L'ENCYCLOPEDIE DES SERIES TV
RINGER
©The CW Network  

RINGER

1 saison - 22 épisodes - Annulée en 2012
1e diffusion : 13 septembre 2011 sur The CW

Créateurs : Eric Charmelo & Nicole Snyder
Distribution : Sarah Michelle Gellar (Bridget Kelly & Siobhan Martin) / Ioan Gruffudd (Andrew Martin) / Kristoffer Polaha (Henry Butler) / Nestor Carbonell (Victor Machado) / Mike Colter (Malcolm Ward) / Zoey Deutch (Juliet Martin)

Synopsis
Guide
des épisodes
Photos
Actualité
Communauté

Elles partagent le même visage, mais ont des vies bien distinctes. Séparées suite à un drame familial, Bridget et Siobhan se retrouvent secrètement après la fuite de cette première, appelée à témoigner en tant que témoin d’un meurtre. L’ex-junkie et stripteaseuse et la « socialite » des beaux quartiers de New York n’ont que peu de chose en commun. Lors de leur rencontre, rien ne se passe comme prévu et Siobhan disparait mystérieusement. Sa sœur jumelle décide alors de prendre son identité et de recommencer une nouvelle existence. Un acte lourd de conséquences...

Anecdotes

-  Avant Ringer, le « grand retour » de Sarah Michelle Gellar sur petit écran (depuis le triomphe de Buffy) a failli se faire sur HBO, via le projet The Wonderful Maladys. Au printemps 2009, l’actrice tournait le pilote conçu par le scénariste Charles Randolph ( L’Interprète). Avec le recul, cette dernière avouait cependant que ce rôle ne lui correspondait pas. « Charles est un auteur merveilleux. Au début, c’était amusant de prononcer des dialogues qu’en temps normal je ne suis pas amenée à dire, d’être si ésotérique et instruite. Mais par la suite, nous avons réalisé que nous parlions à deux mondes différents, indissociables. La série s’adressait à un public très très restreint. Je pense que je peux faire quelque chose qui parle à un plus grand nombre », expliquait-elle dans Entertainment Weekly en septembre 2011.

-  Enceinte lors du tournage du pilote de The Wonderful Maladys, Sarah Michelle Gellar comptait, à l’origine, retrouver les plateaux de tournage six mois après la naissance de sa fille Charlotte. « Je voulais assister à ses premiers pas, entendre son premier mot. Beaucoup de parents, et certainement de nombreuses femmes qui travaillent, n’ont pas cette chance. Je voulais apprécier le fait d’avoir travaillé toute ma vie pour vivre ces instants. Je ne regrette pas ce choix aujourd’hui », affirmait-elle également dans Entertainment Weekly.

-  En souhaitant privilégier son rôle de mère, Sarah Michelle Gellar était passée une première fois à côté du projet Ringer. À la rentrée 2009, l’actrice recevait le script de la série par le duo Éric Charmelo et Nicole Snyder (Supernatural) qu’elle connait bien. Une décennie auparavant, l’actrice était en effet intéressée par un de leur scénario de film, intitulé Pampered. Celui-ci n’a jamais vu le jour.

-  En 2010, CBS faisait l’acquisition de Ringer et approchait alors l’éternelle interprète de Buffy Summers pour camper le (double rôle) principal. Prête à se remettre en selle, cette dernière acceptait en prenant soin que son futur planning soit aménagé pour profiter malgré tout de sa vie de famille, notamment en ne travaillant pas le week-end. Une fois ces modalités réglées, la star tournait, en mars 2011, le pilote de la série.

-  Quelques jours après la mise en boite de l’épisode-test, la chaîne faisait savoir à l’actrice et aux producteurs que Ringer n’était plus considérée pour figurer sur la grille des programmes pour la saison 2011/2012. Le network évoquait alors à la production de la série la possibilité d’occuper l’antenne de sa petite sœur, The CW. « CBS est le network des séries policières « procédurières ». Ils savent qu’ils ont un bon pilote, comme ils savent que Sarah Michelle Gellar serait un peu perdue dans leur univers », commentait alors la productrice Pam Veasey.

-  Le vendredi 13 mai 2011, le site américain Deadline annonçait l’arrivée de Ringer sur la chaîne destinée à un public plus jeune. Un retour au bercail pour Sarah Michelle Gellar puisque Buffy faisait les beaux jours de WB et UPN, les deux entités fusionnées en 2006 pour donner The CW. Inquiétude du côté des fidèles de l’actrice, le budget alloué par le jeune network étant forcément inférieur à ce que CBS aurait pu financer. Une appréhension justifiée quand, quelques heures après cette annonce, ABC Studios, co producteur de Ringer, décidait de se retirer du projet.

-  En tant que co-productrice de la série, Sarah Michelle Gellar met un point d’honneur à offrir du travail aux membres des équipes avec lesquelles elle a pu travailler par le passé. Cadreurs, styliste, maquilleuse ou encore techniciens... plusieurs employés en coulisse sur Buffy contre les vampires se retrouvaient à l’occasion du tournage de Ringer.

