C’est que de la télé (audiences) : Valérie Benaïm signe un double record et s’impose sur la TNT

Publié le vendredi 2 novembre 2018 à 10:24
par
C’est que de la télé (audiences) : Valérie Benaïm signe un double record et s’impose sur la TNT
©Capture C8 

Valérie Bénaïm a pris les commandes d’un numéro inédit du divertissement C’est que de la télé ce jeudi 1er novembre sur C8. Emilie Lopez, Caroline Ithurbide, Thibaud Vézirian et Jimmy Mohamed ont pris place à la table des spécialistes.

Le mentaliste et youtubeur Fabien Olicard est venu évoquer sa profession tout en assurant la promotion de son spectacle « Singularité ». Il a expliqué n’avoir aucun don et que tout le monde pouvait devenir mentaliste à condition de travailler durement. Les courses de Noël ont fait l’objet d’un sujet et le budget consacré cette année par les Français aux achats de fin d’année. Les abus de la fourrière et l’autorisation de la Chine à chasser les tigres et les rhinocéros ont aussi été intégrés à l’émission quotidienne.

Côté audience, un double record de saison a été réussi par l’animatrice. 658 000 téléspectateurs et 4.3% des Français devant leur écran se sont mobilisés entre 18h30 et 19 heures. C8 a dominé la TNT sur cette case horaire avec des parts de marché de 4.7% sur les ménagères, 6.1% parmi les ICSP+, 6.7% sur les 25-49 ans et 7.4% auprès des 15-34 ans. La première partie a conquis 345 000 individus et 2.7% de part d’audience. Le divertissement a été bien aidé par un Inspecteur Barnaby particulièrement inspiré, l’affaire « Sombre automne » ayant rassemblé 5.9% du public et 587 000 aficionados.

AUDIENCES TV   C8   DIVERTISSEMENT   C’EST QUE DE LA TELE  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 20 mai 2022) : le retour de Candice Renoir (France 2) atomise le lancement de Stereo Club (TF1), Cauchemar en cuisine (M6) résiste

Audiences TV Prime (vendredi 20 mai 2022) : le retour de Candice Renoir (France 2) atomise le lancement de Stereo Club (TF1), Cauchemar en cuisine (M6) résiste


INTERVIEW
Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »

Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022