Adam Rodriguez, le sex-symbol des Experts Miami

vendredi 1er mai 2009 à 17:05 |
CBS Entertainment

C’est le beau gosse des Experts Miami. A l’occasion du Festival de la télévision de Monaco, Toutelatele.com a eu le privilège de rencontrer Adam Rodriguez, alias Eric Delko, l’un des adjoints d’Horatio Caine. Et une chose est sure : au vu du charme certain de l’acteur, Katherine Heigl n’a pas du beaucoup se faire prier avant de se laisser embrasser dans Roswell...

Emilie Lopez : Avant de devenir Eric Delko dans Les Experts Miami, vous avez joué dans de nombreuses séries, mais très peu au cinéma. Etait-ce un choix personnel, de vous tourner principalement vers la télévision ?

Adam Rodriguez : Il est vrai que j’ai joué dans de nombreuses séries télévisées, mais pas dans de « gros » films, surtout dans de petits films que peu de personnes ont vu ! (rires) Mais j’ai encore beaucoup de temps devant moi pour le faire. Pour l’instant, je suis très heureux avec ce que j’ai.

Comment définiriez-vous votre personnage dans la série ?

C’est un mec qui travaille dur. Il met sa famille et ses collègues au premier plan dans sa vie. Il est dévoué à son travail, qu’il veut toujours bien faire. Eric est prêt à se mouiller pour les autres, voire à transgresser les règles, si c’est pour les bonnes raisons. C’est d’ailleurs son trait de caractère le plus important : il sait que la limite est très mince entre d’un côté faire les bonnes choses, et de l’autre faire les mauvaises choses, mais pour de bonnes raisons.

En quoi ressemblez-vous à Eric ?

Comme lui, je suis très dévoué à mes amis et à ma famille : ils représentent ce que j’ai de plus cher au monde. Certaines choses sont irremplaçables, et pour moi, ceux que l’on aime le sont. Donc on se doit d’être dévoué envers eux, et d’honorer ses engagements à leur égard. Comme lui, cela ne me dérange pas de faire quelque chose qui pourrait paraître mauvais, si c’est pour les bonnes raisons.

A l’inverse, en quoi différez-vous de votre personnage ?

J’ai un peu plus de sens de l’humour que lui ! (rires) Il se prend plus au sérieux que je ne le fais moi. De plus, Eric accepte l’autorité beaucoup mieux que moi. Je pense que j’aurais du mal à gérer le fait d’avoir un supérieur hiérarchique.

Pourtant, étant acteur, vous êtes amené à suivre des « ordres », notamment des réalisateurs...

C’est vrai, car on me « dirige ». Mais je vois plus ça comme une collaboration qu’une relation employé/chef. Le réalisateur peut me dire ce qu’il attend de moi, mais dans la mesure où je suis devant la caméra, si je vois les choses différemment, je trouverais toujours un moyen de le faire à ma façon.

Comment aimeriez-vous voir votre personnage évoluer, dans les prochaines saisons ?

Je le verrais bien prendre plus de responsabilités dans le labo. Et, pourquoi pas, chapeauter sa propre enquête...


Vous avez avoué, dans une interview, vouloir tourner en France...

On adorerait ça ! On a vraiment envie que cela se fasse. Compte tenu de la popularité internationale de la série, notre rêve serait de l’emmener « sur les routes » et filmer dans les pays où elle est vraiment très populaire. Et la France en fait partie.

On peut constater, au vu des audiences, que la franchise de Miami est la plus appréciée par les Français. Pour quelles raisons, selon vous ?

Je ne pourrais pas vous dire pourquoi, mais je suppose que c’est parce que c’est la plus sympa à regarder : les couleurs sont magnifiques, très claires et lumineuses. Le fait de tourner à Miami apporte quelque chose à la série. De plus, le rythme est très soutenu, si bien que l’on est littéralement captivé.

Lors d’une interview accordée à Toutelatele.com, Eva Larue avançait comme hypothèse la présence de bikinis...

C’est surement ça : les gens rêvent de voir David Caruso (Horatio Caine, ndlr) en bikini ! (rires)

Khandi Alexander a pris la décision de quitter la série, au terme de la saison 6. Comment avez-vous pris la nouvelle de ce départ ?

Cela m’a vraiment attristé, car c’était l’une de mes préférées dans la série. Elle va vraiment beaucoup me manquer. Néanmoins, je comprends sa décision : elle était prête à faire d’autres choses, explorer d’autres aspects de sa carrière et je sais qu’elle est tellement talentueuse que ça va marcher pour elle.

Vous avez grandi à New York. Faire partie de la franchise Manhattan vous aurait-il tenté ?

A l’époque où j’ai été pris pour les Experts : Miami, personne n’imaginait qu’il y en aurait une à New-York. Mais je l’avoue, lorsque j’ai su qu’il y aurait ce spin off, je me suis dit : « Tiens peut-être que je pourrais y participer ! » (rires)

On vous voit souvent comme le « beau gosse » de la série. Êtes-vous à l’aise avec ça ?

Ça ne me dérange pas du tout d’être vu comme un « sex-symbol », ça ne me met pas mal à l’aise. Mais ce n’est pas non plus comme ça que je me vois ! Je suis quelqu’un de maladroit et timide parfois, comme tout le monde. Donc c’est drôle que les gens me voient comme ça...

USA    SERIES TV    INTERNATIONAL    LES EXPERTS : MIAMI   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Touche pas à mon poste : ce que réserve Cyril Hanouna sur C8 pour la rentrée avec de nouveaux chroniqueurs, Benjamin Castaldi remplacé...

2 - N’oubliez pas les paroles : le retour de la maestro Natasha, Nagui chamboulé sur France 2

3 - Carla & Kévin (spoiler) : les révélations de son père, « Je n’ai jamais regardé tes émissions », fiasco d’audience sur TFX


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022