Toute la ville en parle

Toute la ville en parle
©Jacques Marouani, Guillaume Durand et Childéric Muller 


DIFFUSION

Samedi 10 octobre 1992 à 20h45 sur TF1
Arrêtée le samedi 20 février 1993


PRODUCTION

Jacques Marouani, Guillaume Durand et Childéric Muller


PRESENTATION

Guillaume Durand (octobre - décembre 1992) et Alexandre Debanne


SYNOPSIS

Enregistrée au Zénith devant un public de 4 000 personnes, Toute la ville en parle est un divertissement mêlant défis, records et variétés. Pendant toute l’émission, plusieurs invités (chanteurs, humoristes, comédiens...) assistent à des exploits spectaculaires, réalisés pour la plupart par des inconnus.

Exemples de défis présentés :
« Belle et Sébastien » : le petit Sébastien, 6 ans, a demandé à son chien de crever 100 ballons en moins de 3 minutes.
« La pelleteuse et le café » : un conducteur de pelleteuse doit servir un café dans une tasse et le sucrer à l’aide de son engin de chantier.
« Le défi des pompiers » : deux pompiers soufflent dans une lance à incendie de 300 mètres pour tenter de faire exploser un ballon situé à son extrémité.
« Cent guitares » : Marcel Dad, professeur de guitare, essaie de reconnaître 10 mélodies jouées simultanément par 100 musiciens.
« Monsieur muscle » : un candidat a pour objectif de retourner 10 voitures de suite à la seule force de ses bras.
« Le tracteur de course » : un conducteur de tracteur peut-il rivaliser avec un champion de moto dans un slalom ?


ANECDOTES

- Si au départ Toute la ville en parle était animée par Guillaume Durand, avec la complicité d’Alexandre Debanne, l’émission a changé de visage à la rentrée de janvier 1993. Le présentateur de Vidéo Gag a pris du galon et tient alors les commandes du divertissement, accompagné de plusieurs visages de TF1 : Fabienne Égal, Amanda Lear, Denise Fabre, Annie Pujol et Véronique Genest (à tour de rôle). Il s’agissait de l’adaptation de Wetten dass ?, concept à succès allemand.

- Lors de son lancement, Tout le monde en parle n’a réuni que 5.47 millions de téléspectateurs, pour une part de marché de 28%. Ce soir-là, TF1 réalisait un score identique à France 2 et sa Nuit des héros en nombre de téléspectateurs.

- En novembre et décembre 1992, l’émission a atteint des scores plus performants pour les samedis soir de TF1, culminant à 7.9 millions de téléspectateurs (40% de part de marché) le 19 décembre 1992.

- En 1993, le changement de formule a occasionné une chute d’audience. Le 20 février, Toute la ville en parle était redescendue à 30% de part de marché. Elle partageait alors l’affiche du samedi soir avec Les Grosses têtes ou Crise de rire.

- Après l’arrêt de Toute la ville en parle, de nouveaux programmes du samedi ont fait leur apparition sur TF1, tels que Le Pied à l’étrier ou Histoires d’en rire. Au printemps 1993, TF1 choisissait de programmer Columbo sur sa case de première partie de soirée du samedi.



ACTUALITES




GALERIE

TF1/DR TF1/DR TF1/DR TF1/DR TF1/DR TF1/DR TF1/DR






comments powered by Disqus

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 12 décembre 2018) : Harry Quebert large leader, Stéphane Plaza plus fort que Mystère au Louvre

Audiences TV prime (mercredi 12 décembre 2018) : Harry Quebert large leader, Stéphane Plaza plus fort que Mystère au Louvre


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 12 décembre 2018) : DNA toujours devant NOPLP, C à vous et Quotidien au top, TPMP résiste

Audiences TV access (mercredi 12 décembre 2018) : DNA toujours devant NOPLP, C à vous et Quotidien au top, TPMP résiste


INTERVIEW
Rio Mavuba (Rennes / Astana) : « Je n'ai pas d'amertume sur ma fin de carrière au Sparta Prague »

Rio Mavuba (Rennes / Astana) : « Je n’ai pas d’amertume sur ma fin de carrière au Sparta Prague »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2018