Avant Demain nous appartient, Plus belle la vie, Un si grand soleil... retour sur une malédiction française

Publié le lundi 27 août 2018 à 12:37
par
Avant Demain nous appartient, Plus belle la vie, Un si grand soleil... retour sur une malédiction française
©Philippe Leroux/ Crea : Studio FTV 

Un feuilleton quotidien est sans conteste un repère pour téléspectateurs et les chaînes européennes l’ont compris depuis de nombreuses années. Après avoir importé des soaps américains dans les années 80, les grands diffuseurs ont à leur tour franchi le pas en proposant leur offre locale. Le 10 septembre prochain, la chaîne publique italienne se lancera avec l’adaptation de l’œuvre d’Émile Zola Au bonheur des dames, tandis que France 2 prend elle aussi le pari avec Un si grand soleil à 20h40, dans un carrefour stratégique dès le lundi 27 août. Ce n’est pas la première fois que la chaîne publique française s’engouffre dans cette bataille pour le moins périlleuse. Les feuilletons quotidiens ont eu du mal à s’installer sur la durée sur notre territoire et Canal+ a été la première à avoir tenté l’aventure dans les années 80 en France.

Canal+ : première chaîne à proposer un soap français

Le succès de Plus belle la vie ne se dément pas. Diffusé depuis 2004 sur France 3, le soap a connu des débuts difficiles avant de rencontrer son public. Quatre ans plus tard, les audiences de la chaîne publique grimpent jusqu’à 6.8 millions de téléspectateurs, un record. Derrière ce succès se cache la société de production Telfrance. C’est la même qui est mandatée par Canal+ en 1984 pour produire les 200 épisodes de Rue Carnot . Les téléspectateurs vont alors suivre la vie des habitants de l’immeuble de la rue Carnot, dont Armelle Vaudreuil (incarnée par Corinne Marchand) est la propriétaire. Il s’agit du premier feuilleton quotidien français, sans succès à la clé.

Pendant ce temps, les soaps américains continuent à triompher sur TF1 avec des millions de téléspectateurs, et France 2 (Antenne 2 à l’époque) décide de riposter. La vallée des peupliers est née. Le feuilleton est diffusé à 13h30, juste avant un Dallas triomphant à 13h50 sur TF1. Le pétrole laisse la place au bois, mais les audiences ne sont pas au rendez-vous. Cette coproduction franco-italienne ne tiendra que 52 épisodes. La riche famille De Lorenzi s’éclipse. La même année, France 3 demande également à Telfrance un soap français pour sa case de 13 heures. Tournée en France et au Sénégal, Demain l’amour tient l’antenne durant 135 épisodes. La sauce ne prend pas, France 3 devra attendre près de vingt ans pour rencontrer le succès avec ce genre en mettant à l’antenne Plus belle la vie

TF1 et France 3 alignent les échecs

Mais France 3 ne s’avoue pas vaincue pour autant. L’année suivante elle met à l’antenne Studio Folies . Julie Pietri ou Adamo participeront à ce soap centré sur l’univers de la télévision dont Patrice Laffont est l’un des personnages centraux. Après soixante épisodes seulement, Studio Folies ferme ses portes. En 1988, La Cinq tente l’expérience avec Voisin, Voisine . 385 épisodes seront tournés pour alimenter les matinées de la nouvelle chaîne privée. Là encore, l’essai se conclut par un échec mais fera le bonheur des téléspectateurs noctambules. En 1989, TF1 se lance pour la première fois dans la bataille. Sous la houlette de Pascale Breugnot, la nouvelle chaîne privée souhaite également avoir son soap français. Ainsi naît En cas de bonheur , le 5 juin 1989 à 18h20, juste avant un Santa Barbara triomphant. Mais très vite, la Une déchante et envoie sa nouvelle production alimenter ses matinées. 250 épisodes seront tournés. TF1 persiste et lance Le Destin du Dr Calvet . Ce feuilleton quotidien comptera au final 192 épisodes.

