lundi 14 avril 2003 à 00:21 par

Thierry Dugeon

C’est lui ! C’est Thierry Dugeon ! J’ai en face de moi l’OVNI de Canal +, le seul homme qui anima Nulle part
ailleurs
, alors qu’il était parfaitement inconnu du
grand public. Aujourd’hui, après les feux des
projecteurs, Thierry Dugeon se consacre à Dans ma boîte, un magazine autour du monde du travail, tous les matins à 10h40 sur France 5. Loin des strass d’antan, ce journaliste m’a confié son actualité, ses projets, sans manquer de revenir sur l’aventure Canal, sa première « boîte ». Entretien.

Thierry Dugeon
©France 5 - N.Guyon 

Joseph Agostini : Dans ma boîte, votre émission matinale, s’attaque à un thème délicat : le monde du travail. Quel angle privilégiez-vous ?

Thierry Dugeon : Il s’agit d’une émission d’information, proche d’un journal. Nous traitons un sujet par jour, comme l’intérim ou le placard, censé intéresser les actifs. Pas de strass ! Rien à voir avec Stars à domicile. J’ai choisi France 5 pour répondre à une mission de qualité, de rigueur, d’exigence, en accord avec les attentes du téléspectateur. Dans service public, il y
a public, non ?

D’abord diffusée à 7h, Dans ma boîte est désormais programmée à 10h40. L’audience a t-elle augmenté ?

Nous faisons 5 à 9% de part de marché. L’audience reste fluctuante, mais la chaîne est plutôt
satisfaite. Avec des magazines comme Maternelles ou
Le journal de la santé, Dans ma boîte répond à une demande du public de France 5.

Avant France 5, vous avez passé douze ans sur Canal +, chaîne sur laquelle vous avez débuté en 1989. Quel
y a été votre parcours avant la fameuse présentation
de Nulle part ailleurs ?

J’ai intégré le service des sports de Charles Bietry sur une candidature spontanée. En 1995, j’ai quitté
Paris pour Los Angeles, où j’ai été correspondant pour
la chaîne durant cinq ans. Je suis journaliste de
formation. Le passage dans Nulle part ailleurs est
ma seule expérience strass !

Pour le coup, elle restera gravée dans les mémoires des fidèles de Canal+. Comment avez-vous accédé à ce
rendez-vous phare en clair de la chaîne ?

J’étais encore à Los Angeles lorsque de Greef m’a contacté : "Viens dîner à Paris, j’ai quelque chose à
te proposer". Je ne savais pas de quoi il s’agissait.
La présentation de Nulle part ailleurs ne m’a pas
frôlé l’esprit ! De Greef voulait faire une émission
plus sérieuse, davantage axée sur l’information
qu’avant. J’ai relevé le défi.

La réanimation de Nulle part ailleurs était-elle encore possible, après de si nombreux plans de
sauvetage ?

Nous avons sauvé les meubles, avec 5 à 7% de part de marché. Cependant, le public avait déjà déserté la
chaîne. L’explosion du câble et du satellite y était
pour beaucoup ! Je suis parti pile poil avant la totale
déconfiture.

Page 1 sur 2 SUIVANT 

- Dans ma boîte : du lundi au vendredi à 10h40 sur France 5



FRANCE 5  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017