mardi 17 septembre 2013 à 15:57 par

Zelko (L’île des vérités 3) : « On est là pour créer des embrouilles »

Zelko, le jumeau franc-tireur, bien connu pour ses coups de sang dans Secret Story 5, parle de son rôle sur L’île des Vérités et expose sa vision précise de la télé-réalité. Confidences et tour d’horizon de ses petits camarades de jeu, sans aucune langue de bois...

Zelko (L’île des vérités 3) : « On est là pour créer des embrouilles »
©NRJ12 

Clément Gauthier : Avec quelles intentions êtes-vous arrivé sur L’île des vérités 3 ?

Zelko : Pour passer des vacances et vivre une aventure magnifique. Je voulais rencontrer de nouvelles personnalités, sonder les esprits, rigoler, repérer les méchants et les gentils. Je suis venu aussi pour créer des embrouilles et éduquer les enfoirés.

Estimez-vous avoir un rôle d’élément perturbateur ?

On ne perturbe pas les gens juste pour créer des clashs. Dans chaque histoire où les gens s’embrouillent, on se met du côté du gentil. Et le méchant, on lui renvoie en pleine face tous ses défauts et ses torts. C’est ce qui dérange.

Pourquoi ne vous a-t-on pas beaucoup vu dans les premiers épisodes suivant votre arrivée ?

On ne peut pas déclencher tout de suite une guerre. On ne connait que Aurélie et on n’est au courant de rien. On avait deux jours pour sonder tout le monde, situer les rôles des personnes et la hiérarchie dans la maison. Ensuite, on comprend qu’Aurélie dirige et que Manon suit au pas. Il y a Ju, mais les personnes neutres ne servent à rien. Les embrouilles commencent et on fixe le fonctionnement des autres. C’est facile d’en créer, car ils ont tous des failles et parlent trop.

Êtes-vous un manipulateur dans l’âme ?

Clairement, on y est allé avec mon frère pour voir s’il y avait de fortes têtes, les affronter psychologiquement et les écraser au point où ils se rendent compte qu’ils ne peuvent rien faire contre nous. Une télé-réalité est une guerre psychologique. Ceux qui vivent leur vie comme tout le monde, devant la caméra, ne contrôlent pas leur image. Nous, on écrase les pourritures jusqu’à qu’ils se remettent en question. C’est ça notre boulot.

Où réside la force de l’association avec votre frère ?

On n’est mêlé dans aucune embrouille directement, mais on se fond dans celles des autres. On donne franchement notre point de vue, donc ça pose des problèmes. On met une pression constante aux mauvaises personnes.

Avez-vous été surpris de voir les habitants concourir pour vous avoir dans leur chambre ?

Ils étaient influencés par Aurélie, la patronne. Ils ont peur d’elle et disent qu’elle a environ 300 000 followers, donc qu’il faut s’en méfier. Eux, ils nous connaissent par rapport à la télé-réalité. Du coup, ils savent de quoi on est capable et se battent pour nous, car ils pensent qu’en intégrant leur chambre, on se mêlera de leurs magouilles. Mon frère et moi, on ne fonctionne pas du tout par rapport aux chambres, mais par rapport au ressenti qu’on a dans l’aventure. On peut dormir où on veut.

« Une télé-réalité est une guerre psychologique »

Comment décririez-vous l’ambiance régnant sur L’île des vérités ?

On a fait Secret Story 5 et Big Brother en Serbie. On peut comparer par rapport à la télé-réalité des Balkans. Dans L’île des Vérités, au niveau des embrouilles, clashs et histoires mélodramatiques, ça rivalise. L’île des vérités 3 est supérieure à toutes les émissions que j’ai vues ou que j’ai faites : c’est hors-norme. Personne ne peut prévoir ce qu’il se passe. Il y a des retournements de situations incroyables.

Cette expérience vous a-t-elle donné envie de participer à une nouvelle émission du genre ?

On adore tellement L’île des vérités. C’est comme une arène où des personnalités s’affrontent. Il y a le beau gosse débile, la fille perchée et grande gueule, Zarko l’intellectuel qui te casse les bonbons et ne se laisse pas faire, Zelko, dans son monde, détruisant tout sur son passage, Beverly dans son univers de princesses à la Britney Spears, Ju, l’archétype du macho et Julien, le queutard de première. Ce sont des personnalités complètement différentes qui s’opposent. Qui va l’emporter ? Le queutard va-t-il réussir à entuber tout le monde ? Ou le macho ? La chipie écervelée, mais très rigolote ? Zarko ? Manon, la grande-gueule un peu naïve ?

À quelle autre télé-réalité aimeriez-vous participer ?

Il ne reste plus grand-chose, mais si on me propose Les Anges de la télé-réalité, j’irais avec plaisir. Les embrouilles y sont mortelles et les personnalités sont plus importantes que dans L’île des vérités. Et il y a aussi une carrière professionnelle à la clé. S’il y a un Secret Story « all star », ça me plairait aussi.



  A LIRE AUSSI  

REAL TV   NRJ12   L’ÎLE DES VERITES  




- L’île des vérités, du lundi au vendredi à 18h20 sur NRJ12 (rediffusion tous les jours à 10h50 et 20h05 et le dimanche à 17h25)






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 20 août 2019) : La stagiaire reste leader, Raiponce et Planète Bleue font bonne figure face à Je suis une célébrité sortez-moi de là

Audiences TV Prime (mardi 20 août 2019) : La stagiaire reste leader, Raiponce et Planète Bleue font bonne figure face à Je suis une célébrité sortez-moi de là


AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 20 août 2019) : Demain nous appartient fait plier N'oubliez pas les paroles, Alerte Cobra rattrape Strike et Un dîner presque parfait

Audiences TV Access (mardi 20 août 2019) : Demain nous appartient fait plier N’oubliez pas les paroles, Alerte Cobra rattrape Strike et Un dîner presque parfait


INTERVIEW
Nathalie Simon (La carte aux trésors, Fort Boyard, Jeux sans frontières...) : « Pour faire revenir Intervilles, il faut trouver le bon moment »

Nathalie Simon (La carte aux trésors, Fort Boyard, Jeux sans frontières...) : « Pour faire revenir Intervilles, il faut trouver le bon moment »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019