La même année, La Cinq continue sur sa lancée avec Tendresse et Passion pour rivaliser avec les soaps américains. Les intrigues évoluent dans le milieu médical avec les amourettes entre médecins et infirmières. Avec 300 épisodes à son compteur, Tendresse et Passion était tourné à une cadence infernale de 26 par semaine.

Riviera : un échec cuisant pour TF1

En 1991, TF1 joue gros. Face au succès de Santa Barbara ou encore Les feux de l’amour sur son antenne qui attirent l’attention de millions de téléspectateurs, la chaîne privée met en chantier un soap calqué sur ses homologues américains. Nait alors Riviera . Le public retrouve Jeane Manson ou encore Xavier Deluc. D’emblée, 260 épisodes sont commandés, au rythme d’un épisode tourné par jour. Les budgets sont colossaux. Malgré l’important battage médiatique, la série quotidienne se solde par un échec. De son côté, France 2 décide une nouvelle fois de produire un soap quotidien. Sous l’impulsion de Marcel Jullian, elle met à l’antenne le 7 septembre 1992 Beaumanoir , un feuilleton pour la case de 16h50. Plus d’une centaine d’épisodes sont tournés. Face au Club Dorothée de TF1, le succès est modéré, mais France 2 enchainera la diffusion jusqu’à la fin. Cependant avec la multiplication des échecs, les diffuseurs français freinent toute production du genre.

Plus belle la vie et Demain nous appartient relèvent le genre

Les années passent et les diffuseurs français restent frileux. Plus de questions de dépenser des sommes mirobolantes avec à chaque fois des échecs audimatiques à la clé. Pourtant, à la rentrée 1998, France 2 pense avoir trouvé la recette miracle. Simone Halberstadt Harari (à qui on doit aujourd’hui Slam sur France 3) est aux commandes, Françoise Hardy au générique, et la jeune Mélanie Maudran fait ses débuts. Elle est vingt ans plus tard l’héroïne d’Un si grand soleil sur France 2. Mais à l’époque en face du nouveau feuilleton, sur TF1, Exclusif et Le Bigdil font rage ! Après 281 épisodes, Cap des Pins se referme le 31 mars 2000.

En 2004, France 3 met à l’antenne Plus belle la vie. Quatre ans plus tard, France 2 veut également son soap quotidien avec Cinq Sœurs . Le 28 janvier 2008 à 18h10, elle diffuse le premier épisode devant 1.6 million de téléspectateurs. Ils seront moitié moins au terme des 108 épisodes programmés au lieu des 250 initialement prévus. La même année, M6 s’effondre à 20 heures avec son feuilleton Pas de secrets entre nous . L’aventure s’arrête au bout de 80 épisodes. Toujours en 2008, Seconde chance est une désillusion pour TF1. Un an plus tard, M6 ne s’avoue pas vaincue. Le 9 mars 2009, Paris 16 débarque à 17 heures, juste en face de Seconde Chance, le feuilleton de TF1. Moins de 600 000 Français sont alors au rendez-vous (7.6%) et ils fuient au fil des jours. Le stock de 80 épisodes sera liquidé.

Il faudra attendre 2017 avec Demain nous appartient pour voir le genre se ranimer en France alors que Plus belle la vie régnait sans concurrence. Les résultats sont à la hauteur des espérances de la chaîne privée qui a rajeuni son access prime time. France 2 a, d’ores et déjà, commandé 235 épisodes d’Un si grand soleil pour sa case de 20h40. La malédiction sera-t-elle déjouée ?

Les feuilletons français à travers le temps en images

  ON VOUS RECOMMANDE  

SERIES TV   PLUS BELLE LA VIE   DEMAIN NOUS APPARTIENT   UN SI GRAND SOLEIL  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 18 octobre 2021) : L’amour est dans le pré relègue Marine Delterme et TF1, Grâce à Dieu déçoit France 2

Audiences TV prime (lundi 18 octobre 2021) : L’amour est dans le pré relègue Marine Delterme et TF1, Grâce à Dieu déçoit France 2


INTERVIEW
Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »

Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021