dimanche 24 mai 2015 à 09:39 par

Nathalie André (Eurovision 2015) : « Jamais je n’ai pensé gagner mais là, c’est une énorme claque ! »

Nathalie André (Eurovision 2015) : « Jamais je n’ai pensé gagner mais là, c’est une énorme claque ! »
©F2 

Quelques minutes après la fin du 60ème Concours Eurovision de la chanson, qui s’est tenu ce samedi 23 mai à Vienne, Nathalie André, directrice des divertissements de France 2, est revenue pour Toutelatele.com sur le nouveau revers tricolore.

« Je me suis pris une énorme claque ! », nous avoue-t-elle d’entrée. La France se classe en effet 25ème sur 27 pays. « C’est injuste : vocalement, Lisa n’a pas à rougir face aux trois ténors italiens » qui ont atteint la troisième place. « Je ne suis pas idiote : jamais une seconde, je n’ai pensé qu’on allait gagner », reconnaît-elle. « Mais je pensais, qu’on serait dans les 10 premiers, que la voix de Lisa allait faire la différence. » Il en a été autrement : en récoltant seulement 4 points, la chanteuse française fait à peine mieux que les Twin Twin l’an dernier. Nathalie André assume l’échec, en rappelant tout de même que, de l’équipe de communication au directeur Thierry Thuillier, « tout le monde a toujours été à fond derrière [elle]. »

« Je me rends compte que l’Eurovision a changé, il faut revoir notre copie. »

À l’issue de près de 4 heures de suspense, c’est Mans Zelmerlöw qui a été couronné. « Je ne remets pas en cause la victoire du Suédois », précise-t-elle. « Il méritait de gagner : il est beau gosse, il chante bien et surtout il a un énorme tube. » Mais l’interprète de « Heroes » ne doit-il pas aussi son succès aux votes entre voisins ? « Non, je me rends compte que l’Eurovision, c’est jeune et moderne. C’est la première fois que je m’occupais du Concours, je découvre qu’il a changé. »

L’ancienne programmatrice musicale jure, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendra plus... « Pour l’an prochain, il faut revoir notre copie. » Pourquoi pas une grande sélection sur le modèle du Melodifestivalen, ce grand télé-crochet qui a consacré dans son pays le vainqueur de l’Eurovision 2015 ? « C’est compliqué à faire sur France 2 parce qu’il est impossible de bloquer une case sur plusieurs semaines le samedi soir : les Victoires de la musique, le Sidaction... Il y a toujours quelque chose. »

« On nous a davantage soutenus cette année. Mais hélas, les mêmes ce soir nous critiquent... »

Avant de connaître l’audience enregistrée cette année, Nathalie André retient quelques motifs de fierté suite au retour de l’événement sur sa chaîne : « J’ai le sentiment que la presse nous a davantage soutenus cette année. Mais hélas, ce sont les mêmes qui ce soir nous critiquent... » constate-t-elle amèrement. Comme à chaque lourde défaite, de nombreuses voix réclament de ne plus prendre part à la compétition. Retrait ou maintien, l’avenir de la France à l’Eurovision pourrait s’écrire sans elle, changement de présidence à France Télévisions oblige. « Ce soir, je n’ai pas envie de parler de l’avenir », tranche-t-elle.

Concernant la soirée, elle estime avoir eu juste sur au moins un point : le duo Stéphane Bern - Marianne James. « Il a fonctionné exactement comme je l’espérais. Stéphane, avec sa culture générale sur les pays et Marianne, avec sa précision musicale. » Avec ou sans Nathalie André à la manœuvre, tout n’est peut-être pas à jeter en vue de l’Eurovision 2016.



FRANCE 2   DIVERTISSEMENT   EUROVISION  




comments powered by Disqus
 On vous recommande
Money drop (TF1) très loin derrière l'Eurovision 2015 (France 2)
Eurovision 2015 (France 2) : la victoire de Måns Zelmerlöw suivie par 4.4 millions de Français
Eurovision 2015 : découvrez le classement complet et le sacre de Mans Zelmerlöw
 Dans l'actu

Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales - Affichez les news TV sur votre site

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2017