jeudi 13 juin 2013 à 18:38 par

Thierry Moreau (Touche pas à mon poste !) : « J’espère toujours le retour des 7 d’or en 2014 »

Voici, Ici Paris, Télé 7 jours, Thierry Moreau est avant tout un homme de presse écrite. Parallèlement à son poste de directeur de la Rédaction du célèbre hebdomadaire Télé, il évolue depuis 2010 au sein de l’équipe de Touche pas à mon poste. Dans la bonne humeur, Thierry Moreau distille ses informations au sein de la joyeuse bande de Cyril Hanouna. Parcours et bilan de saison avec l’intéressé...

Thierry Moreau (Touche pas à mon poste !) : « J’espère toujours le retour des 7 d’or en 2014 »
©Xavier Lahache / D8 

Robin Girard-Kromas : Comment avez-vous intégré la bande de Touche pas à mon poste sur France 4 ?

Thierry Moreau : Au départ, on a fait une grande émission avec une trentaine de chroniqueurs testés par la production où chacun faisait soit des rubriques, des happenings ou commentait autour de la table. Ils ont fait leur choix et j’ai eu la chance d’avoir ma place autour de la table.

N’avez-vous pas souhaité avoir votre propre rubrique ?

Non, l’idée de ma présence dans l’émission, c’était de parler de télé de manière détendue tout en apportant des infos. Mon but était ainsi d’apporter des chiffres, des scoops, et d’être aussi une caution un peu sérieuse à l’émission en tant que patron de Télé 7 Jours.

Comment avez-vous vécu le passage de l’émission sur D8 ?

Je n’étais pas inquiet, mais je réfléchissais quant à la possibilité d’être aussi pertinent tous les jours. Et puis, je me suis rapidement aperçu que la télé est tellement riche, variée et protéiforme qu’il y a toujours quelque chose à commenter, à raconter ou avec lequel on peut s’amuser sur le plateau. En plus, on reçoit un ou deux invités par jour donc tout ça se fait très naturellement.

Comment s’est déroulée l’intégration des nouveaux chroniqueurs cette saison ?

Ça s’est très bien passé dans la mesure où on était déjà une équipe un peu constituée et que c’était aux nouveaux de trouver leur place. Le meilleur exemple, c’est Gérard Louvin qui était très inquiet et qui a mis plusieurs semaines à s’intégrer. Aujourd’hui, il s’amuse et apporte un vrai truc à l’émission. Je pense que chaque année, Cyril aura à cœur d’intégrer de nouveaux chroniqueurs dans la bande.

« Je pense que chaque année, Cyril aura à cœur d’intégrer de nouveaux chroniqueurs dans la bande »

N’êtes-vous pas parfois inquiet d’engager la rédaction de Télé 7 jours avec votre participation à Touche pas à mon poste ?

Ce que je fais à Télé 7 jours me sert dans Touche pas à mon poste et j’essaye de défendre les couleurs du magazine dans l’émission. À l’intérieur de la rédaction, tout cela est plutôt bien vécu, car l’émission apporte aussi une image de modernité à l’équipe. Cela montre que nous ne sommes pas forcément des vieux ringards avec une pipe et de la barbe. On a beau exister depuis très longtemps, cela n’empêche pas notre titre de rester moderne.

Partie 2 > Son avis sur les invités


Vous n’hésitez pas à participer aux différents « happenings » de l’émission. N’avez-vous pas peur de perdre votre crédibilité ?

Il y a toujours une appréhension à jouer avec son image. Mais je pars du principe qu’avec une séquence parodique de Chouchou et Loulou, on est dans le registre de la comédie donc c’est très particulier : je ne suis plus le patron de Télé 7 jours, je me prête juste à un jeu « d’acteur ». La présence dans l’émission en tant que chroniqueur se distingue des happenings qu’on peut faire pour amuser le public.

En critiquant à l’antenne certains programmes, ne craignez-vous la réaction des chaînes par rapport à votre support Télé 7 jours ?

Je sépare toujours les choses. On a mis (en une de Télé 7 jours, ndlr) Karine Le Marchand, car on croyait au succès d’Un air de star, mais l’émission n’a pas fonctionné et on n’a pas hésité à le dire à l’antenne. Après, on n’est pas non plus dans une entreprise de destruction. Il y a toujours du positif, avec au moins un ou deux chroniqueurs qui défendent les programmes. Tout ça reste sympathique : l’important est de parler de l’émission. En tout cas, je n’ai jamais eu de remarques par rapport à ce que j’avais dit.

Touche pas à mon poste a récemment accueilli deux invités « étonnants » : Dodo la saumure et Jean-Luc Mélenchon. Quelle est votre opinion à ce sujet ?

Sur Dodo la saumure, j’étais assez en opposition au fait de l’inviter, car je trouve que ce n’était pas le lieu. C’est d’ailleurs pour cela que je me suis permis de rappeler le numéro de l’association contre la violence faite aux femmes à l’antenne de manière à rééquilibrer un peu le débat. Ce monsieur fait quelque chose de très légal en Belgique, à savoir tenir une maison close, mais ce type de prostitution reste selon moi une violence faite aux femmes notamment en raison de la contrainte économique. Quant à Jean-Luc Mélenchon, c’est tout autre chose. On appréhendait beaucoup sa venue et finalement tout s’est bien passé, car il n’a pas seulement parlé de politique, on a aussi réussi à lui faire dire ce qu’il pensait de la télévision, de ses institutions et de ses programmes. Cela permet de découvrir les hommes politiques un peu différemment de ce qui se passe habituellement. C’était le premier à accepter, mais j’espère que d’autres se prêteront aussi au jeu. On accueille tous ceux qui ont envie de venir.

