jeudi 25 juin 2015 à 19:32 par

Sandrine Quétier (MasterChef - saison 5) : « L’écriture est complètement différente mais les fondamentaux ont été gardés »

Ce jeudi 25 juin à 20h55, TF1 lancera la saison 5 de « MasterChef ». Alors que le concours culinaire avait réalisé des audiences décevantes en 2013, la chaîne privée propose cette année une toute nouvelle formule. Un des changements emblématiques ? Sandrine Quétier. La présentatrice sera pour la première fois aux commandes de cette émission phare, succédant ainsi à Carole Rousseau. Rencontre avec la figure de proue de « MasterChef 2015 ».

Sandrine Quétier (MasterChef - saison 5) : « L’écriture est complètement différente mais les fondamentaux ont été gardés »
©STARFACE/TF1 

Toutelatele : Pourquoi avez-vous accepté d’être aux commandes du retour de MasterChef  ?

Sandrine Quétier : Je trouve l’émission super, car j’adore la cuisine ! Je cuisine tout le temps chez moi. Et j’ai beaucoup de livres de recettes, j’en ai même créé un. En plus, la cuisine est quand même un domaine très fédérateur. Elle transmet des valeurs très saines comme la convivialité ou le partage. C’était top. J’avais vraiment très envie de participer à ce joli projet.

Connaissiez-vous le programme auparavant ?

Oui, je regarde toutes les émissions de cuisine, peu importe la chaîne ! Mais si je devais en choisir une plus particulièrement, je prendrais Cauchemar en cuisine que j’aime bien regarder, ainsi que MasterChef bien sûr, Top Chef ou Le meilleur pâtissier.

Qu’allez-vous apporter à ce programme ?

On m’a demandé d’être le plus possible comme j’étais. La confiance de TF1 m’a fait super plaisir. Je n’ai pas eu à jouer un rôle. Comme je pense être quelqu’un de joyeux, j’ai essayé d’apporter de la spontanéité et un peu d’humour.

Comment s’est déroulé le tournage ?

Très bien ! Je n’ai fait que manger toute la journée, je suis trop gourmande. C’était un supplice de voir toutes ces belles assiettes et de ne pas pouvoir y goûter [rires] ! Et puis, le jury est super ! On a bien ri, on s’est beaucoup amusés. On a beaucoup pleuré aussi, car forcément on noue des liens forts avec les candidats au fil des semaines. Et c’est toujours difficile de les voir partir dans la mesure où en plus, on était vraiment dans l’humain et l’humeur tout au long de l’émission.

« J’ai essayé d’apporter de la spontanéité et un peu d’humour »

Auriez-vous pu participer à MasterChef en tant que candidate ?

Pourquoi pas ! Mais je n’étais quand même pas du niveau de nos amateurs. En tout cas j’aurais préféré participer à MasterChef qu’à une émission comme Danse avec les stars, où l’implication physique me fait davantage peur. Mais c’était super de voir les candidats, toujours le nez plongé dans un bouquin et observer l’enthousiasme avec lequel ils progressaient de semaine en semaine.

Avez-vous été émue par certains candidats ?

Bien sûr ! Plusieurs d’entre eux avaient des rapports de vie qui m’ont touchée. J’ai été impressionnée par leur implication, ils donnaient tout ce qu’ils avaient ! On sentait qu’ils voulaient changer de vie, MasterChef était important pour eux. C’est pourquoi les éliminations étaient à chaque fois un moment très dur pour nous tous.

Comment qualifierez-vous les chefs ?

C’était assez drôle parce qu’ils s’entendaient tous les trois très bien. Ils sont à la fois de grands professionnels et en même temps de grands gamins. Mais les trois ont à peu près les mêmes qualités. Ils se retrouvent sur l’envie de transmettre leur savoir, leur générosité, leur simplicité et leur accessibilité. Ils ont aussi une vraie volonté de faire réussir les candidats.

Aviez-vous l’impression de participer à une nouvelle émission avec cette saison 5 pleine d’innovations ?

Oui, l’écriture est complètement différente ! Le programme a été simplifié même si les fondamentaux de MasterChef ont été gardés.

« Certains candidats voulaient changer de vie ! »

Les audiences des deux dernières saisons étaient en baisse avec en moyenne 4.9 et 4.3 millions de fidèles en 2012 et 2013. Avez-vous éprouvé une quelconque pression en reprenant MasterChef ?

Non, car cela reste une marque forte de la chaîne. Même si les saisons précédentes ont moins bien marché, c’étaient de très belles émissions. En plus, on ne pourra pas vraiment comparer parce que tout a été repensé pour cette cinquième saison, on s’inscrit dans autre chose. Au contraire, j’ai le sentiment que TF1 m’a fait un cadeau en me proposant d’animer ce programme. Après, bien sûr que l’on espère que les téléspectateurs seront au rendez-vous et que ça va plaire. Mais je ne pense pas encore en termes de pression. On a fait MasterChef avec notre cœur et du mieux que l’on a pu.

Qu’avez-vous appris grâce à cette émission ?

La cuisson de l’entrecôte au four et à la poêle de Gilles Goujon, lever les filets de poisson, la découpe des poulets, certains modes de cuisson pour les aliments, des sauces…

Assez pour changer de vie et travailler dans la cuisine ?

Non, si je devais faire autre chose, je serais rockeuse. Je ne ferais que de la scène. Mais ne vous inquiétez pas, j’ai envie de faire de la télé, je ne vais pas changer de vie tout de suite [rires] !



  A LIRE AUSSI  
¤ MasterChef : la saison 5 débarque le jeudi 25 juin sur TF1

¤ Carole Rousseau (MasterChef) : « Quand on change de formule chaque saison, il y a un problème ! »


TF1   REAL TV   MASTERCHEF  




- MasterChef, tous les jeudis à 20h55 sur TF1






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (samedi 16 novembre 2019) : Échappées belles cartonne, Commissaire Magellan leader, Sophie Davant résiste bien à DALS

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (vendredi 15 novembre 2019) : Demain nous appartient renverse N’oubliez pas les paroles, C à vous et Objectif top chef puissants


INTERVIEW


Eric Naulleau (De quoi je me mêle, C8) : « La polémique Yann Moix est terminée... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019