jeudi 18 avril 2019 à 18:47 par

Tonya Kinzinger (Un si grand soleil) : « Janet Lewis va dévoiler ses failles... »

Depuis janvier, Tonya Kinzinger est à l’affiche d’Un si grand soleil sur France 2. La comédienne, qui a fait les belles heures de TF1 avec Sous le soleil entre 1996 et 2008, se confie sur l’évolution de son personnage Janet Lewis. Elle évoque également ses projets.

Tonya Kinzinger (Un si grand soleil) : « Janet Lewis va dévoiler ses failles... »
©Capture France 2  

Benoît Mandin : Comment êtes-vous arrivée dans Un si grand soleil ?

Tonya Kinzinger : Thomas de Mattéi (producteur d’Un si grand soleil, ndlr) m’a contacté pour me proposer de repartir pour une aventure de série télévisée à l’été 2018. J’ai accepté sans même avoir d’avoir d’informations sur le rôle. Je me suis sentie prête pour un retour à la télévision.

Pourquoi avoir attendu quelques mois pour rejoindre le casting ?

J’ai commencé à tourner en novembre (Un si grand soleil a été lancé le 27 août, ndlr). Vu qu’il y a un écart de deux mois entre les tournages et la diffusion sur France 2, je suis apparue à l’antenne qu’en janvier. Le personnage de Janet Lewis a été développé pour ne figurer qu’à ce moment-là de la série. Il fallait d’abord installer certains personnages. La façon de fonctionner de la production d’Un si grand soleil est plus crédible. Elle a privilégié une installation de Janet Lewis à travers son milieu personnel plutôt que la projeter directe tous les jours après qu’elle n’existait pas.

Par quoi avez-vous été séduit dans ce projet ?

Le pari de lancer une nouvelle série quotidienne sur France 2 m’a séduit. Je savais à quel point la chaîne mettait tous les moyens à disposition de la production pour faire d’Un si grand soleil une très belle série. J’ai eu confiance en Thomas de Mattéi. Je connais son passé, le travail qu’il accomplit et ses objectifs donc je savais que l’on partait sur un projet moderne et qui ose. J’ai été très intéressée par le fait de participer à une série qui se veut précurseur.

« Janet Lewis est tellement exigeante qu’elle ne fait pas passer d’émotions »

Comment avez-vous imaginé Janet Lewis ?

C’est une femme qui a un passé assez lourd. Elle est très professionnelle et je pense qu’elle est mariée avec son travail. Janet Lewis est tellement exigeante qu’elle ne fait pas passer d’émotions. Quoiqu’il arrive, elle garde la tête haute afin de réussir ses objectifs. Ses émotions sont protégées derrière une carapace. Le public va pouvoir découvrir ce qui l’a rendu comme ça et ses failles. Dans sa manière de se comporter au quotidien, on peut penser qu’elle a un manque d’empathie.

Entre 1996 et 2008, vous avez l’une des héroïnes de Sous le soleil sur TF1. Quel regard portez-vous sur l’évolution des tournages ?

Cela a beaucoup évolué (rires). Sous le soleil était une série hebdomadaire de 52 minutes. Avant Un si grand soleil, je n’avais jamais fait de feuilleton quotidien. Quand j’ai commencé Sous le soleil, on a tourné en film. On a fait la passerelle au numérique. Aujourd’hui, on est sur un format quotidien extrêmement huilé. J’ai l’impression que ce tournage existe depuis de nombreuses années. Cela m’a rappelé la façon de faire des dernières saisons de Sous le soleil. Je suis épatée par l’osmose entre toutes les équipes de production d’une série qui a débuté il y a seulement quelques mois.

Pourquoi avez-vous souhaité vous retirer du monde des séries ?

Après l’aventure Sous le soleil, j’ai ressenti le besoin de vivre autre chose. Je souhaitais rencontrer le public qui nous suivait depuis douze ans. Bien que c’était magique, j’étais un peu coupée du monde à Saint-Tropez. On était dans une bulle protectrice. Quand je suis retournée à Paris, j’ai multiplié les projets en théâtre et j’ai participé à Danse avec les stars. J’ai enchaîné sur trois tournées, ça m’a permis de rencontrer le public. C’était un cadeau de la vie ! Je n’étais pas prête à me dire : « Je m’enferme à nouveau dans une série ». Sous le soleil était vraiment la seule expérience que j’ai connue.

« Après Sous le soleil, j’ai ressenti le besoin de vivre autre chose »

Les plateaux de tournage ne vous ont-ils pas manqué ?

Dès ma première journée de tournage pour Un si grand soleil, je me suis rendu compte que cela avait été le cas. J’avais vraiment l’impression d’être retournée à la maison. C’était confortable, j’étais bien et j’adore l’ambiance des plateaux. Je trouve que chaque nouvelle expérience professionnelle ou humaine nous apporte autre chose. Pendant ces dix années, je me suis enrichie sans me rendre compte que les tournages d’une série me manquaient.

En 2013, TMC a proposé un remake de Sous le soleil. Quel regard avez-vous porté sur cette nouvelle version, portée par Adeline Blondieau ?

Pour moi, c’était une autre série. Sous le soleil était un très beau feuilleton et j’ai trouvé que ce n’était pas nécessaire d’aller au-delà de l’arrêt qu’il a connu. Sous le soleil faisait encore des records d’audience sur la fin et ces scores n’ont jamais été égalés pour de l’access prime time. Je n’avais pas envie de repartir pour un « Sous le soleil réduit ».

TF1 vient de relancer Je suis une célébrité : sortez-moi de là. Avez-vous été approchée ?

Oui, mais j’ai refusé, car je n’ai pas du tout envie de faire une émission de télé-réalité (rires). Outre Un si grand soleil, j’ai beaucoup de projets au théâtre. D’autres en télévision, mais rien n’est encore acté.



  A LIRE AUSSI  
¤ Maëlle Mietton (Un si grand soleil) : « L’histoire Julien / Claire plane autour d’Alice... »

¤ Jérémy Banster (Un si grand soleil) : « Entre Alice et Claire, l’histoire de Julien n’est pas réglée... »


FRANCE 2   SERIES   UN SI GRAND SOLEIL  




- Un si grand soleil, du lundi au vendredi à 20h40 sur France 2





comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 26 mai 2019) : Bienvenue chez les Ch'tis écrase les Européennes, Matrix Révolutions séduit face à Intolérable Cruauté

Audiences TV Prime (dimanche 26 mai 2019) : Bienvenue chez les Ch’tis écrase les Européennes, Matrix Révolutions séduit face à Intolérable Cruauté


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 26 mai 2019) : Les mystères de l'amour remontent face aux Européennes, 66 minutes regonflé à bloc

Audiences TV Access (dimanche 26 mai 2019) : Les mystères de l’amour remontent face aux Européennes, 66 minutes regonflé à bloc


INTERVIEW
Solène Hébert (Demain nous appartient) : « Entre Victoire et Georges, un deuxième drame va se jouer... »

Solène Hébert (Demain nous appartient) : « Entre Victoire et Georges, un deuxième drame va se jouer... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019