Combien ça coûte, l’hebdo > 08/11/2009

dimanche 8 novembre 2009 à 17:50 |
Laurent Daum

Jean-Pierre Pernaut et Justine Fraioli sur TF1

Quelques jours avant Canal + et son sujet sur les « méthodes chocs des paparazzis », TF1 propose une nouvelle enquête sur le business de ces « photographes » dans le cadre de son magazine dominical Combien ça coûte, l’hebdo.

Ils seraient ainsi 3 millions dans le monde à traquer les célébrités, spécialement américaines, afin de revendre les clichés à des agences. L’une des plus importantes du milieu, X17 est menée par François Régis Navarre. Toute la journée, ce Français d’origine reçoit des appels de paparazzis pour vendre scoops et clichés. Devant les caméras, l’homme d’affaires a une proposition pour des photos de Gwen Stefani en ballade avec ses enfants pour une valeur de 1500 dollars. Une ambition tarifaire qui ne correspond pas à ce que cet ancien journaliste de Paris Match recherche. Au final, ce dernier donnera son accord... pour moitié prix.

La superstar de ce marché reste Britney Spears. Pendant plusieurs mois, ses malheurs ont permis à des centaines de milliers de personnes d’être grassement rémunérées à travers le monde. Aujourd’hui, si la popstar va beaucoup mieux, ses déplacements sont toujours aussi épiés, dans le seul but de voir l’interprète de Baby one more time fléchir à nouveau. Pour les besoins du reportage, les caméras de TF1 ont pu suivre Edouardo, seul paparazzi à accepter de paraître à l’écran. Le jour du tournage, le jeune homme a la chance de tomber nez à nez avec Britney Spears au volant. Le véhicule de la star est alors pris en chasse par une vingtaine de voitures, et une conduite de plus en plus dangereuse entre dépassements par la droite à plus de 130 km/h et feux rouges non respectés. Quelques heures plus tard, Edouardo aura réussi à avoir un cliché de l’artiste en train de sourire. X17, l’agence pour laquelle il travaille, facture alors la photo à 750€ à un petit magazine, soit « un prix récession » en comparaison de l’an dernier où la même illustration aurait coûté le double. Sur cette somme, François Régis Navarre prend une commission de 40%....

Sans transition, Combien ça coûte, l’hebdo revient sur les entreprises coopératives. On en compte plus de 2000 en France pour un chiffre d’affaires évalué à quatre milliards d’euros. Le principe : l’ensemble des salariés détient le capital de leurs sociétés. Les salariés sont ainsi salariés en même temps, le tout sous la surveillance d’un responsable élu par les associés pour éviter l’anarchie. Résultat, selon l’enquête, les ouvriers sont plus impliqués et donc plus motivés et les gains de productivité sont généralement supérieurs. Quatre sociétés coopératives sur cinq survivront au-delà de cinq ans...

Également au sommaire de l’émission, l’objet indispensable cette saison, à savoir le parapluie et ses 15 millions de ventes en France chaque année et un reportage sur le vin, surnommé « l’or rouge » pour un CA mondial de 115 milliards de dollars.

COMBIEN CA COUTE   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - TF1 / M6 : la fusion annulée, le mariage n’aura finalement pas lieu pour affronter Netflix, Amazon, Disney...

2 - Danse avec les stars 2022 : blessé, cette contrainte que Billy Crawford a dû s’imposer sur TF1

3 - Sophie Le Tellier (Un si grand soleil) : « France 2 m’a fait comprendre qu’il allait se passer des choses folles pour Hélène »


INTERVIEWS

# Lorie Pester (Les Mystères de la Duchesse) : « Pour son retour dans Demain nous appartient, il faut que Lucie surprenne... »

# Juliette Tresanini : son retour dans Demain nous appartient, son arrivée dans la série Capucine...

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022