mercredi 23 octobre 2019 à 16:05 par

Tressy et Olivia (Les Mamans, 6ter) : « C’est une opportunité de montrer que notre famille ressemble à toutes les autres »

6ter a dégainé ce lundi 21 octobre la saison 3 des Mamans. Parmi les nouvelles venues, Tressy et Olivia, en couple et parents d’un petit Nathan. Pour Toutelatele, les Ligériennes ont décrit leur fonctionnement et leur vision de l’éducation, tout en se projetant sur le futur.

Tressy et Olivia (Les Mamans, 6ter) : « C’est une opportunité de montrer que notre famille ressemble à toutes les autres »
©Capture 6ter 

Joshua Daguenet : Est-ce une fierté de représenter la première famille homoparentale des Mamans ?

Olivia : Actuellement, nous ne nous rendons pas compte des répercussions. Peut-être après si cela donne une image positive et que cela permet de changer quelques mentalités.

Tressy ayant accouché de Nathan, le ressenti maternel est-il totalement similaire pour toutes les deux ?

Tressy : Moi, oui, forcément car je suis entrée dans le processus classique.

Olivia : Nathan, je l’ai aimé tout de suite. L’instinct maternel s’est déclenché au moment où il est sorti. Je crois que cela ne change pas grand-chose selon que l’on accouche ou non de l’enfant.

Est-il acté qu’Olivia donnera naissance à votre deuxième enfant ?

O : À vrai dire non. La décision m’appartenait mais j’ai connu des bouleversements dans ma vie qui ont modifié la programmation ces deux dernières années. En tout cas, si je ne porte pas le deuxième enfant, il est acté que je porterai le troisième. Je connaîtrai une fois la maternité.

« Nous vivons notre vie comme nous l’entendons et le regard des autres nous importe peu »

Dans votre quotidien, êtes-vous confrontée au devoir de prouver que vous êtes aussi légitime qu’un couple hétérosexuel ?

T : Non, pas du tout. Pour nous, de base, notre couple est totalement normal. Nous n’avons pas besoin de prouver quoi que ce soit.

O : Nous vivons notre vie comme nous l’entendons et le regard des autres nous importe peu. Nous essayons de donner des bonnes valeurs à Nathan et nos proches ne se posent plus de questions.

Votre mariage d’amour a aussi été un mariage de raison afin de valider les droits de votre enfant. La cérémonie a-t-elle causé quelques remous au sein de vos familles respectives ?

T : Quand nous avons annoncé notre mariage, il n y a pas eu de remous, bien au contraire.

O : Ils ont pleuré de bonheur lors de la cérémonie. Ce n’était que du positif.

Dans la conscience collective, cela semble plus facile d’accepter deux parents femmes que deux parents hommes…

O : En règle générale, un couple de femmes passera toujours mieux qu’un couple d’hommes. C’est triste mais les hommes vont se projeter et fantasmer sur un couple de femmes, mais un couple d’hommes va plutôt engendrer un malaise. Cela se répercute donc sur la conscience collective et les femmes sont beaucoup plus acceptées.

Avez-vous la crainte que dans le futur, Nathan souffre d’une absence paternelle dans la représentation de l’autorité ?

T : Nathan ne ressentira jamais ce manque car il a un parrain, des tontons, des grands-pères, des hommes de notre entourage très proches de lui. Niveau autorité, nous le sommes quand il le faut.

O : Les gens sont rassurés quand on met tout dans des cases. Le papa bricole et fait le méchant, tandis que la maman fait des câlins et la cuisine. En réalité, une maman et un papa peuvent très bien tout faire.

« Quand j’ai accouché de Nathan, je me suis renfermée dans ma bulle avec notre fils »

Olivia a souffert de voir son couple s’éloigner à l’accouchement de Tressy. Comment allez-vous corriger le tir en cas de nouvelle grossesse ?

T : Quand j’ai accouché de Nathan, je me suis renfermée dans ma bulle avec notre fils. Je n’ai pas laissé la place à Olivia sans m’en rendre compte et j’ai vu que cela a fait souffrir ma femme. Nous nous aimions toujours aussi fort mais cela nous a éloignées. Nous n’étions plus autant fusionnelles.

O : Nous avons essayé de tirer des leçons pour fonctionner différemment. Surtout du côté de Tressy car c’est elle qui a crée cette ambiance là avec son ressenti. Nous apprenons à chaque fois quand on a un, deux, trois enfants…

Votre compte Instagram est privé, ce qui est peu commun quand on passe à la télévision. Pourquoi ce choix ?

T : Pour ma part, j’ai un compte privé car j’ai toute ma famille dessus. Nous partageons des photos plus personnelles et nos familles ne veulent pas forcément être vues.

O : Nous avons crée un compte public exprès afin de partager notre quotidien.

Allez-vous suivre vos passages dans l’émission ?

T : Obligatoirement. Le lundi du lancement [le 21 octobre 2019, ndlr], nous avons invité des amis avec du pop-corn pour un petit après-midi.

O : Quitte à ce qu’ils se moquent de nous, autant qu’ils soient à côté, comme ça on rigole tous ensemble ! La plupart sont contents car c’est une opportunité de transmettre un message positif et montrer que notre famille ressemble à toutes les autres.



  A LIRE AUSSI  
¤ Angélica (Les Mamans, 6ter) : « Stella est une petite fille parfaite depuis que Tony est arrivé »

¤ Les Mamans (audiences) : Johanna et Pauline terrassent Patricia Arquette (Médium) et Grey’s Anatomy avec un record historique


DIVERTISSEMENT   6TER  








LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (vendredi 15 novembre 2019) : J’ai épousé un inconnu et Bull convaincants, Mask Singer leader en baisse, Fauteuils d’orchestre sous le million

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (vendredi 15 novembre 2019) : Demain nous appartient renverse N’oubliez pas les paroles, C à vous et Objectif top chef puissants


INTERVIEW


Eric Naulleau (De quoi je me mêle, C8) : « La polémique Yann Moix est terminée... »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019