mercredi 8 novembre 2017 à 17:07 par

Soraya (Bienvenue chez nous) : « On a eu tellement de critiques que l’on a fait des travaux pour tout améliorer »

Depuis ce lundi 6 novembre, TF1 propose une semaine spéciale Combat des régions pour la 100ème de Bienvenue chez nous. Rencontre avec Soraya, championne du sud avec son mari Nicolas.

Soraya (Bienvenue chez nous) : « On a eu tellement de critiques que l’on a fait des travaux pour tout améliorer »
©TF1  

Benoît Mandin : Pourquoi avoir accepté de participer à nouveau à Bienvenue chez nous ?

Soraya : Lors de notre premier passage sur TF1, nous avons eu d’importantes retombées économiques sur l’activité. Quand la production nous a contactés pour le Combat des régions, nous étions dans un sentiment partagé. C’était difficile de fermer à nouveau pendant deux semaines bien que c’était sympa de pouvoir participer à ce Combat des régions.

Avez-vous eu des appréhensions ?

Pas du tout, car nous sommes à fond pour Bienvenue chez nous. Je savais que cela allait nous faire une forte publicité même si mon mari (Nicolas, ndlr) était réticent à l’idée de devoir fermer notre établissement.

Comment s’est déroulée la compétition ?

Comme la première fois, tout s’est très bien passé. Nous sommes heureux de partir à l’aventure et de ne pas savoir où l’on va. On est bien gâtés par la production, l’ambiance était super puisque ce n’était que des gagnants. Je pense qu’il y aura toujours des candidats plus titillants que les autres, mais on a tous pris ce Combat des régions à la légère. Lors de notre première participation, on a eu tellement de critiques que l’on a fait des travaux pour tout améliorer.

« On est au top, malgré les critiques des candidats qui sont venues la deuxième fois, on ne plus rien changer »

Dans quel état d’esprit étiez-vous ?

La particularité des candidats de Bienvenue chez nous est qu’ils ont tous en tête la maison d’hôtes d’antan où le fermier complète ses revenus. Ils s’attendent donc à un établissement simple où ils vont vivre avec leurs hôtes. On savait que l’on n’allait pas leur convenir avec notre maison d’hôtes moderne, et comme la première fois, on s’est fait casser sur ce côté-là.

Lors de ce Combat des régions, vous avez tenu à défendre votre région et le patrimoine local ?

On a une superbe région que l’on n’a pas pu mettre assez en avant dans l’émission. Après avoir été dans l’Orne, la Nièvre et le Tarn, on s’est dit que l’on avait cette chance d’être à vingt minutes de la mer et à une heure de la montagne. Nous sommes à proximité de tout et on a le soleil toute l’année. Je suis déçu que l’on n’ait pas pu le mettre plus en avant dans l’émission.

Que retenez-vous de cette deuxième participation ?

Les retombées médiatiques sont énormes et on ne s’en rend pas compte avant de participer à l’émission. J’ai peur que cela ne fonctionne pas aujourd’hui, car je me dis que c’était tellement beau la première fois… Je redoute que les téléspectateurs ne comprennent pas nos tarifs par rapport à notre région. On est au top, malgré les critiques des candidats qui sont venues la deuxième fois, on ne peut plus rien changer. Je pense que ce ne sont pas des clients potentiels et qu’ils ne savent pas apprécier le bien-être. Cela est dommage pour eux, car ils avaient une nuit gratuite et ils n’en ont pas profité.


- Bienvenue chez nous, la 100e : Le combat des régions, du lundi 6 au vendredi 10 novembre à 18h15 sur TF1



TF1   DIVERTISSEMENT   BIENVENUE CHEZ NOUS  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
Brigitte (Bienvenue chez nous) : « Je redoute que les téléspectateurs ne réagissent pas aussi bien que la première fois »
Bienvenue chez nous déprogrammé, Valérie Damidot en quotidienne avec Mon plus beau Noël sur TF1
Bienvenue chez nous, la 100e : Brigitte & Pascal, Anne & Philippe, Soraya & Nicolas et Brigitte & Bernard pour un Combat des régions
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017