jeudi 6 décembre 2012 à 20:10 par

Tonya Kinzinger (Star Academy) : « Je ne serai pas une potiche »

A 44 ans, Tonya Kinzinger se lance un nouveau défi en prenant les commandes de la Star Academy aux côtés de Matthieu Delormeau. Révélée au public français dans le rôle de Jessica (Sous le soleil), la danseuse de formation multiplie les projets pour NRJ12. En plus de la Star Academy, cette dernière apparaîtra prochainement dans la nouvelle série de la chaîne, Dreamz. Pour Toutelatele.com, elle revient sur ces nouveaux challenges...

Tonya Kinzinger (Star Academy) : « Je ne serai pas une potiche »
©JLPPA 

Robin Girard-Kromas : Pourquoi avez-vous accepté de rejoindre l’aventure Star Academy ?

Tonya Kinzinger : Je suis adepte de toutes les valeurs de l’académie, une école pour inculquer la polyvalence à l’artiste. En tant qu’Américaine, cela me paraît normal et c’est assez rare pour les artistes français de s’ouvrir sur d’autres horizons que le chant ou alors la danse. Et puis, je suis une grande fan de musique et j’ai une relation avec NRJ12 qui est très sympa. J’avais envie de retravailler avec eux.

Faisiez-vous partie des fidèles du programme ?

Je n’utiliserai pas ce terme, car je n’étais pas en France à chaque saison, mais j’ai suivi la première. Je regardais les prime time mais jamais les quotidiennes, car j’étais occupée par des tournages.

Quel souvenir gardez-vous principalement de la Star Academy ?

Je pense immédiatement à Grégory Lemarchal. Même si je n’étais pas là pendant toute la saison, j’ai vu certaines de ses prestations et il était vraiment habité par quelque chose de particulier. Il avait une motivation différente que tous les autres et on le sentait lorsqu’il était sur scène. J’étais aussi une fan de Kamel Ouali, je regardais les prime pour découvrir tous les tableaux qu’il avait préparés !

Vous avez déjà pris connaissance du casting. Qu’en avez-vous pensé ?

On a des jeunes qui ont des passés intéressants, certains un peu écorchés vifs. Il y a des voix sublimes. On a vraiment un peu de tout et ce sera intéressant de les voir évoluer.

Pourquoi ne présentez-vous pas la quotidienne avec Matthieu Delormeau ?

Je reviens d’un tournage à Saint Martin, donc c’était peut-être un peu beaucoup. Pour l’instant, je ne me consacre aux émissions hebdomadaires et c’est déjà un énorme travail. Je suis quelqu’un qui aime les choses bien faites et j’essaye de me préparer pour être à la hauteur.

Peut-on rapprocher les deux métiers d’animateur et de comédien ?

Pas du tout. L’animateur doit s’adresser au public, lui donner du spectacle, regarder sans cesse les caméras. En tant qu’acteur, on interprète des personnages et on écoute nos camarades, on doit essayer d’oublier où sont les caméras même s’il faut bien se placer pour rentrer complètement dans nos personnages. Ce sont donc deux approches complètement différentes.

La présentation en duo, et le rôle de « potiche » que vous pourriez avoir, vous effraye-t-elle ?

Au début, quand on m’a proposé l’histoire de co-animation, ce qui m’inquiétait surtout c’était mon partenaire. C’était décisionnaire pour moi, car j’ai besoin d’avoir une belle relation humaine avec mes collègues. Quand ils m’ont parlé de Matthieu, ça m’a plus tout de suite. Je l’avais rencontré avant, et même sans trop le connaître, je le trouvais drôle et cool. Tout cela s’est confirmé ces derniers jours. Et en aucun cas, je n’aurais pas le rôle de « potiche », ça se verra par exemple dans la distribution des textes. C’est un partenariat et je pense qu’on va bien se marrer ensemble.


Avec Star Academy, vous liez votre image à celle de la chaîne NRJ12. Que pensez-vous de ses autres émissions comme L’île des vérités ou Les Anges de la télé-réalité ?

