Emily Rose : « Haven devient plus sombre »

mardi 18 février 2014 à 20:31 |
Syfy

À l’occasion de la diffusion de Haven sur la chaîne Syfy, son actrice principale, Emily Rose, s’est confiée à Toutelatele. Elle revient sur une saison 4 riche en rebondissements, où elle incarne pas moins de trois personnages différents. La comédienne s’est aussi penchée sur sa relation avec ses partenaires, les conditions de tournage particulières ou encore le récent renouvellement de Haven pour une saison 5. Rencontre.

Marion Olité : Comment votre personnage évolue-t-il en saison 4 ?

Emily Rose : Lors de la précédente saison, Audrey a fait son choix et a décidé d’entrer dans la grange, mais Duke a tenté de la sortir de là. On débute cette quatrième salve de façon assez étonnante : mon personnage est amnésique et travaille dans un lieu où il ne sait pas qui il est réellement. Personne ne réussit au début à me trouver. Petit à petit, Lexie va découvrir par morceaux qui elle était vraiment. Une fois redevenue Audrey, elle va décider quel genre de personne elle souhaite devenir.

Quelle est la tonalité de cette nouvelle salve ?

Je dirais que la série devient plus sombre. Il y a toujours un peu d’humour, c’est ce qui fait le charme de Haven, et c’est vraiment important. Mais le ton migre vers l’étrange tout en étant émouvant. Ce qui arrive à Audrey affecte le reste des habitants, et ses amis. La saison 4 se penche sur la façon dont ses proches gèrent cela, et comment ça va les changer. L’émotion est donc très présente.

L’aspect humoristique de la série vous manque-t-il ?

Cela m’a un peu manqué au début, parce qu’avant on avait beaucoup plus d’humour, mais, encore une fois, on essaie toujours d’en conserver. Haven a développé de très bonnes histoires. Je pense qu’on ne peut pas apprécier la noirceur sans la lumière. C’est un peu comme dans la vie ; personne n’est sérieux tout le temps. Il faut un peu d’humour pour faire passer tout ça. On a essaye d’en mettre ici et là, un peu comme si on saupoudrait un arôme sur un bon repas avant de le servir.

« Audrey doit décider quel genre de personne elle veut être »

Dans la saison 4, vous avez de nombreuses scènes avec un nouveau venu, Colin Ferguson, de Eureka. Comment s’est déroulée votre collaboration ?

J’avais eu l’honneur de rencontrer Colin lors de la Press Tour de Syfy, quand il travaillait sur Eureka. On s’est rencontré avant de faire les interviews dans des pièces différentes. Sur le coup, on avait un peu parlé et on s’était dit que ce serait sympa qu’il vienne faire un tour dans Haven. Et hop, le voilà ! [Rires.] Il a beaucoup d’expérience, et il sait vraiment ce qu’il fait. C’était cool d’avoir quelqu’un comme lui sur le plateau, qui sait comment doser une scène. Cela m’a permis de travailler de façon plus efficace, et de relever plus de challenges. C’était donc passionnant.

Vous interprétez Audrey, mais aussi Lexie et Mara. Aviez-vous des astuces cette saison pour ne pas vous perdre dans les trois personnalités qui composent votre personnage ?

On a parlé avec l’équipe de ce que je pouvais avoir comme aide au niveau du look pour créer ses personnages. Découvrir les différents costumes m’a aidé, mais je suis plus inspirée par l’intériorité que l’aspect extérieur. Tout est dans la découverte des mouvements et dans le feeling que je ressens sur chaque personnage. Concernant Mara, elle est une incarnation d’Audrey. C’est assez délicat de ce point de vue là, car elles ne se connaissent pas vraiment elles-mêmes au début. J’ai essayé de comprendre tout ça du mieux que je pouvais !

Partie 2 >Le personnage d’Audrey et le tournage


Quel est l’aspect le plus compliqué à jouer dans votre personnage principal, Audrey ?

Je dirai que c’est de la prendre comme un personnage individuel, tout en sachant que ses vies antérieures l’influencent. C’est aussi un challenge de faire en sorte qu’elle reste intéressante et pertinente. Il existe tellement d’autres incarnations passionnantes d’elle que quand je reviens à Audrey, je dois un peu me battre pour rendre cette version « si normale » d’elle, de nouveau captivante. Avec Lexie, on a changé ma couleur de cheveux et plein d’autres choses. Elle a de nombreuses scènes excitantes dans la saison 4. Mais Audrey a commencé à me manquer dans l’intrigue. Je me suis dit que c’était parfait, car si elle me manque, le public doit ressentir la même chose. C’est exactement ce qu’on voulait. C’était vraiment cool au moment où on a pu la faire revenir et boucler cette intrigue.

Audrey semble aussi assez confuse dans ses amours. Après avoir embrassé Duke (Eric Balfour), elle était amoureuse de Nathan (Lucas Bryant), mais le retour de son premier amour va tout bouleverser. Va-t-elle enfin trouver le bonheur ?

Cela dépend vraiment de qui elle va choisir et de ce qu’elle va faire. Je ne sais pas... Audrey se trouve effectivement à la croisée des chemins à ce niveau-là. Elle est un peu désespérée. J’aimerais vraiment qu’elle soit heureuse en tout cas !

Lequel doit-elle choisir selon vous ?