« Il est dommage d’avoir coupé l’intervention de l’intermittente du spectacle »

Une intermittente du spectacle est intervenue pendant l’émission de Jean-Luc Mélenchon. Sa séquence a été coupée par la chaîne. Qu’en pensez-vous ?

Je trouve dommage que le replay ait été coupé, car c’était une partie intégrante de l’émission. Mais ça ne dépend pas de moi, c’est le diffuseur qui choisit. Après, j’attends d’avoir tous les éléments d’information.

Quel invité vous a laissé le meilleur souvenir et le moins bon au cours de cette saison ?

Dans le bon sens, je retiens Patrick Bruel. Je ne le connaissais pas du tout, c’est quelqu’un de très attachant, d’ouvert et très à l’écoute de son public. Après l’émission, il restait toujours pour signer des autographes à ses fans. Et pendant l’émission, il a beaucoup donné. Sur les mauvais souvenirs, ce sont les invités qui jouent un peu moins le jeu, qui restent un peu plus renfermés. La semaine dernière (interview réalisée début juin, ndlr), Kamel Ouali par exemple.

Partie 3 > Une surexposition de Touche pas à mon poste


Le 14 et le 27 juin, Touche pas à mon poste sera de retour pour deux émissions en prime time. N’est-ce pas un peu trop selon vous ?

Ces émissions nous permettent de toucher des téléspectateurs différents, pas forcément les mêmes que ceux qui suivent le programme en access. Sur la programmation, je pense que la société de production a vendu un certain nombre d’émissions et que la chaîne décide ensuite ce qu’elle souhaite en faire. Pour le moment, nous avons fait trois prime : le premier en prolongement de la Nouvelle star, qui était à mon sens un peu raté, car un peu trop long et laborieux. Le deuxième, autour de Patrick Bruel, très réussi, car rythmé, dense et intéressant. Et le troisième, sur les années 2000, où on était plus en roue libre et proche de l’émission quotidienne.

Ne craigniez-vous pas la surexposition du programme ?

À mon sens, elle vient surtout des multiples rediffusions des émissions d’access qui sont proposées au cours de la journée. C’est vrai que c’est un peu beaucoup. Après, je ne suis pas programmateur de D8 et il faut reconnaître que ces rediffusions fonctionnent bien.

Touche pas à mon poste sera-t-il à l’antenne de D8 cet été ?

On va faire des best of dans lequel on fera des choses tournées en avance à 50%, et des rediffusions de séquences déjà vues pour l’autre moitié. Concernant la programmation, je ne connais pas encore le rythme de diffusion, mais je pense que ce sera tous les jours.

Touche pas à mon poste vous apporte une médiatisation très importante. Comment le ressentez-vous ?

C’est surtout Cyril qui est touché, car c’est vraiment lui qui porte le programme. Après, c’est vrai que les gens me reconnaissent parfois dans la rue. L’émission a une très belle image donc c’est agréable.

« Je suis partant pour la saison prochaine »

Récemment, vous avez été la cible d’une émission concurrente proposée sur NRJ12. Que cela vous a-t-il inspiré ?

Rien du tout !

Vous retrouvera-t-on la saison prochaine dans Touche pas à mon poste ?

Si Cyril me fait confiance, je suis partant.

Partie 4 > Le retour des 7 d’or ?


Avez-vous d’autres projets pour la télévision ?

Je n’ai pas le temps ! Mon vrai métier reste d’être le patron de Télé 7 jours. C’est d’ailleurs ce qui me permet aujourd’hui de faire Touche pas à mon poste.

La presse télé est en difficulté. Comment luttez-vous contre la tendance baissière du marché ?

On est devenu le féminin de la télévision. On s’adresse beaucoup plus à la mère de famille. Dans un marché qui est baissier, on fait la meilleure performance de l’ensemble des titres télé. Je pense que la contribution des membres de la rédaction dans les médias comme Eva Roque à la radio aide aussi. Enfin, nous avons réussi à intégrer véritablement les réseaux sociaux à notre stratégie de développement avec une présence importante. Tout cela mis en musique permet de limiter la casse.

Vous avez indiqué espérer le retour des 7 d’or il y a plusieurs mois. Où en est-on aujourd’hui ?

On y travaille toujours, mais ce n’est pas encore fait. C’est très compliqué à mettre en place, il faut trouver une chaîne, des récompenses qui soient incontestables... Mais on va y arriver !

« On travaille toujours sur le retour des 7 d’or »

Récemment, Gérard Louvin déclarait à Toutelatele ne pas croire au retour des 7 d’or. « Je pense que Thierry n’y arrivera pas. Donner un 7 d’or à Fort Boyard et en même temps à MasterChef, rassembler les gens de toutes les chaînes de télévision dans une même salle, je n’y crois pas du tout  ». Qu’en pensez-vous ?

C’est vrai que réunir tous ces jeux est difficile, mais je reste persuadé que nous pouvons y arriver. Il y a toujours des périodes où les relations vont un peu mieux entre les chaînes. Et à cet instant-là, on aura une fenêtre de tir.

Avez-vous déjà une date en tête ?

2014, ce serait bien. Mais il y a encore beaucoup de choses à faire !



  A LIRE AUSSI  

C8   DIVERTISSEMENT   TOUCHE PAS A MON POSTE !  









LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME

AUDIENCES TV ACCESS


INTERVIEW

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019