Darby Stanchfield (Abby - Scandal) : « Nous devons respecter les dialogues, au mot près »

A l’occasion de sa venue au Festival de Monte Carlo en 2013, Darby Stanchfield, interprète d’Abigail « Abby » Whelan dans ’Scandal’, a rencontré la presse pour revenir sur le succès de la série phénomène et son rôle de « gladiatrice »...

Publié le mardi 8 juillet 2014 à 19:26
par
Darby Stanchfield (Abby - Scandal) : « Nous devons respecter les dialogues, au mot près »
©ABC Studios 

Robin Girard-Kromas : Lors de son lancement, Scandal ne suscitait pas un vif intérêt et le renouvellement de la série n’était pas assuré. Elle est aujourd’hui devenue un véritable hit aux États-Unis. Comment avez-vous vécu cette ascension ?

Darby Stanchfield : Je me sens chanceuse. Déjà, d’avoir du travail lorsqu’on est comédien, c’est un peu un miracle. Alors faire partie d’une série qui fonctionne autant, que les gens aiment, c’est vraiment spécial. Quand vous conjuguez ça à une ambiance de tournage formidable, où vous travaillez avec des gens qui s’amusent autant que vous, c’est un rêve qui devient réalité.

Sur son fond, la série a beaucoup évolué passant d’un procedural à un format plus feuilletonnant. En tant qu’actrice, avez-vous ressenti cette transformation ?

C’est beaucoup plus excitant. Quand on est dans le feuilletonnant, les personnages sont plus investis. On s’intéresse à eux et à leurs problèmes, on ne parle pas seulement du « cas de la semaine ». C’est plus compliqué, mais c’est plus drôle aussi.

Votre rôle dans Scandal a dû également affecter votre notoriété...

Je suis de plus en plus reconnue. Récemment, j’étais en vacances en Italie et je ne m’attendais pas à ce qu’on me reconnaisse. Les gens venaient me voir pour me dire « mais vous jouez dans Scandal ! ». C’est quelque chose de bienveillant et d’amusant.

Comment décririez-vous votre collaboration avec Shonda Rhimes, créatrice de Scandal ?

Shonda est une femme très collaborative. Nous devons respecter les textes, au mot près, mais elle nous laisse une liberté assez importante dans le jeu. Chaque jour, elle regarde les rushs et tire de notre prestation de nouvelles idées pour l’évolution du scénario. C’est un peu « donnant, donnant ».

« En tant qu’actrice, j’aime être ainsi mise au défi »

Elle vous demande également de respecter un certain débit de parole...

On appelle cela le « Scandal-pace » (le rythme de Scandal, ndlr). C’est assez difficile à tenir, encore plus à la fin de la saison. Nos réalisateurs nous disent souvent « plus vite, plus vite » ! Mais ils ont raison : il est nécessaire d’associer ce rythme au scénario effréné.

L’adultère est l’un des éléments centraux de Scandal, sans y être foncièrement dénoncé caricaturalement. N’est-ce pas un peu osé pour un network comme ABC ?

Même si on aime ces personnages, certaines de leurs actions peuvent nous déranger. C’est ce qui est intéressant : ils sont humains, car ils ne sont pas parfaits. En tant qu’actrice, j’aime être ainsi mise au défi, me demander comment je vais jouer certaines scènes.

Partie 2 > Ses autres expériences, de Castle à NCIS


Abby a une personnalité très marquée, même face à Olivia Pope. Comment jugez-vous leur rapport ?

Abby est quelqu’un de très compliqué : elle a des avis très arrêtés, mais elle travaille dans la gestion de crise, là où rien n’est jamais blanc ou noir. Elle est souvent loyale à Olivia, mais on voit que ce n’est pas toujours facile pour elle. Sa morale se confond avec le combat des clients d’ Olivia Pope & Associates. Autant dire que je ne m’ennuie pas avec ce personnage.

Dans ses séries, Shonda Rhimes n’hésite pas à tuer plusieurs de ses personnages principaux. Cela ne vous inquiète-t-il pas ?

On transpire beaucoup à chaque table ronde. [Rires.] Au cours de la série, chaque personnage a déjà eu des moments où il était en danger. Dans ces cas-là, on se demande toujours si on ne va pas y passer. Mais c’est aussi ce que j’aime avec Scandal, Shonda ne va pas dans la facilité en épargnant tout le monde.

Dans votre carrière, vous avez multiplié les apparitions dans de célèbres séries. Quel en est votre meilleur souvenir ?

J’ai eu quelques expériences exceptionnelles et inoubliables. Si je devais n’en retenir que quelques-unes, je dirais ma visite dans Castle avec Nathan et Stana, où je me suis beaucoup amusée. Sur NCIS aussi, où je jouais l’ex-femme de Mark Harmon et enfin dans Mad Men, où j’avais un personnage très intéressant.

« J’étais moins impliquée dans la série Jericho »

Vous étiez également présente dans Jericho. Quels souvenirs gardez-vous de l’incroyable campagne menée par les fans de la série ?

J’étais récurrente et non régulière et mon personnage avait été tué. J’étais donc un peu moins impliquée.Mais de voir tant de gens envoyer des cacahuètes pour sauver la série, c’est assez formidable. Dans ces cas-là, on sent alors qu’on fait partie de quelque chose de spécial, avec un public très impliqué. Et finalement, mon personnage est revenu sous forme de flashbacks.

Avez-vous prévu des apparitions dans d’autres séries ?

Je n’ai plus vraiment le temps. Nous tournons 10 mois sur l’année pour mettre en boite les 22 épisodes de Scandal. Et il faut aussi l’accord de Shonda pour apparaître dans une autre série. Dans mon cas, elle a toujours dit oui, que ce soit pour Castle et NCIS.

  ON VOUS RECOMMANDE  

M6   SERIES TV   SCANDAL  

RESTEZ CHEZ VOUS


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mercredi 1er avril 2020) : Top Chef et Grey’s Anatomy en tête, Une belle histoire battue par France 3

Audiences TV Prime (mercredi 1er avril 2020) : Top Chef et Grey’s Anatomy en tête, Une belle histoire battue par France 3

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mercredi 1er avril 2020) : N’oubliez pas les paroles toujours plus haut, Tous en Cuisine distance Sept à Huit

Audiences TV Access (mercredi 1er avril 2020) : N’oubliez pas les paroles toujours plus haut, Tous en Cuisine distance Sept à Huit


INTERVIEW
Anaïs Bouton (Zemmour et Naulleau) : « Aucun membre de l’équipe n’a envisagé l’arrêt de l’émission sur Paris Première »

Anaïs Bouton (Zemmour et Naulleau) : « Aucun membre de l’équipe n’a envisagé l’arrêt de l’émission sur Paris Première »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020