mercredi 1er mai 2013 à 19:22 par ,

Animateurs : leur première fois à la télé

Laurence Ferrari

Laurence Ferrari
© 

Née le 5 juillet 1966 à Aix-les-Bains, Laurence Ferrari a démarré sa carrière par la case presse. Du Figaro magazine à Europe 2, en passant par Le Point, elle a rejoint l’équipe de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 pour Combien ça coûte ? au début des années 1990. À partir de septembre 1994, son visage est devenu plus familier grâce à sa chronique « Santé » au sein de Studio Gabriel. Sa première intervention chez Michel Drucker, sur France 2, était face à Michel Sardou, à une époque où l’on pouvait encore fumer sur un plateau. Le stress a été son premier sujet. Après la chaîne publique, Laurence Ferrari a rejoint le groupe TF1, d’abord en intégrant LCI, puis en présentant Vis ma vie ou Sept à huit. Avant de prendre les commandes du 20 heures de TF1, en 2008, elle a fait un crochet par Canal+ et Dimanche+. Suivront Parole de candidat ou Le Grand 8.

Benjamin Castaldi

Benjamin Castaldi
© 

Né le 28 mars 1970, Benjamin Castaldi n’a pas toujours été un animateur de real tv. En septembre 1994, il faisait sa première chronique cathodique sur le plateau de Studio Gabriel, la quotidienne de Michel Drucker sur France 2. Spécialiste cinéma du magazine, il est resté fidèle au célèbre présentateur en poursuivant l’aventure le dimanche. En parallèle, Benjamin Castaldi a animé L’Étoffe des ados sur La Cinquième, avant de rejoindre TF1 et les divertissements. La parenthèse Célébrités refermée, sa carrière a fait un bond avec l’arrivée de la télé-réalité en France et Loft Story. Depuis 2001, Benjamin Castaldi a été aux commandes, dans le désordre, de La Ferme Célébrité en Afrique, Nouvelle Star ou Secret Story dans le genre.

Claire Chazal

Claire Chazal
© 

Claire Chazal est née le 1er décembre 1956. Elle a débuté sa carrière journalistique dès 1980, avec Europe 1, L’Expansion ou L’Usine nouvelle. Spécialiste économique, elle était grand reporter à Antenne 2 lorsqu’elle est apparue pour la première fois à l’écran, dans un reportage sur la préparation du Marché unique européen.
1991 est l’année de son passage sur TF1. Au cours de l’été, elle présente les éditions du Journal du week-end. Elle conserve toujours ce rôle sur la première chaîne d’Europe, en intervenant pour les opérations spéciales (interview présidentielle, soirées électorales...). Entre temps, Claire Chazal a présenté le Je/nous de Claire sur PinkTV et s’est même frotté au théâtre. Depuis 2010, elle présente également chaque samedi midi le magazine d’enquêtes Reportage, rendez-vous historique de TF1.

Michel Denisot

Michel Denisot
© 

Michel Denisot est né le 16 avril 1945. Après avoir, dès l’âge de 15 ans, fait quelques piges pour un journal local, il intègre, en 1968, la station régionale de l’ORTF de Limoges, où il fait sa première apparition télévisée. En 1975, il co-présente, sur TF1, le Journal de 13 heures, aux côtés d’Yves Mourousi et Claude Pierrard, avant d’intégrer le service des sports, et de prendre les commandes de Téléfoot avec Thierry Roland. Il quitte la Une en 1984 et participe à la création de Canal+, comme « producteur/présentateur ». Là, les émissions s’enchaînent avec Zénith, Le Journal du cinéma ou encore Télés Dimanche. Il devient en 1998 directeur des sports puis en 2001, directeur général des programmes de Canal+. Un an plus tard, alors que la chaîne est au bord de la faillite, il devient président d’i>Télé et de Sport+, et prend la direction des chaînes MultiThématiques Canal Satellite. Après la reconstruction, en 2004, il est nommé directeur général adjoint du Groupe Canal+, et prend les commandes du Grand Journal...