C’est un secret de fille, je ne dirai rien (rires) ! Disons qu’ils lui apportent chacun à leur manière des choses différentes. C’est une question importante cette saison. On peut voir comment Nathan et Duke réagissent à la disparition d’Audrey, puis gèrent son retour et prennent soin d’elle. Ils sont très importants, elle a besoin des deux dans sa vie.

Quand quelqu’un débarque de l’extérieur, on a envie de lui dire : « Mais qu’est-ce que tu viens faire dans ma ville ? »

Le tournage se déroule en Nouvelle-Écosse, au Canada. Comment le vivez-vous ?

C’est très cool. Il se déroule dans une toute petite ville. Quand on est arrivé la première fois, on se demandait si les gens allaient nous accepter. J’ai vraiment ressenti la même chose qu’Audrey, quand elle débarque à Haven, et découvre ses secrets. On est tous tombés amoureux du charme des lieux. Quand quelqu’un débarque de l’extérieur, on a envie de lui dire : « Mais qu’est-ce que tu viens faire dans ma ville ? » (rires). On est vraiment une famille reconstituée sur le tournage. Des liens solides se sont tissés. Si on tournait à New York ou Los Angeles, ils ne seraient pas les mêmes, car chacun repartirait de son côté après le tournage. Mais parce qu’on est à Chester (la vraie ville qui se cache derrière Haven, ndlr), on n’a pas vraiment d’autres choses à faire que traîner les uns avec les autres, et parler de la série. On est devenus très proches. Je n’avais jamais vécu une telle expérience sur un tournage. C’est vraiment précieux.

N’est-ce pas trop difficile pour vous d’être loin de vos proches ?

C’est dur de ne pas voir mes amis, mais j’ai un époux vraiment fantastiquequi m’accompagne sur le tournage (sourire). Je ne pourrais pas le faire autrement. On part tourner pendant longtemps, plusieurs mois, donc ce ne serait vraiment pas possible. Cette année, mon époux viendra pour la première fois avec notre bébé sur le tournage. On va voir comment ça va se passer !

Partie 3 >Sa relation aux fans et le renouvellement de Haven


Dans la saison 4, Haven est vraiment une sorte de bouche de l’enfer géante comme on a pu le voir dans X-Files, Supernatural et Buffy. Ces séries ont-elles été des sources d’inspiration selon vous ?

Nous n’avons pas regardé X-Files ou d’autres fictions de ce genre. Nous savions que nous allions être comparés à eux, mais on voulait se créer notre propre identité. Il y a des éléments, dont les producteurs sont conscients, qui vont parler à un certain type de public. Ils ont souhaité par exemple toucher les fans de Fringe ou de The Thing, mais nous avons vraiment essayé de créer notre propre univers.

Le renouvellement de Haven a été annoncé pour une saison 5 plus importante, composée de 26 épisodes (jusqu’ici, chaque saison comptait 13 épisodes, ndlr). Quelle a été votre réaction ?

Il y avait eu des rumeurs d’une saison 4 de 20 épisodes l’année passée, mais je ne m’attendais pas du tout à ça cette année. Je suis très honorée et excitée qu’on ait, à nouveau, l’opportunité de continuer, et de réaliser autant d’épisodes. C’est génial. Je me suis aussi sentie intimidée devant tant de boulot à venir ! Comment ne pas décevoir les fans, m’arranger avec mon mari pour le tournage, la maison... En résumé, je suis passée de « Oh c’est génial » à « Mais comment je vais faire ! » [Rires.]

« Les fans ont vraiment contribué au renouvellement de la série »

Gardez-vous le contact avec la solide fanbase de Haven ?

Je leur parle souvent sur Twitter et ils me donnent leur ressenti sur les épisodes. J’apprécie vraiment que l’on puisse échanger. C’est d’ailleurs très motivant d’avoir autant de fans français qui suivent la série et qui viennent en parler. Je crois que j’ai un DVD en français d’ailleurs, pour me rendre compte de ce que rend Haven dans cette langue ! Je me sens très honorée d’avoir des fans un peu partout dans le monde. Ils ont vraiment contribué au renouvellement de la série. Nous sommes très reconnaissants.

Vous avez tourné dans plusieurs séries avant Haven, d’Urgences à Brothers & Sisters, en passant par Jericho ou John from Cincinatti. Quel est votre meilleur souvenir ?

Je me sens vraiment honorée d’avoir participé à toutes ces séries. John from Cincinatti, Brothers & Sisters et Urgences en particulier, étaient de superbes séries chorales, avec de très grands acteurs. Faire partie de ces castings, pouvoir jouer et apprendre auprès de ces acteurs expérimentés a été incroyable. En allant à l’école, on étudie la comédie, mais ce n’est pas comparable avec la réalité de la pratique, avec des acteurs qui peuvent vraiment t’apprendre des choses sur le tournage. Quand je regarde ma carrière, je me dis parfois "Oh mon dieu, c’est fou d’avoir eu l’opportunité d’être dans des séries pareilles !. Toutes ces expériences m’ont apporté cela.

SERIES TV    SYFY   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Touche pas à mon poste : ce que réserve Cyril Hanouna sur C8 pour la rentrée avec de nouveaux chroniqueurs, Benjamin Castaldi remplacé...

2 - N’oubliez pas les paroles : le retour de la maestro Natasha, Nagui chamboulé sur France 2

3 - Carla & Kévin (spoiler) : les révélations de son père, « Je n’ai jamais regardé tes émissions », fiasco d’audience sur TFX


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022