-  Mardi 13 septembre 2011, The CW diffusait le premier épisode de la série. La diffusion largement relayée par les médias de l’autre côté de l’Atlantique a permis à la chaîne d’attirer alors l’attention de 2.84 millions de curieux. Sans être exceptionnel, ce score permettait à Ringer de réaliser la meilleure audience de la case horaire sur plus de deux ans.

Critiques

« Ringer marque le retour bienvenu de Sarah Michelle Gellar à la télévision, pour la première fois depuis l’arrêt de Buffy en 2003. Après huit ans de films directement sortis en DVD, ou qui auraient dû l’être, l’actrice semble avoir retrouvé son aura avec le double rôle de Bridget et Siobhan »
Miami Herald

« La série est un bon divertissement et, clairement, Sarah Michelle Gellar prend du plaisir dans les rôles principaux. Tandis qu’elle expose minutieusement aux téléspectateurs les différences entre les deux jumelles, l’actrice doit aussi montrer à quel point elles sont semblables, au-delà même de leurs statuts sociaux ou leurs coiffures. Pour les futurs épisodes, ces ressemblances comme ces différences devraient maintenir l’attention du public malgré la complexité des intrigues »
San Francisco Chronicle

« Quand Bridget prend l’identité de sa sœur, l’usurpation va au-delà de la différence physique et doit aux performances bien définies de Sarah Michelle Gellar. Elle procure une certaine chaleur lorsqu’elle incarne Bridget qui se fait passer pour Siobhan, qui n’existe plus lorsqu’elle est dans la peau de la vraie Siobhan. C’est un très bon choix de jeu et un bon moyen pour les téléspectateurs de les différencier, du moins au départ »
USA Today

« Bridget est un personnage conduit par ses faiblesses. À plusieurs reprises, elle se retrouve à prendre des décisions sur le coup de la peur ou du désespoir. Sarah Michelle Gellar semble plus âgée dans ce rôle et propose une excellente performance sous les traits d’une femme fatiguée qui a été malmenée par ses propres choix. En revanche, son interprétation de Siobhan est légèrement moins crédible, principalement à cause des lunettes de soleil à la Jackie Kennedy et des choix vestimentaires caricaturaux »
Zap2it

« Sarah Michelle Gellar a des difficultés pour incarner une femme tourmentée, alors quand il s’agit de le faire deux fois… Mais pour être honnête, jouer des jumeaux est difficile, même pour les comédiens confirmés comme Jeremy Irons (« Faux-semblants ») ou John Lithgow (« L’esprit de Caïn »). Patty Duke, elle, réussissait en tant que cousines physiquement identiques dans « The Patty Duke Show », bien que la performance la plus populaire en la matière reste la jeune Lindsay Lohan dans « À nous quatre ». Dans les deux dernières productions susnommées, les personnages étaient définis comme totalement opposés et bénéficiaient d’un accent différent pour aider à la fois l’actrice et le téléspectateur. (…) Ringer ne prend pas cette peine. Sarah Michelle Gellar, les créateurs Éric C. Charmelo / Nicole Snyder et le réalisateur Richard Shepard ont dépensé tellement de temps et d’énergie à établir les différences entre les deux soeurs qu’il ne reste finalement plus grand chose pour les rendre crédibles »
Los Angeles Times

« Sarah Michelle Gellar campe l’enviable rôle double d’une ancienne strip-teaseuse sur le point de rejoindre un programme de protection de témoins et qui renoue avec sa sœur fortunée. (…) Le scénario est consistant, entre un meurtre et une relation adultérine, le tout dans un pilote assez dense. Mais pour survivre à la télévision, même sur The CW, il sera nécessaire de proposer un délicat tour d’adresse. Au vu du pilote, l’objectif semble hors de la portée de Ringer »
Variety

« Après visionnage du pilote, on peut résumer le tout comme trop mélodramatique et chargé de retournements de situation. Ringer ne surprendra personne qui ait déjà vu un soap ces 50 ans dernières années. (…) Malgré un casting honorable, il n’y a aucun personnage qui semble vraiment étoffé et c’est là le principal problème de la série  »
Time

Actualité

The CW A.Streiber/The CW The CW J.Whilden/The CW J.Nuttall/The CW The CW The CW A.Streiber/The CW A.Streiber/The CW A.Streiber/The CW





Share


 SERIES TV
LES DERNIERES FICHES SERIES
Les Nouvelles aventures de Vidocq
Ce cher inspecteur
Ranch L
Baretta
Cheers
LE TOP 5 DES FICHES SERIES
Maguy
Dinosaures
Châteauvallon
La Loi est la loi
Zorro
ACTUELLEMENT A L'ANTENNE 
ABECEDAIRE 
H
comme

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017