Virginie Efira : le rêve se transforme en cauchemar sur Canal+

vendredi 13 mars 2009 à 13:05 |
Canal+/X.Lahache

Le mercato estival de 2008 a sans doute été l’un des plus mouvementés qu’ait connu le paysage audiovisuel français, notamment du fait de l’éviction de PPDA, remplacé par Laurence Ferrari, débusquée de Canal+. Si ces deux présentateurs ont fait les choux gras de la presse, une autre animatrice a alimenté les pages des magazines : Virginie Efira.

Annoncée un temps sur TF1, la jeune femme, au paroxysme de sa gloire après deux saisons et demi particulièrement réussies aux commandes de la Nouvelle Star sur M6, réfute alors un éventuel départ de la chaîne l’ayant propulsée sur le devant de la scène, affirmant avoir signé pour une nouvelle année. Les fans de la jeune femme se voient rassurés... pour un temps ! Au lendemain de la finale du show emblématique de M6, le 11 juin 2008, l’avenir professionnel de la Belge préférée des accros du petit écran se précise : il passera par Canal+.

« Ce n’était pas prévu du tout, mais Canal+ a su me proposer ce que j’attendais » explique-t-elle dans une interview accordée au magazine Télé Star, à savoir « concrétiser des envies de cinéma et de théâtre ». Une initiative qu’avait pourtant prise, en son temps, M6, offrant à la Belge sa propre série : Off prime. Une première en France !

Malheureusement, les téléspectateurs n’étant pas au rendez-vous, la chaîne annule la diffusion, et, pire, ne prévoit pas de mettre à l’antenne la seconde saison, tournée à l’été 2007. Une décision que semble comprendre Virginie Efira, au vu de ses déclarations, fin avril 2008, au journal belge SoirMag : « Off Prime n’ira pas plus loin, mais je bosse sur d’autres choses. M6 m’offre un équilibre créatif qui me plaît. Je ne suis pas une carriériste. » Elle quittera néanmoins un mois et demi plus tard la chaîne privée...

Il faudra alors patienter encore plusieurs semaines avant de voir le fruit de la collaboration entre Canal+ et sa nouvelle recrue. Le 18 janvier, après des semaines de battage médiatique, débarque sur les petits écrans Canal presque, installée tous les dimanches à 19h05.


Décrite comme « la compression d’une chaîne de télévision », cette nouvelle émission de 26 minutes, qui se veut « dans la lignée des Nuls, une sorte de Saturday Night Live à la française » selon Rodolphe Belmer (Directeur adjoint de la chaîne cryptée), alterne films, sitcoms, sports, infos et talk-shows sous forme de sketchs. Entourée de comédiens, et sous la plume d’Ahmed Hamidi (auteur pour Les Guignols de l’info jusqu’en décembre 2008, et scénariste de Seuls Two et La tour Montparnasse infernale), Virginie Efira veut faire revivre la belle époque de Canal+, et, surtout, faire rire...

Pour mettre toutes les chances de son côté, la jeune femme s’est entourée, pour la première, de deux valeurs sûres : Omar et Fred, dont le Service après-vente des émissions enchante le public, et qui devaient, à l’origine, être ses acolytes permanents...

Proposé le dimanche 18 janvier à 19h05, ce pilote ne sera suivi que par un peu plus de 570 000 curieux, soit 2.5% du public. Un score correct, mais en deçà des espérances, compte tenu de l’importante promotion du programme précédant sa diffusion.

Si le public n’était pas au rendez-vous, les critiques sont, elles, carrément assassines : « Sans saveur, manquant singulièrement de rythme », selon telefluctuat.net, « copie bâclée manquant de percutant, d’inspiration et de clarté » pour Le Parisien, « une insulte aux gens qui sont de vrais humoristes » selon Yassine Belattar (nouvelle recrue de France 4, sur le plateau de Médias, le magazine), l’émission est loin de faire l’unanimité. Les internautes, interrogés par 20 minutes, sont tout aussi acerbes : « L’humour est douloureux tellement il est forcé », « pâle imitation des Nuls, en très mauvais »...

Une nouvelle mise en avant, certes négative, mais qui aura tout de même eu une retombée positive : celle de faire grimper l’Audimat ! Ainsi, pour son deuxième numéro, Canal presque frôle les 3% d’audience, pour près de 745 000 curieux. Il s’agit là de son record, les téléspectateurs fuyant dès le 1er février la chaîne cryptée : seuls 458 000 fans sont encore présents, soit 2% public devant son écran de télévision. Un chiffre qui ne variera que sensiblement au cours des semaines suivantes, et ce, jusqu’au 8 mars dernier.


À peine présente à l’antenne (pour l’ouverture de l’émission, et pendant cinq petites minutes), Virginie Efira connaîtra ce dimanche un sérieux revers : 286 000 inconditionnels pour 1.5% de part de marché, soit sa plus mauvaise audience depuis son lancement ! L’émission se retrouve ainsi à mille lieux des performances de Ca Cartoon qui triomphait dans cette case horaire avec plus d’un million de téléspectateurs.

Quelques semaines plus tôt, l’animatrice avouait, au micro de son ancien collègue de M6, Marc-Olivier Fogiel, sur Europe 1, que l’objectif était « de ne pas descendre en dessous de la barre des 2% ». Or, les deux numéros du mois de mars ont connu cette déconvenue. Alors que des rumeurs persistantes annoncent la fin de Canal presque, quid de l’avenir du programme ? Canal+ s’est, pendant de nombreuses semaines, bornée à réfuter ces allégations. Mais ces derniers résultats pourraient bien peser lourd dans la balance. La grande perdante étant surtout la chaîne cryptée, Virginie Efira pouvant une nouvelle fois aborder son avenir sans inquiétudes.

En effet, la Belge blonde est actuellement à l’affiche de Nathalie, aux côtés de Maruschka Detmers, au théâtre Marigny-Robert Hossein. Côté cinéma, elle partagera l’affiche du Siffleur avec François Berléand et Thierry Lhermitte, et a de plus été choisie pour jouer dans le prochain film de Dominique Farrugia, L’amour, c’est mieux à deux, aux côtés de Clovis Cornillac et Manu Payet. Des valeurs sûres, qui pourraient bien lui ouvrir grand les portes du septième art.

De plus, côté télévision, la jeune femme fera son retour prochainement sur M6 ! Après W9 en prime time, la chaîne diffusera ainsi, le mercredi 18 mars prochain à 15h20, le téléfilm Un amour de fantôme, tourné en 2006, et dans lequel elle campe le premier rôle.

Télévision, théâtre, cinéma, Virginie Efira continue donc sur tous les fronts, et qu’importe l’avenir de son émission Canal Presque : elle l’a dit et redit, son avenir est dans la comédie. De ce côté-là, au moins, elle semble avoir pris les bons paris...

CANAL +    M6    AUDIENCES TV    VIRGINIE EFIRA    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Y’a que la vérité qui compte : Bataille et Fontaine remplacés par Cyril Hanouna, audience gagnante pour C8 ?

2 - TF1 : audience en chute libre pour Alain Chabat et son late show

3 - M6 : La France a un incroyable talent supprimée, bouleversement pour Marianne James et Sugar Sammy


INTERVIEWS

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »