Hapsatou Sy (Danse avec les stars 8) : « J’ai peur d’être blessée et que le rêve s’arrête »

Ce samedi 14 octobre à 21 heures, TF1 lancera la saison 8 de Danse avec les stars. Hapsatou Sy, qui aura la particularité d’être en compétition avec son compagnon Vincent Cerutti, se confie sur sa participation.

Publié le vendredi 13 octobre 2017 à 18:54
par
Hapsatou Sy (Danse avec les stars 8) : « J’ai peur d’être blessée et que le rêve s’arrête »
©Benjamin Decoin/TF1  

Benoît Mandin : Pourquoi avoir accepté de participer à Danse avec les stars ?

Hapsatou Sy : C’est une aventure qui ne se refuse pas ! J’ai toujours adoré et fantasmé sur l’émission, mais de là à me dire que j’allais être dedans, il y avait quand même un fossé. Quand on me l’a proposé, j’en ai parlé avec Vincent (Cerutti, ndlr) puisque c’était une décision commune. On s’est dit "allez on y va, on ne pouvait pas refuser.

Vous allez donc être en compétition avec votre compagnon Vincent Cerutti. Comment allez-vous le gérer ?

On n’est vraiment en compétition, car sa réussite c’est la mienne et ses échecs sont les miens. On va vivre cette aventure comme des êtres humains sans savoir ce qui nous attend réellement, le tout avec des moments difficiles et formidables.

Avez-vous des appréhensions particulières ?

J’en ai sur la limite vie privée/vie publique. On a tous les médias autour et on ne sait jamais ce qui va se passer et comment tout va être géré. J’ai aussi peur d’être blessée et que le rêve s’arrête. Je redoute de ne pas être à la hauteur et j’ai le challenge que le public ne me connaît pas beaucoup. Il va falloir qu’ils me découvrent sous un autre angle, car j’ai toujours fais des émissions avec des sujets polémiques et clivants.

Comment se sont passés vos premiers entraînements ?

Jordan Mouillerac : Dès les dix premières secondes, on s’est très bien entendu. On a vite appris à se découvrir et j’ai eu de la facilité à la cerner donc ça nous a permis de bien avancer sur notre première chorégraphie. Hapsatou a ses qualités niveau danse et aussi des défauts qu’il va falloir travailler progressivement sans se blesser. On prend des risques avec les portées et le rythme rapide.

Quels conseils donneriez-vous à Hapstaou Sy ?

Je ne me permettrais pas de lui en donner, car je pense qu’elle est très entreprenante. Elle a beaucoup plus de vécu que moi, mais je l’invite plus à des moments de délicatesse. Elle se doit de rester la femme qu’elle est dans la vie à travers notre première danse et d’être féminine. Je reconnais que cela n’est pas facile quand on est amateur.

« J’appréhende, car moi qui est l’habitude de tout gérer, là je ne vais rien maîtriser »

Vous avez rejoint l’équipe des danseurs de Danse avec les stars. Comment vivez-vous ce challenge de devenir coach ?

C’est totalement nouveau pour moi d’être coach d’une star. Je fais partie des trois nouveaux danseurs de l’émission et je m’attendais à quelque chose de plus dur. Hapsatou m’a rapidement mis à l’aise et j’ai plus l’impression de parler à une amie. Le feeling est très vite passé entre nous.

Avez-vous des préférences pour les premières danses de la saison ?

Hapsatou Sy : Elles sont toutes inconnues pour moi aujourd’hui. Je souhaiterais mettre une danse qui met à l’honneur le côté féminin et sensuel. Je pense à la salsa, car qui plus est Jordan est très bon dans ce domaine. J’ai envie de découvrir cette danse qui lui tient particulièrement à coeur.

Vous avez participé à de nombreuses émissions sur D8 et C8. Redoutez-vous de vous mettre à nu devant des millions de téléspectateurs chaque samedi soir sur TF1 ?

Je redoute, car ces gens ne me connaissent pas particulièrement. Je suis connue dans un autre registre, mais là je peux être aussi bien ridicule comme bonne parfois. Je pense qu’au lancement de l’émission, je vais avoir des palpitations et je n’arrive même pas à l’imaginer tellement c’est puissant. J’appréhende, car moi qui est l’habitude de tout gérer, là je ne vais rien maîtriser.

À travers vos chroniques, vous avez toujours souhaité montrer aux jeunes qu’il fallait croire en ses rêves et se lancer des challenges. Quel message entendez-vous passer en participant à Danse avec les stars ?

J’ai des messages à passer dans ce programme, qu’importe d’où on vient, on a la chance de son histoire et on peut aller construire des choses avec de la volonté et de la détermination. J’ai envie de montrer que la femme peut être autre chose que ce que nos cultures nous imposent. Je veux aussi démontrer que la France est riche de ses différences et à quel point le rêve français existe.

Cette saison 8 va être marquée par de nombreuses nouveautés. Le système de notation a été revu, donnant ainsi plus d’importance aux membres du jury…

Je pense que chaque juge a sa façon de noter : certains notent le détail, d’autres saluent la performance et le dépassement de soi. Ils jugeront en fonction de ce qu’ils voient, un bon danseur peut être très mauvais, car il ne fait passer aucune émotion ou que le niveau artistique n’était pas au rendez-vous. On verra si c’est ce que les gens ont envie de voir.

TF1   DIVERTISSEMENT   DANSE AVEC LES STARS  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 19 mai 2022) : HPI (TF1) puissante leader, Top Gun (M6) résiste, Elise Lucet faible sur France 2

Audiences TV prime (jeudi 19 mai 2022) : HPI (TF1) puissante leader, Top Gun (M6) résiste, Elise Lucet faible sur France 2


INTERVIEW
Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »

Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022