Sophie Davant

Sophie Davant
© 

Sophie Davant est née le 19 mai 1963 à Bordeaux. Après un diplôme de LEA (langues étrangères appliquées), elle fait l’IUT de Bordeaux afin de devenir journaliste. Après un stage en tant que rédactrice à Antenne 2 en 1986, elle fait ses premiers pas à la télévision dans Télématin où elle présente la Météo. En 1989, elle effectue quelques remplacements dans cette même émission et anime également aux côtés de Didier Régnier, Aventures Voyages. La popularité de Sophie Davant prend son envol lorsqu’on lui confie la co-présentation de Fort Boyard avec Patrice Laffont (1990). Elle devient la même année responsable du service Météo à France 2. Suivront Le Téléthon, C’est au programme, Toute une histoire...

Arthur

Arthur
© 

De son vrai nom Jacques Essebag, Arthur est né le 10 mars 1966. Avant la télévision, l’animateur a surtout été l’un des piliers des ondes durant de longues années : RFM, Skyrock, Fun Radio, Europe 2... Il doit d’ailleurs sa première apparition à l’interdiction d’émettre de Kiss FM, au JT du 12 février 1988. En réalité, la toute première télé d’Arthur a eu lieu dans Les Visiteurs du mercredi de Patrick Sabatier à la fin des années 1970... Dans le petit écran, il aura fallu attendre 1992 et L’Émission impossible de TF1 pour voir Arthur officier face caméra dans le premier rôle. Au milieu des années 1990, il devient l’un des animateurs-producteurs incontournables de France Télévisions, avec notamment Les Enfants de la télé ou La Fureur, avant de retourner sur TF1 poussé par un vent de polémique. En tant que producteur, il signe Exclusif, 120 minutes de bonheur ou Rêve d’un soir, et prend la direction d’Endemol à l’heure de la naissance de la real tv. Suivront A prendre ou à laisser, Arthur et les incollables ou Vendredi, tout est permis.

Laurent Ruquier

Laurent Ruquier
© 

Laurent Ruquier est né le 24 février 1963. Après avoir conquis son public en scène et à la radio, l’animateur a connu des débuts difficiles dans le petit écran. Sa première apparition a lieu dans l’émission de Jacques Mailhot, Paris Kiosque, où il tient une pastille humoristique intitulée « Comme un S’cheveu sur la Z’oupe ». Ses premières émissions « en solo », Rien à cirer (France 2, 1994) et Les Niouzes (TF1, 1995), ont été, quant à elles, des échecs d’audience. Sniper pour Thierry Ardisson dans Tout le Monde en parle, puis acolyte de Marc-Olivier Fogiel dans Un An de + sur Canal+, il revient véritablement aux commandes d’une émission en septembre 2000, avec On a tout essayé, diffusée sur France 2 en seconde partie de soirée. La rentrée suivante, toute la fameuse bande à Ruquier était conviée à rejoindre l’access de la chaîne. Suivront On n’a pas tout dit, On n’est pas couché ou On n’demande qu’à en rire.

Julien Courbet

Julien Courbet
© 

Julien Courbet est né le 7 février 1965. Après des débuts sur les ondes à Bordeaux, l’animateur apparaît dans le petit écran en 1987, sur France 3 Aquitaine, pour donner les résultats du Hit Parade. Il rejoint ensuite Paris et apparaît dans Ainsi font font font aux côtés de Jacques Martin, sur Antenne 2. Repéré dans un même temps par Gérard Louvin, Julien Courbet fait ses débuts sur TF1 avec Sans Aucun Doute en 1993. Il devient rapidement le « Zorro du PAF ». L’émission, diffusée en seconde partie de soirée, réalise des audiences record tout au long des 14 saisons d’antenne, dépassant certains soirs les 50% de part de marché. Il en animera plus de 500 numéros. Parallèlement, il présente sur TF1, entre autres émissions, les 7 péchés capitaux, Succès, le Champion de la télé, Intervilles, les Mariés de l’an I, Quel Cirque et les Rois du Système D. Devenu producteur, Julien Courbet est à l’origine de Confessions intimes, Les 10..., Le Détective, Le Grand frère ou encore Au cœur du couple. Depuis la rentrée 2008, l’animateur a rejoint France 2 et présenté Service Maximum, En toutes lettres ou Seriez-vous un bon expert ?. En 2012, il a monté son premier one-man-show.

