché, NOPLP troisième, C l'hebdo à un niveau historique

Audiences TV Access (samedi 15 décembre 2018) : 50 mn inside accroché, NOPLP troisième, C l’hebdo à un niveau historique


INTERVIEW
Bernard de la Villardière (Cap Horn, M6) : « Cette aventure a été épouvantable et fatigante »

Bernard de la Villardière (Cap Horn, M6) : « Cette aventure a été épouvantable et fatigante »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018