Paris Première : des « Crac Boum Hue » pour toute la saison

Publié le mardi 23 septembre 2008 à 13:33
par
Paris Première : des « Crac Boum Hue » pour toute la saison
©Paris Première/DR 

Comme chaque année, une cohorte de journalistes se sont pressés pour découvrir les nouveautés de la saison 2008/2009 de Paris Première. Conférence prisée s’il en est, pour cette rentrée, rendez-vous était donné dans le majestueux, et rétro à souhait, Théâtre du Palais Royal. En guise de menu, une présentation sous forme de « Gérard d’or », spécialité maison une nouvelle fois orchestrée par Frédéric Royer et Arnaud Demanche.

Ainsi, Alexandra Golovanoff, fidèle à ses deux postes de La blonde et moi et La mode, la mode, la mode, remporte la catégorie « Gérard du KGB », loin devant les frères Bogdanov. Pierre Lescure (en référence au groupe The Cure), toujours aux commandes de Ça balance à Paris, décroche, quant à lui, la statuette du « Gérard de l’animateur rock n’roll ». Avec son émission Do you do you scopitones, la « miss-chanteuse-animatrice » Maréva Galanter se voit offrir le « Gérard de l’émission la plus économique du PAF », cette dernière regorgeant d’émission « recyclée » !

Pour le « Gérard du Schtroumpf », un éclat de rire général accueille le lauréat, Philippe Vandel (alias Schtroumpf Média), pas peu fier d’annoncer le retour de Pif Paf, malgré une concurrence de plus en plus accrue... Philippe Bouvard, pour sa part, sacré « Gérard de la dernière avant la retraite » grâce aux Grosses têtes, amuse grâce à son mini-discours : la statuette représentant une mini Tour-Eiffel (orange !), ce dernier précise : « Je reviens sur une de mes paroles, lorsque j’ai dit “Les récompenses, je m’assoie dessus !“ ».

Toujours aussi inspirés, Frédéric Royer et Arnaud Demanche attaquent par la suite avec la récompense « Gérard de l’émission de déco d’intérieur que même l’Emir du Koweit n’a pas les moyens de se payer ». En toute logique, cette distinction revient à Intérieurs, présenté par Marie Montuir, tandis que Paris Dernière, animée par Xavier de Moulins, obtient la statuette de « l’émission qui a de drôles d’initiales »... Par la suite, Jérôme de Verdière se voit offrir deux statuettes (« Gérard de l’émission où l’on montre avec les bras », pour le sport, qu’il co-anime avec Corinne Tong-Chaï, et « Gérard des deux ânes », pour la fameuse revue de presse où il est accompagné des chansonniers). De quoi le consoler de s’être fait évincer à la présentation de 100% Foot par Vincent Couëffé...


Dernière catégorie, mais pas des moindres, puisqu’elle couronne l’une des nouveautés de cette saison : « Gérard de l’émission politique sexy », remise à Géraldine Muhlmann, pour Cactus. A partir du vendredi 17 octobre, les téléspectateurs pourront découvrir cette « émission décapante, presque dissidente », dixit son animatrice, également chroniqueuse d’On refait le monde sur RTL. Un nouveau rendez-vous d’actualité « piquant », hebdomadaire, et surtout en direct, portant le nombre de magazines présents sur la grille à 12, qui confirme « notre ambition d’être présents sur tous les terrains », dixit Jacques Expert, Directeur des programmes et de l’antenne de la chaîne...

Autre nouveauté de cette saison, particulièrement attendue par Jacques Expert : Comment rater complètement sa vie. Si le Directeur des programmes s’enthousiasme, cela tient surtout à l’homme qui présentera ce court métrage : Jacques Dutronc. Dès le 20 octobre, le chanteur, peu réputé pour ses apparitions télévisées, interprétera les textes du livre éponyme de Dominique Noguez. « Comment bien réussir son insomnie », « Comment bien se brouiller avec les gens », ou encore « Interpréter tout de travers », autant de « bons » conseils à suivre tous les soirs de la semaine à 20h45...

Du « Crac Boum Hue » chanté par le playboy Dutronc à 1969-2009 : Années érotiques, il n’y a qu’un pas. Aux commandes de cette spéciale, Mademoiselle Agnès reviendra sur cette année immortalisée par Serge Gainsbourg...

Enfin, comme chaque année, Paris Première fait le plein de séries. Outre les huit derniers épisodes inédits de la saison 5 de Nip/Tuck, la chaîne « parisienne » proposera une nouvelle série : Satisfaction. Dans la digne lignée de Californication, également diffusée sur la grille, cette production néo-zélandaise relate les aventures de cinq call-girls de luxe dans une maison close cinq-étoiles... Autres coups d’éclat : l’arrivée de la saison 2 de Shark, avant sa diffusion sur M6, et de Damages, la série évènement avec Glenn Close...

« Ancrer davantage la chaîne dans l’air du temps », telle est l’ambition première de cette rentrée 2008, selon Jacques Expert. Fière de son statut de « chaîne branchée », Paris Première met donc tous les atouts de son côtés pour conserver son leadership de chaîne « bobo » : conserver ses émissions phares, et injecter un peu de sang neuf, telle est la stratégie pour 2008/2009.

CABLE / SATELLITE / ADSL   PARIS PREMIERE   DAMAGES   CALIFORNICATION  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 20 janvier 2022) : Une si longue nuit timide sur TF1, Gaspard Ulliel plus fort que Why Women Kill (M6)

Audiences TV prime (jeudi 20 janvier 2022) : Une si longue nuit timide sur TF1, Gaspard Ulliel plus fort que Why Women Kill (M6)


INTERVIEW
Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »

Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022