Jean-Pierre Foucault

Jean-Pierre Foucault
© 

Jean-Pierre Foucault est né le 23 novembre 1947. Après des débuts sur les ondes de RMC et sur les écrans de Télé Monte-Carlo, l’animateur fait ses premiers pas sur une chaîne de télévision nationale en avril 1976, sur le plateau de Ring Parade / Système Deux, en remplacement de Guy Lux. A la fin des années 70, Jean-Pierre Foucault passe par la case des Jeux de 20 heures, avant de retrouver celles de L’Académie des 9. Sur Antenne 2, il prend également les commandes d’Affaire suivante et de La Trappe. Débauché par Etienne Mougeotte pour présenter Le Juste Prix sur TF1, Jean-Pierre Foucault anime finalement Sacrée Soirée. L’émission de variétés, produite par Gérard Louvin, occupera les mercredis de TF1 jusqu’en 1994. En parallèle, il amuse les plus jeunes avec Disney Parade. Suivront Miss France, Les Années tubes, Intervilles, Qui veut gagner des millions...

Mireille Dumas

Mireille Dumas
© 

Mireille Dumas est née le 10 septembre 1953. D’abord journaliste de presse écrite, elle apparaît la première fois à la télévision en 1986 avec l’interview de Catherine Ringer, pour l’émission Sexy Folies. Devenue productrice en 1991, Mireille Dumas s’installe dans le fauteuil de Bas les Masques, sur France 2, en septembre 1992. Créant de véritables petits séismes lors de chaque numéro, la journaliste y reçoit marginaux et aborde les thèmes de la fracture sociale. Suite aux scandales des animateurs/producteurs en 1996, elle revient une année plus tard avec La vie à l’endroit. Avec ce rendez-vous, elle accède à la case du prime time lors de spéciales.
En 2000, elle rejoint France 3 pour présenter Vie privée, vie publique et produire des documentaires. Depuis la rentrée de septembre 2012, elle occupe la case du lundi soir de la chaîne publique, avec Signé Mireille Dumas.

Nagui

Nagui
© 

Nagui est né le 14 novembre 1961. L’animateur est apparu pour la première fois dans le petit écran, sur FR3, le 2 mars 1985 à l’occasion d’une émission où il recevait les Inconnus. Après des passages remarqués sur M6 (Fréquenstar) et TF1 (Et puis quoi encore !), c’est sur la Cinq qu’il découvre la popularité grâce à Que le meilleur gagne, dès 1990. Passé sur France 2, le succès du jeu lui permet de créer l’émission musicale Taratata. Et les portes du prime time de s’ouvrir en 1994 avec N’oubliez pas votre brosse à dents, un divertissement décapant, avec la voix off de Jean-Luc Reichmann. Suite à l’affaire des animateurs producteurs, Nagui se tourne vers TF1 en 1996. Mais le succès n’est pas au rendez-vous de son Appel de la Couette, Vous ne rêvez pas ou Tous en jeu.
En 1999, il prend les rênes de Nulle Part Ailleurs sur Canal+, pour retrouver deux ans plus tard le service public, avec Tutti Frutti. Ont succédé, avec plus ou moins de succès, Le Numéro gagnant, Le Coffre, Intervilles, Le Marathon des jeux TV, La Part du Lion et finalement Tout le monde veut prendre sa place, toujours à l’antenne chaque midi, ainsi que N’oubliez pas les paroles.

