Bernard Minier (Glacé) : « S’il y a saison 2, la production ne sait pas encore s’ils vont reprendre l’intrigue du Cercle, la suite de Glacé »

Auteur à succès depuis la sortie de « Glacé » en 2011, Bernard Minier voit pour la première fois un de ses romans adapté en mini-série. Rencontre avant la diffusion des deux premiers épisodes, ce mardi 10 janvier à 21 heures sur M6.

Publié le mardi 10 janvier 2017 à 17:44
par
Bernard Minier (Glacé) : « S’il y a saison 2, la production ne sait pas encore s’ils vont reprendre l’intrigue du Cercle, la suite de Glacé »
©Gaumont / M6 

Benjamin Lopes : Vous n’avez pas participé à l’adaptation de Glacé, votre roman en série pour M6. Quelle en est la raison ?

Bernard Minier : Le producteur, Gaumont, est venu vers ma maison d’édition avec le projet, car c’est un roman volumineux qu’on pouvait difficilement retranscrire sous forme de film. Je n’ai pas voulu être partie prenante du processus, car l’exercice du scénario est trop différent du métier de romancier. Adapter son propre travail est extrêmement compliqué pour un auteur. La tentation est de tout mettre à l’écran. Je suis très content du résultat.

Quelles ont été vos exigences en tant qu’auteur du roman ?

Ma maison d’édition a fait comprendre à Gaumont que l’on voulait qu’un certain nombre de paramètres apparaissent. Dans mon roman, le décor est un personnage à part entière, par exemple, et c’était essentiel qu’on le retrouve. C’est totalement réussi dans la série. D’entrée de jeu, on comprend toute l’importance des montagnes. Je tenais également au personnage de Martin Servaz, ce flic qui a du mal avec la société moderne et qui n’est pas franchement un flingueur. Il s’éloigne des clichés des romans policiers. C’est à peu près les seules exigences qu’on avait. Je suis extrêmement fier du casting. Les acteurs collent parfaitement aux personnages, tels que je les avais imaginés. J’étais pourtant persuadé que Glacé était inadaptable, car c’est un roman très touffu, avec beaucoup de digressions. Ils ont relevé ce défi magnifiquement.

« Adapter son propre travail est extrêmement compliqué pour un auteur. La tentation est de tout mettre à l’écran »

Des changements majeurs ont-ils été opérés concernant l’intrigue de la série par rapport au roman ?

La fin est différente. Le rapport entre Martin Servaz et Julian Hirtmann diverge également par rapport à mon roman. Les auteurs ont pris des libertés, mais ça ne me pose aucun problème. Parfois pour retrouver l’esprit du roman dans une adaptation, il
faut savoir s’en écarter.

Glacé connait deux suites littéraires. S’écarter du roman initial implique donc d’inventer une nouvelle suite en cas de saison 2 ?

C’est une question qui est pendante. S’il y a saison 2, la production ne sait pas encore s’ils vont reprendre l’intrigue du Cercle, la suite de Glacé. Elle pourrait s’en écarter. J’aimerai bien finalement découvrir des intrigues neuves à partir de mes personnages pour retrouver une certaine fraîcheur et être au final simple spectateur.

M6   FICTIONS  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 22 mai 2022) : TF1 explose avec Rien à déclarer, Zone interdite (M6) en forme, France 2 déçoit

Audiences TV prime (dimanche 22 mai 2022) : TF1 explose avec Rien à déclarer, Zone interdite (M6) en forme, France 2 déçoit


INTERVIEW
Kevin Guedj / Carla Moreau (Le temps des réconciliations) : « Pour les retrouvailles avec Nacca, je me suis retrouvé dans l’incompréhension totale »

Kevin Guedj / Carla Moreau (Le temps des réconciliations) : « Pour les retrouvailles avec Nacca, je me suis retrouvé dans l’incompréhension totale »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022