Ce ne sont pas des émissions que je suis donc je ne peux pas vraiment en parler. En France, je ne regarde pas beaucoup la télé-réalité. Et pour Star Academy, je ne ressens pas ça comme une télé-réalité. Ce sont vraiment des jeunes qui viennent de mondes complètement différents et je trouve ça intéressant de voir leur niaque, de prendre une chance qu’ils n’ont pas forcément eue auparavant. Je ne vois pas du tout le côté cohabitation entre académiciens, mais plutôt celui de l’apprentissage, de l’évolution d’artistes pendant plusieurs semaines.

Qui rêveriez-vous d’accueillir sur le plateau de Star Academy ?

Il y en a tellement ! Et beaucoup sont déjà venus à la Star Academy. Comme Beyoncé ou Lenny Kravitz par exemple.

Vous avez une formation de danseuse. Que pensez-vous des nombreux programmes sur la danse qui ont débarqué en France récemment comme Danse avec les stars ?

J’adore. Je suivais surtout l’émission aux États-Unis et j’en suis fan, je trouve que c’est un programme excellent.

On pourrait donc vous retrouver dans Danse avec les stars ?

Ça m’amuserait beaucoup ! D’autant que je n’ai jamais fait de danse de salon. Ce que je trouve bien avec ce type de spectacle, c’est que c’est très sensuel, la femme et l’homme sont sublimés chacun dans leur rôle. Tout le monde devrait savoir danser un tango ! (rires)

Dans Dreamz, votre nouvelle série sur NRJ12, vous côtoyez des ex-stars de la télé-réalité comme Magalie Vaé. Comment l’avez-vous vécu ?

Je ne m’en suis pas du tout aperçue. Déjà, Star Academy est plus un talent show qu’une télé-réalité. Et quand j’étais là-bas à Saint Martin avec tous ces acteurs-chanteurs, j’étais vraiment entourée d’artistes musicaux. Ils chantaient tout le temps, dans la piscine et mettaient l’ambiance. Comme je suis néophyte en télé-réalité, je les ai vraiment découverts là bas.

Quelle comparaison pourriez-vous faire entre le tournage de Dreamz et celui de Sous le soleil ?

C’est complètement différent. Là, on tourne une quotidienne de 26 minutes, Sous le soleil c’était 52 minutes hebdomadaires. Au début, c’était TF1 donc le budget était très conséquent avec deux équipes de 50 techniciens plus parfois une troisième équipe. C’était des moyens énormes, on tournait 52 minutes en plus de six jours. Là, on faisait un épisode par jour et l’équipe technique, c’était maximum 10 personnes. Mais ce qui est génial ,c’est qu’avec la technologie actuelle, on peut tout de même sortir des images magnifiques avec peu de gens. Après, c’est malheureux pour le métier, car ça a supprimé des postes.

Sous le soleil fait son retour sur TMC. Occupée sur NRJ12, seriez-vous prête à revenir dans la série, au moins le temps d’un clin d’oeil.

Bien sûr, je ne dirai pas non. C’est ma série de cœur, je les adore. Mais là, logistiquement, c’était impossible d’y aller. Mais j’espère que ça va marcher pour eux. C’était une superbe série. Je ne sais pas ce que ça va donner aujourd’hui, je découvrirai ça en même temps que les téléspectateurs. En tout cas, mon retour n’est pas impossible.



  A LIRE AUSSI  

SERIES TV   REAL TV   STAR ACADEMY   SOUS LE SOLEIL   NRJ12   TMC  




- Star Academy, du lundi au vendredi à 18h15 et tous les jeudis à 20h50 sur NRJ12 (rediffusions à 11h40 chaque matin et le dimanche à 18h00)






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (mercredi 4 décembre 2019) : Prise au piège, New Amsterdam, Nina... quelle série s’est imposée ?

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (mercredi 4 décembre 2019) : Demain nous appartient et N’oubliez pas les paroles haussent le ton, Objectif top chef en pleine bourre


INTERVIEW


Natacha Espié (Ça commence aujourd’hui) : « Des témoins qui deviennent mes patients ? Ce ne serait pas déontologique... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019