Le Canada : la destination TV et cinéma que vous avez vue de nombreuses fois sans le savoir

lundi 30 août 2021 à 17:43 |
Unsplash Licence

Des séries TV aux fictions et films, le Canada est une terre d’accueil pour bon nombre de tournages. Le pays offre de nombreux avantages aux producteurs. Tour d’horizon.

Le cinéma et la télévision représentent un marché de plusieurs milliards de dollars au Canada. Attirées par des taux de change favorables et des crédits d’impôt, les entreprises américaines s’y rendent pour tourner des émissions de télévision et des superproductions pleines de clones, de tueurs en série, de robots géants et de robots plus petits. Ce que la plupart des gens ne savent peut-être pas, c’est que le pays est le troisième pays le plus filmé au monde, après les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Cependant, à la différence d’un Hollywood tourné vers l’intérieur, Toronto se met rarement en scène sur le grand écran. La ville est relativement facile à camoufler grâce à ses grandes rues nord-américaines et à ses gratte-ciel. En revanche, compléter l’illusion demande du travail. C’est pourquoi les cinéastes dépensent des millions pour habiller les rues canadiennes afin qu’elles ressemblent à d’autres endroits.

Canada, terre de tournages

La clé la plus importante pour recréer une scène de rue new-yorkaise d’apparence authentique, par exemple, est l’équilibre des véhicules. En général, il y a environ dix taxis jaunes pour chaque véhicule privé à Manhattan. La série judiciaire Suits, dont l’action se déroule à New York, mais qui est principalement tournée à Toronto, a souvent recours à cette stratégie.

Un autre facteur est que les villes canadiennes sont plus génériques que celles de nombreux pays, notamment celles des États-Unis, que le Canada joue le plus souvent. Par exemple, le bâtiment des sciences et des humanités de l’université de Toronto à Scarborough, de style brutaliste, qui remplace l’académie du FBI à Washington, montre bien que si le pays est l’un des endroits les plus filmés au monde, peu de ces productions le représentent réellement comme étant le Canada.

Toronto joue Tokyo dans « Pacific Rim », Chicago dans le film « Chicago  », Baltimore dans « Hairspray  » et Boston dans une grande partie de « Will Hunting ». Vancouver joue le rôle de New York dans le film de Jackie Chan «  Jackie Chan dans le Bronx » (ce qui a donné lieu à un oubli tristement célèbre, dans lequel la ville est cachée par des montagnes), et joue Seattle, Budapest et Mumbai dans « Mission impossible : Protocole Fantôme ». Montréal a joué Marseille et Montrichard, dans « Arrête-moi si tu peux  » et Washington, dans « White House Down » ; et Brooklyn dans le film « Brooklyn  ».

Des avantages pour les productions

Les autres raisons principales qui expliquent le statut d’imposteur du Canada en matière de cinéma sont nombreuses : avantages fiscaux, coûts moindres, diversité des paysages, installations de tournage et de montage de grande qualité (Montréal est actuellement en train de construire un studio de production de 14 900 mètres carrés qui sera prêt en 2023), convivialité et méconnaissance générale du Canada par le public international des films, ce qui lui permet de s’imposer facilement sans être reconnu.

Si vous souhaitez visiter l’une (ou plusieurs) de ces villes en vrai, vous pourrez le faire dans un avenir très proche, car le Canada est prêt à autoriser les touristes internationaux à partir du 7 septembre. La seule chose à ne pas oublier, cependant, c’est de faire une demande d’AVE Canada bien à l’avance. De nos jours, la demande peut être effectuée en ligne en quelques minutes. Elle reste ensuite valable pendant cinq ans, ce qui permet aux touristes d’aller et venir facilement.

SERIES TV    CINEMA   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Léa François (De miel et de sang, France 3) : « C’est dur de réaliser que Plus belle la vie se termine... »

2 - C8 : une fin déjà annoncée pour Y’a que la vérité qui compte, un succès après Cyril Hanouna et Touche pas à mon poste ?

3 - Alex Hugo : le retour inattendu de Samuel Le Bihan (T’en fais pas je suis là) sur France 3


INTERVIEWS

# Lorie Pester (Les Mystères de la Duchesse) : « Pour son retour dans Demain nous appartient, il faut que Lucie surprenne... »

# Juliette Tresanini : son retour dans Demain nous appartient, son arrivée dans la série Capucine...

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »


Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022