Thierry Ardisson

Thierry Ardisson
© 

Thierry Ardisson est né le 6 janvier 1949. Il entre par hasard sur le petit écran en étant invité au Journal de 13 heures sur TF1 en 1980 pour parler du hachich. Après une carrière dans la publicité, il fait des débuts musclés à la télévision dans Descente de Police en 1985. Le dimanche après-midi, il prend la même année le fauteuil d’animateur pour Scoop à la une. Après les paillettes de la Cinq et Bains de Minuit, Thierry Ardisson retrouve le chemin du service public en 1988 et démarre Lunettes noires pour nuits blanches. Il invente alors ses fameuses interviews. Suivront, avec plus ou moins de succès, Double Jeu et Ardimat. Dans un même temps, il produit notamment Frou-Frou (France 2) et Les Niouzes (TF1). Après une traversée du désert, il retrouve le succès sur France 2 avec Tout le monde en parle en 1998. En 2006, il a rejoint Canal+ pour Salut les Terriens.

Michel Drucker

Michel Drucker
© 

Né le 12 septembre 1942, Michel Drucker peut s’enorgueillir d’avoir plus de 45 ans de télévision à son actif. Animateur indémodable, il traverse les générations. Passionné par le sport, il fait sa première apparition sur le petit écran en novembre 1964 par le biais d’un reportage sur les jeux internationaux paraolympiques de Tokyo pour le Journal de 13 heures. Quelques mois plus tard, il est aux commandes du magazine Sport Dimanche, en qualité de remplaçant. Puis très rapidement vient les divertissements avec sa première émission de variétés Tilt Magazine en 1966. Suivent Rendez-vous du dimanche, Stars. Et bien sûr en 1982, l’émission culte d’Antenne 2, Champs-Elysées qui aura marqué toute une génération, chaque samedi soir. Suivront Star 90, Studio Gabriel, Vivement dimanche...

Carole Rousseau

Carole Rousseau
© 

Née le 25 décembre 1967, Carole Rousseau a débuté sur FR3 en 1991. De reportages en Marche du siècle, elle a également travaillé sur les émissions de TF1 Ca va plutôt bien ou Télévision au milieu des années 1990. À partir du 1er septembre 1996, elle s’est vue confier la co-animation de Déjà dimanche avec Jean-Luc Delarue sur France 2. L’animateur était en effet en charge de la case actuellement occupée par Michel Drucker et Vivement dimanche. A la suite de cette hebdomadaire, dans laquelle officiaient également Florian Gazan ainsi que Kad et Olivier, Carole Rousseau a pris la direction de TF1 pour des émissions telles que Pleins les yeux, Célébrités puis C’est quoi l’amour ?. Suivront Scrupules, Le Grand concours, 90’ enquêtes ou MasterChef.

Julien Lepers

Julien Lepers
© 

Julien Lepers (de son vrai nom Ronan Lepers) est né le 12 août 1949, de l’union de la chanteuse Maria Rémusat et du chef d’orchestre Raymond Lepers. Après une Licence de Droit, et suite à un concours, il devient animateur sur RMC, où il est le « Monsieur Hit-Parade ». Grâce à cette radio, il fait ses premiers pas à la télévision, invité par Guy Lux sur le plateau de Ring Parade. Vient ensuite la période RTL, qu’il ne quittera qu’en septembre 1998. Parallèlement, ce féru de musique enregistre un single, et, surtout, se fait un nom en composant pour les autres, dont Herbert Léonard (« Pour le plaisir »), Michel Delpech ou encore Sheila. Si Julien Lepers est à présent une tête bien connue du petit écran, c’est parce qu’il anime, depuis 1988, le jeu télévisé Questions pour un champion. Avant de décrocher cette place, l’homme fait ses premières armes sur Télématin, aux côtés de William Leymergie.




AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 15 janvier 2022) : Meurtres au Mont Saint-Michel loin devant Le Grand concours (TF1), retour catastrophe pour 9-1-1 Lone Star sur M6

Audiences TV Prime (samedi 15 janvier 2022) : Meurtres au Mont Saint-Michel loin devant Le Grand concours (TF1), retour catastrophe pour 9-1-1 Lone Star sur M6


INTERVIEW
Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »

Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022